Posts Tagged ‘décroissance’

« La poursuite de la croissance est futile – car elle n’augmente plus le bien-être – mais est aussi néfaste »

novembre 7, 2022

Par Estelle Spoto

Une société en croissance économique est-elle une société qui se porte bien ? L’économiste Timothée Parrique démontre le contraire et trace les grands axes d’une société post-croissance, durable et réjouissante.

La suite sur : https://www.lalibre.be/planete/inspire/2022/11/07/la-poursuite-de-la-croissance-est-futile-car-elle-naugmente-plus-le-bien-etre-mais-aussi-nefaste-VQUZWUCXBJEXZLTUCLPS7XQGZI/

« Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants » – A. de Saint-Exupéry

octobre 16, 2022

Bruno Colmant : « J’ai longtemps combattu l’idée de la décroissance. Aujourd’hui, je crois qu’un débat citoyen s’impose. »

Il faut restaurer le culte de l’intérêt collectif. La troisième voie vers un projet sociétal ambitieux est peut-être de combiner une moindre croissance de capitalisme d’accumulation, une taxation du carbone et la promotion de la recherche.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/2022/10/16/bruno-colmant-jai-longtemps-combattu-lidee-de-la-decroissance-aujourdhui-je-crois-quun-debat-citoyen-simpose-STM35NYXQRC3RF55VAW6FWH2HQ/

La décroissance, une question de justice mondiale

septembre 28, 2022

Interview de Jason Hickel par Green European Journal

Les partisans de la décroissance remettent en cause le dogme selon lequel la croissance économique est toujours signe de progrès. Pour l’anthropologue Jason Hickel, seule la décroissance peut faire sortir le monde de cette crise écologique toujours plus aiguë. C’est le sujet de son nouveau livre Less is More. Entretien.

La suite sur : https://www.triodos.be/fr/articles/2022/la-decroissance-une-question-de-justice-mondiale?utm_source=&utm_medium=email&utm_term=&utm_content=%E2%80%8BJason-Hickel-%3A-la-d%C3%A9croissance-comme-voie-de-sortie-%C3%A0-la-crise-%C3%A9cologique&utm_campaign=220928-TBBE-FR-ENEWS-septembre

« Les SUV, la mode éphémère, les jets privés, la publicité, l’obsolescence programmée, le complexe militaro-industriel… une grande partie de la production est organisée principalement autour du pouvoir des grandes entreprises et de la consommation de l’élite et n’a en somme rien à voir avec les besoins humains. »

Aurélien Barrau: Un speech qui remet tout le monde à sa place!

septembre 16, 2022

« Une société sans limite est une société qui se perd et on voit à quel point notre société de croissance s’autodétruit »

avril 30, 2022

Vincent Liegey, essayiste, ingénieur et membre du bureau national du Parti pour la décroissance, a publié récemment « Décroissance, Fake or Not ? » (Tana), un livre très pédagogique sur une notion très présente dans le débat public, mais peu comprise.

La suite sur : https://www.marianne.net/agora/entretiens-et-debats/vincent-liegey-la-decroissance-invite-a-sortir-democratiquement-de-limpasse-ecologique

Yannick Jadot : le vert vide

avril 16, 2022

C’est un extrait d’une excellente tribune de Luc Semal, maître de conférences en science politique, publiée au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle dans Le Monde.

« Depuis cinquante ans, la simple idée qu’il puisse exister des limites écologiques à la croissance et à l’expansion est restée dissonante, minoritaire dans l’opinion publique, et carrément hérétique parmi les décideurs. L’idée de décroissance y est au mieux ignorée, au pire utilisée comme une invective facile pour disqualifier l’ensemble des écologistes comme autant de fous inconséquents. Le rejet est si fort que, même parmi les partisans de la décroissance, beaucoup préfèrent s’autocensurer (…) Pour l’écologie politique, le principal enseignement de l’élection de 2022 est la confirmation que la question des limites à la croissance reste un immense impensé politique, consciencieusement confiné hors du champ du pensable par une écrasante majorité des décideurs. Quelques brèches apparaissent parfois ici ou là, mais sans durablement faire émerger un projet politique en rupture avec la croissance et son monde. Il revient à l’écologie politique la tâche ingrate de s’interroger à nouveau sur sa raison d’être (…) Elle pourrait être porteuse d’un projet assumé de réduction massive des surconsommations des plus riches, de protection des plus vulnérables, de partage des richesses et de répartition équitable des efforts de sobriété, dans le cadre d’une décroissance en urgence des flux de matière et d’énergie – d’où moins de voitures, moins d’avions, moins d’équipements… »

