Posts Tagged ‘démocratie’

Bienvenue dans l’ère du pouvoir totalitaire pervers : entretien avec Alain Deneault

novembre 22, 2017

On pourrait résumer la pensée d’Alain Deneault comme suit : Il y a au départ la corruption du pouvoir politique par l’oligarchie financière et industrielle.
Une corruption provoquée par une porosité des idées et des méthodes, d’abord. Un porosité au niveau acteurs, ensuite, aussi bien à travers le lobbying que par une forme d’entrisme quand de nombreux responsables politiques ne cachent plus leur proximité avec les cénacles du monde de l’industrie et de la finance, quand ils n’en sont pas carrément issus. Tel que le premier gouvernement de l’ère Macron dirigé par Edouard Philippe, pour prendre un exemple actuel.

La suite sur : http://www.revuepolitique.be/bienvenue-dans-lere-du-pouvoir-totalitaire-pervers-entretien-avec-alain-deneault/

Publicités

« L’UE souffre d’un déficit de démocratie comme un astronaute sur la Lune souffre d’un déficit d’oxygène » – L’analyse de l’économiste F. Farah

novembre 13, 2017

par Vincent Ortiz

Il n’est décidément pas facile de critiquer l’Union Européenne ! Que ce soit dans la sphère politique ou médiatique, dans le monde universitaire ou intellectuel, le bébé de Jean Monnet jouit d’un prestige qui le rend quasiment inattaquable. Refuser de l’encenser, c’est se rendre coupable de blasphème. Tout eurocritique, aussi modéré soit-il, se voit menacer d’excommunication. Dans ces conditions le nouveau livre de l’économiste Frédéric Farah « Europe : la grande liquidation démocratique« est plus que bienvenu tant il tranche avec le conformisme grisonnant qui domine dans la sphère médiatique. Il y soutient la thèse selon laquelle l’Union Européenne, loin d’être une organisation démocratique, est devenu un pouvoir oligarchique à l’abri de tout contrôle populaire. L’Europe se serait-elle donc faite « suivant une méthode que l’on peut qualifier de despotisme éclairé » pour reprendre les termes du « père de l’euro » Tommaso Padoa-Schioppa ? Compte-rendu.

La suite sur : http://lvsl.fr/l-ue-souffre-dun-deficit-de-democratie

A qui profite la gestion des migrations

novembre 11, 2017

par Jérôme Duval, Ludivine Faniel, Benoit Coumont

Les migrations font partie de l’histoire de l’humanité mais les frontières n’ont jamais été aussi fermées qu’aujourd’hui. Les conventions issues des politiques migratoires actuelles ont divisé les migrants en différentes catégories (politiques, économiques, climatiques…) en fonction de la supposée légitimité ou non d’avoir accès au droit d’asile ou à séjourner sur un territoire étranger. « Le migrant économique », qui se déplace pour fuir la misère engendrée par les politiques liées au remboursement de la dette, est la catégorie qui bénéficie du moins de droits et son accès aux territoires extérieurs varie en fonction des besoins de main-d’œuvre ou des politiques de fermetures aux frontières.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/a-qui-profite-la-gestion-des-migrations.html

Quelle justice pour le quai de Valmy ?

novembre 1, 2017

Les réquisitions entendues vendredi dernier sont si choquantes qu’elles parlent d’elles-mêmes, et pour ainsi dire se condamnent elles-mêmes. Je n’en dirai donc rien. A la place je voudrais plutôt poser la question suivante : de quoi le procès du quai de Valmy est-il le procès ? Ou plutôt de quoi devrait-il l’être, de quoi aurait-il dû l’être ?

