Posts Tagged ‘dépenses sociales’

L’Europe à l’assaut de nos pensions

janvier 8, 2020

par André Crespin

Les travailleurs français luttent contre la réforme des pensions de Macron. En Belgique, nous avons fait reculer le gouvernement Michel et sa pension à points. En Espagne, ce sont les « pensionistas » qui défilent tous les lundis en revendiquant des pensions dignes. En Croatie, les syndicats ont obtenu le retour de l’âge légal de départ à la pension de 67 à 65 ans… Cette lutte pour défendre nos pensions secoue de nombreux pays d’Europe. Un hasard ?

La suite sur : https://www.ptb.be/l_europe_l_assaut_de_nos_pensions

« Charles Michel, c’est du carburant dans les poches des actionnaires, les accises pour les travailleurs »

octobre 13, 2015

« Charles Michel prétend injecter 8,3 milliards de carburant pour l’économie. Le carburant, c’est dans les poches des actionnaires. Les accises et les taxes, c’est pour les travailleurs. Car pour financer les cadeaux à ces actionnaires, toutes les catégories de la population sont mises à contribution : par la perte de pouvoir d’achat, par la baisse de dépenses sociales ou de prestations dans les services publics », a réagi Raoul Hedebouw, député et porte-parole national du PTB, après la Déclaration du gouvernement prononcée aujourd’hui à la Chambre par Charles Michel.

La suite à lire sur : http://ptb.be/articles/raoul-hedebouw-ptb-charles-michel-c-est-du-carburant-dans-les-poches-des-actionnaires-les

« La stratégie du choc » de l’Union européenne.

février 18, 2011

Une version européenne de la « stratégie du choc » est en passe d’être mise en œuvre dans l’Union européenne. Sous le coup de la crise européenne, de nouvelles prérogatives dévolues à l’Union en matière budgétaire, de dépenses sociales ou de salaires pourraient permettre d’imposer un véritable carcan néolibéral sur les économies nationales… et de transformer définitivement l’UE en une utopie de marché, irresponsable et anti-démocratique.

 

« Ce qui est en train de se passer est une révolution silencieuse – une révolution silencieuse vers une gouvernance économique plus forte. Les Etats membres ont accepté – et j’espère que c’est ainsi qu’ils l’ont entendu – que les institutions disposent désormais d’importantes prérogatives concernant la surveillance et le contrôle strict des finances publiques. » – José Manuel Barroso, Président de la Commission européenne.

Lire la suite de l’article sur : http://www.michelcollon.info/L-UE-topie-des-marches-Comment-la.html