La suite sur : https://www.kairospresse.be/yannick-jadot-le-vert-vide/

Le « monde » est bien trop occupé à se faire la guerre, où à préparer ses prochaines vacances en avion, où …. Le « monde » regarde ailleurs, il refuse de changer de mode de vie.

mars 21, 2022

Le monde marche « les yeux fermés vers la catastrophe climatique », a alerté lundi le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, déplorant qu’en dépit de « l’aggravation » de la situation, les grandes économies continuent de laisser leurs émissions de gaz à effet de serre augmenter.

La suite sur : https://www.lalibre.be/planete/environnement/2022/03/21/le-monde-avance-les-yeux-fermes-vers-la-catastrophe-climatique-FS47IJQOMRC5ZB7J5OQR6AJHUQ/

Dennis Meadows : « Le déclin de notre civilisation est inévitable »

mars 3, 2022

Par Hortense Chauvin

Le « Rapport Meadows » a 50 ans. Sa réédition, publiée le 3 mars, reste critique : notre monde basé sur la croissance court à sa perte. L’effondrement est une réalité, précise dans cet entretien le chercheur émérite Dennis Meadows, coauteur du texte. Pour lui, « vivre avec moins » est primordial.

La suite sur : https://reporterre.net/Dennis-Meadows-Il-y-a-deux-manieres-d-etre-heureux-avoir-plus-ou-vouloir-moins

Nous nous sommes fourvoyés

février 13, 2022

Ce n’est pas l’information qui nous fait défaut, nous en sommes submergés mais le fait est que nous avons appris à nous déconnecter des sentiments que nous inspirent l’accumulation des déchets et de la pollution qui s’ensuit, les sécheresses à répétition ou les inondations dévastatrices, la perte vertigineuse de la biodiversité, l’exploitation déraisonnable des ressources limitées de la planète et c’est bien là que le bât blesse : nous avons perdu le contact avec la nature dont nous sommes faits.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/2022/02/12/nous-nous-sommes-fourvoyes-COLTT2UVLVDKTGZBJ4DWTFZW4U/

Les enjeux n’ont jamais été aussi élevés : https://www.lalibre.be/planete/environnement/2022/02/14/climat-les-enjeux-nont-jamais-ete-aussi-eleves-insiste-le-patron-du-giec-XVWAI37ZO5FIZBBBDZISSC4ZNI/

Et : https://www.lalibre.be/planete/environnement/2022/02/14/les-impacts-devastateurs-du-rechauffement-au-crible-de-195-pays-QXITAB6FKNF2XLY55GODW62QKA/

Pourquoi croissance économique et lutte contre le réchauffement climatique sont incompatibles

décembre 22, 2021

Par Daniel Tanuro

Fautil privilégier une croissance inégalitaire ou encourager une décroissance juste ? Daniel Tanuro, auteur écosocialiste et membre de la Gauche anticapitablise, développe la notion de décroissance, qui selon lui est la seule voie compatible avec la lutte contre le réchauffement climatique.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/environnement/pourquoi-croissance-economique-et-lutte-contre-le-rechauffement-climatique-sont-incompatibles-carte-blanche/article-opinion-1505657.html

« 

Les gouvernements répètent que « nous » devons changer nos comportements. Mais qui est ce « nous »? « La consommation des ménages les plus riches au niveau mondial est de loin le déterminant le plus fort et l’accélérateur le plus fort de l’augmentation des impacts environnementaux et sociaux », écrivent des chercheurs/euses.

Il faut donc bannir cette surconsommation de luxe: jets privés, super-yachts, habitations luxueuses, SUV, etc. Et, comme toute consommation présuppose une production, il faut donc aussi arrêter les activités économiques qui visent avant tout le profit capitaliste: armes, publicité, obsolescence… »