Posts Tagged ‘Dareen Tatour’

Pétition de soutien à Dareen Tatour qu’Israël veut renvoyer en prison pour ses poèmes

août 2, 2019

Dareen Tatour, poétesse palestinienne, appelle à la soutenir en signant la pétition ci-dessous. Déjà emprisonnée, puis libérée, pour avoir publié sur les réseaux sociaux un poème intitulé « Résiste ô mon peuple, résiste », elle risque d’être à nouveau incarcérée, la Cour Suprême israélienne ayant fait appel d’une décision rendue en sa faveur.

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article407

Résiste, mon peuple, résiste leur

Résiste, mon peuple, résiste leur.
A Jérusalem, je me suis habillée de mes blessures et j’ai respiré mes douleurs
Et j’ai porté l’âme dans ma paume
Pour une Palestine arabe.

Je ne succomberai pas à la « solution pacifique »
Je ne baisserai pas mes drapeaux
Jusqu’à ce que je les expulse de ma terre.
Je les ai mis de côté pour un moment qui va venir.

Résiste, mon peuple, résiste leur.
Résiste au vol du colon
Et suis la caravane des martyrs.

Déchire cette constitution honteuse
Qui a imposé dégradation et humiliation
Et nous a dissuadé de rétablir la justice.

Ils ont brûlé des enfants innocents ;
Quant à Hadil, ils l’ont abattue en public,
Tuée en plein jour.

Résiste, mon peuple, résiste leur.
Résiste à l’assaut du colonialiste.
Ne fais pas attention à ses agents qui sont parmi nous
Qui nous enchaînent avec l’illusion pacifique.

Ne crains pas les langues qui doutent ;
La vérité dans ton cœur est plus forte,
Tant que tu résiste sur une terre
Qui a vécu les raids et la victoire.

Alors Ali a appelé depuis sa tombe :
Résiste, mon peuple rebelle.
Écris-moi comme de la prose sur le bois d’agar ;
Mes restes vous ont comme une réponse.

Résiste, mon peuple, résiste leur.
Résiste, mon peuple, résiste leur.

Dareen Tatour

Quand la boucherie de 14-18 se perpétue un siècle plus tard…

novembre 12, 2018

Chaque année, les Français commémorent la grande boucherie de 1914, prélude à la guerre totale de 1939. Pas pour se féliciter de l’illusoire victoire sur l’Allemagne mais bien au contraire pour s’affliger du déchaînement de barbarie déclenché par l’incroyable inconscience des somnambules qui dirigeaient nos pays et qui, manifestement, continuent à les diriger aujourd’hui. Comme disait si bien Paul Valéry, la guerre, c’est « le massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais qui ne se massacrent pas ».

La suite sur : http://www.europalestine.com/spip.php?article14833

Netanyahou déclenche une guerre depuis le « Sommet de la Paix » : http://www.europalestine.com/spip.php?article14828

« On ne lâche rien » : http://www.europalestine.com/spip.php?article14832

Dareen Tatour : Trois ans de prison : corps ligoté, esprit libre : http://www.europalestine.com/spip.php?article14841

La « liberté d’expression » vue par Israël

août 2, 2018

Netanyahou se met au premier rang des manifestations pour la liberté d’expression, du moment qu’il ne s’agit pas de la liberté d’expression dans son pays ! La poète israélienne Dareen Tatour vient d’être condamnée à 5 mois de prison ferme pour un poème contre l’occupation publié sur sa page Facebook et le dessinateur Avi Katz vient d’être viré pour avoir publié une caricature des dirigeants israéliens les représentant en cochons après le vote de la loi institutionnalisant l’apartheid israélien.

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article14523

et

Silence, on meurt : http://europalestine.com/spip.php?article14527

« Poètes, vos papiers ! »

août 25, 2017

Il faut vraiment le lire pour le croire ! Voici restranscrits les échanges entre un procureur, dans un tribunal israélien, et des témoins venus « témoigner de la nature poétique des poèmes » publiés sur Facebook par Dareen Tatour, poétesse palestinienne arrêtée et emprisonnée il y a 15 mois pour « incitation à la violence ». Israel se prétendant « démocratique », et ne souhaitant pas être comparé à la Corée du Nord, est contraint à des contorsions comiques pour essayer de nier le fait qu’il emprisonne des poètes en raison des poèmes qu’ils écrivent !

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article13303

Resist, My People, Resist Them

Resist, my people, resist them.

In Jerusalem, I dressed my wounds and breathed my sorrows

And carried the soul in my palm

For an Arab Palestine.

I will not succumb to the “peaceful solution,”

Never lower my flags

Until I evict them from my land.

I cast them aside for a coming time.

Resist, my people, resist them.

Resist the settler’s robbery

And follow the caravan of martyrs.

Shred the disgraceful constitution

Which imposed degradation and humiliation

And deterred us from restoring justice.

They burned blameless children;

As for Hadil, they sniped her in public,

Killed her in broad daylight.

Resist, my people, resist them.

Resist the colonialist’s onslaught.

Pay no mind to his agents among us

Who chain us with the peaceful illusion.

Do not fear doubtful tongues;

The truth in your heart is stronger,

As long as you resist in a land

That has lived through raids and victory.

So Ali called from his grave:

Resist, my rebellious people.

Write me as prose on the agarwood;

My remains have you as a response.

Resist, my people, resist them.

Resist, my people, resist them.

Liberté pour la poétesse Dareen Tatour !

avril 27, 2017

Le procès de Dareen Tatour, poétesse palestinienne citoyenne de l’Etat d’Israel, doit reprendre ce jeudi à Nazareth pour entendre des témoins des parties civiles, la jeune femme étant accusée d’avoir publié sur Facebook un poème sur la résistance à l’occupation.

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article12933

Resist, My People, Resist Them

Resist, my people, resist them.

In Jerusalem, I dressed my wounds and breathed my sorrows

And carried the soul in my palm

For an Arab Palestine.

I will not succumb to the “peaceful solution,”

Never lower my flags

Until I evict them from my land.

I cast them aside for a coming time.

Resist, my people, resist them.

Resist the settler’s robbery

And follow the caravan of martyrs.

Shred the disgraceful constitution

Which imposed degradation and humiliation

And deterred us from restoring justice.

They burned blameless children;

As for Hadil, they sniped her in public,

Killed her in broad daylight.

Resist, my people, resist them.

Resist the colonialist’s onslaught.

Pay no mind to his agents among us

Who chain us with the peaceful illusion.

Do not fear doubtful tongues;

The truth in your heart is stronger,

As long as you resist in a land

That has lived through raids and victory.

So Ali called from his grave:

Resist, my rebellious people.

Write me as prose on the agarwood;

My remains have you as a response.

Resist, my people, resist them.

Resist, my people, resist them.

Procès de Dareen Tatour, emprisonnée depuis 18 mois en Israel pour un poème

mars 28, 2017

Le gouvernemet français, relayé par les médias dominants se déchaînent contre l’arrestation d’un journaliste par le gouvernement Poutine en Russie, mais l’emprisonnement d’une poètesse par Israël depuis 18 mois n’a pas l’air de les émouvoir. Dareen Tatour, incarcérée pour avoir publié un poème sur Facebook doit passer en procès ce mardi.

La suite sur : http://www.europalestine.com/spip.php?article12820

Et : https://www.ifex.org/israel/2016/09/07/profile_dareentatour/fr/