La suite sur : https://blog.mondediplo.net/2017-09-29-Quelle-justice-pour-le-quai-de-Valmy

« La traque des lanceurs d’alerte » par Stéphanie Gibaud

octobre 18, 2017

Connue pour être à l’origine des révélations suggérant que la banque UBS aurait organisé un vaste système de fraude fiscale et de démarchage illicite, Stéphanie Gibaud a perdu depuis tout ce qu’elle avait : emploi, logement… Alors que les lanceurs d’alerte sont essentiels dans une société démocratique, l’ancienne salariée en France de la banque suisse est toujours menacée par les procédures judiciaires 10 ans après et n’arrive pas à retrouver du travail. Et c’est loin d’être la seule. À la lecture de son nouveau livre intitulé « La traque des lanceurs d’alerte », la question se pose : peut-on qualifier de démocratiques des sociétés dans lesquelles les citoyen.ne.s détenteurs d’informations sensibles qui décident d’exposer des dysfonctionnements au sein d’entreprises privées et d’administrations sont véritablement « traqués » ?

La suite sur : https://mrmondialisation.org/la-traque-des-lanceurs-dalerte/

« Etrange zèle qui s’irrite contre ceux qui accusent des fautes publiques et non contre ceux qui les commettent. » (Pascal)

Les libertés meurent en toute « Sécurité »-(taire)

octobre 18, 2017

Le Parlement français va adopter définitivement mercredi une loi antiterroriste controversée poussée par le président Emmanuel Macron, qui suscite des craintes d’atteintes aux libertés. Le Sénat doit procéder dans l’après-midi à un ultime vote du texte, déjà approuvé par l’Assemblée nationale.

La suite sur : http://www.lalibre.be/actu/international/vote-final-d-une-loi-antiterroriste-controversee-en-france-59e7198ecd70ccab3692c31a

Élections régionales au Venezuela : large victoire du chavisme et… nouvelle défaite de la droite et des médias

octobre 16, 2017

par Thierry Deronne

Ce dimanche 15 octobre, plus de 18 millions de vénézuéliens étaient invités à élire les 23 gouverneurs de 23 états parmi 226 candidats de droite ou bolivariens (= chavistes) – sauf à Caracas qui n’est pas un État. À cet effet le Centre National Électoral avait installé dans tout le pays 13.559 centres de vote et 30.274 tables électorales. Le taux de participation a été de 61,4 %, un taux très élevé pour un scrutin régional.

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/2017/10/16/elections-regionales-au-venezuela-large-victoire-du-chavisme-et-nouvelle-defaite-de-la-droite-et-des-medias/

La démocratie ne se fait pas dans la rue

octobre 10, 2017

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35853

Loi antiterrorisme : les effets d’un état d’urgence permanent

octobre 5, 2017

Le projet de loi visant à faire entrer les mesures de l’état d’urgence dans le droit commun et ce, malgré l’efficacité toute relative de cet état d’exception, était discuté cette semaine dans l’hémicycle. Nombreux sont les juristes et les associations de défense des droits de l’Homme à s’inquiéter des conséquences d’une telle loi sur les libertés fondamentales des citoyens français, sans véritablement endiguer le terrorisme.

La suite sur : https://mrmondialisation.org/effets-dun-etat-durgence-permanent/

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35784

« Mieux vaut une liberté dangereuse qu’une servitude tranquille ». (Victor Hugo)

« L’idée du risque zéro est totalitaire, elle implique une surveillance constante ». (Patrick Coupechoux)

« On est en droit de se demander si l’on ne nous prend pas pour des imbéciles, ce qui est évidemment le cas ; le Peuple se faisant avoir chaque fois. »

octobre 3, 2017

par Patrick Mignard

Tous les pouvoirs, tous, sans exception, ont eu peur, et auront peur de la rue. Très utile à flatter, intoxiquer, manipuler pour prendre le pouvoir, elle est immédiatement à surveiller une fois le pouvoir pris. « Le pouvoir n’est pas dans la rue ». Ce leitmotiv de tous les pouvoirs résume bien la rupture qui, fondamentalement, existe entre le pouvoir et la société civile.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35798