Posts Tagged ‘dépenses’

NON aux dépenses d’armement

février 16, 2017

Le chef du Pentagone somme les Européens de dépenser davantage dans leur armée : http://www.levif.be/actualite/international/le-chef-du-pentagone-somme-les-europeens-de-depenser-davantage-dans-leur-armee/article-normal-614821.html

Con-sommation

décembre 28, 2016

À peine sort-on des fêtes de fin d’année, pendant lesquelles les portefeuilles ont été sollicités à outrance, que débutent les soldes d’hiver. Ainsi, la machine à faire consommer ne s’arrête jamais. Mais comme le consommateur a déjà tout ce dont il a besoin, les industriels doivent multiplier les techniques pour créer de nouveaux désirs. La publicité est l’un des principaux outils de cette vaste campagne de obsolescence sollicitée.

la suite sur : https://mrmondialisation.org/promo/

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dépense Nationale : Tout doit partir

février 24, 2016

Comment financer le nouveau plan stratégique défense de 9,2 milliards € pour l’achat de matériel militaire d’ici 2030 ? Solution du gouvernement : couper dans la sécurité sociale et nos services publics… Ces futurs achats de la Défense Nationale insufflés par l’OTAN coûteront aux contribuables 1953 € par foyer. Parmi ces investissements, les 34 avions de combat, pour un coût avoisinant les 5 milliards €…

Voulons-nous vraiment sacrifier notre sécurité sociale pour aider l’OTAN à appliquer sa propre stratégie militaire ? C’est pourtant ce qu’annonce Bart De Wever quand il affirme que « des économies ne seront possibles qu’au détriment de la sécurité sociale puisque le budget de l’Etat verra ses dépenses augmenter en raison de la crise des réfugiés et de la menace terroriste. » Notre sécurité sociale ne sera bientôt plus qu’un lointain souvenir si elle ne sert qu’à bombarder des populations étrangères, qui n’auront plus alors comme seul choix que de devenir des réfugiés ou des terroristes… Comme le prouve le désastreux bilan des 25 ans d’interventions militaires occidentales en Irak et en Afghanistan.

L’achat des 34 chasseurs-bombardiers qui se taille une grande part de ce budget (+/- 5 milliards d’euro), nécessiterait au minimum un débat public et transparent: un sondage d’opinion réalisé par l’Université d’Anvers a identifié que seul un quart des Belges est favorable au remplacement des F-16. Même au sein de la N-VA, 57 % des électeurs s’y opposent clairement. Le gouvernement Michel démontre une fois de plus que la démocratie se réduit à un événement ayant lieu tous les 4 ans.

Les investissements militaires de la Belgique sont soi-disant justifiés par le fait que l’OTAN exige de ses membres qu’ils lui allouent 2% de leurs PIB respectifs. Mais qu’en est-il au juste des tenants et aboutissants de la stratégie de l’OTAN? A qui profite-t-elle? Quelle emprise la Belgique a-t-elle sur celle-ci? La stratégie des bombardements est-elle efficace? Quelles en sont les conséquences socio-économiques? Notre sécurité sociale vaut-elle de disparaître au profit de cette «stratégie» ? Se poser ces questions, c’est déjà y répondre…

Manifestation nationale : http://agirpourlapaix.be/24-04-manifestation-contre-lachat-des-chasseurs-bombardiers/

http://www.colupa.org/

Combien ça coûte ?

décembre 15, 2015

par Ikare  

Un député, ça coûte extrêmement cher tout le monde le sait et l’Assemblée nationale dans son ensemble aussi est un gouffre financier. Mais combien exactement ? Et qu’est-ce qui entraîne de telles dépenses ? Les réponses dans cet article.Le revenu des députés se divisent en trois : l’indemnité de base, l’indemnité de logement et l’indemnité de fonction.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article30075

Elle n’est pas belle la vie ?  Pas étonnant qu’ils s’y accrochent comme des morpions.

Un vote pour rire

Nous dépensons l’argent que nous n’avons pas pour acheter des biens dont nous n’avons pas besoin ceci afin de créer une impression éphémère sur des gens dont nous n’avons rien à faire. (Tim Jackson)

novembre 10, 2015

Les dépenses militaires ne connaissent pas la crise.

juin 2, 2010

Malgré la crise financière mondiale, les dépenses militaires sur la planète ont presque doublé en dix ans pour atteindre 1.530 milliards de dollars (1.240 milliards d’euros) en 2009, a annoncé mercredi le Sipri – institut international de recherche pour la paix de Stockholm.

Dans son rapport 2010, l’organisation non gouvernementale suédoise estime également que ces dépenses se sont accrues de 5,9% entre 2008 et 2009.

Les Etats-Unis, numéro un mondial des dépenses militaires, représentent à eux seuls 54% de cette hausse.

La Chine, devenue le numéro deux en 2008, a conservé ce rang l’an dernier.

La France occupe la troisième place.

Selon le Sipri, c’est en Asie et en Océanie que les dépenses militaires augmentent le plus vite.

Le Sipri estime par ailleurs que 8.100 têtes nucléaires sont opérationnelles aux Etats-Unis, en Russie, Chine, Grande-Bretagne, France, Inde, Pakistan et en Israël.

Le rapport est consultable sur internet : http://www.sipri.org

(Le Soir – 2/06/2010)

Pour éradiquer la faim dans le monde la FOA demande 30 milliars de dollars (22,2 milliards d’euros) !

http://www.dailymotion.com/video/x53s7t_faim-dans-le-monde-jean-ziegler-fra_news

http://www.dailymotion.com/video/x6xzce_faim-dans-le-monde_people

Enterrement de première classe.

mars 16, 2009

Le sujet, a priori, ne semblait pas susceptible de se transformer en tsunami politique. Au départ, il s’agissait simplement de vérifier les dépenses exposées par un échantillon de 160 députés européens au titre de la rémunération de leurs assistants parlementaires, au cours du 4ème trimestre 2004 et du premier semestre 2005. Le service d’audit interne du Parlement européen ne disposant pas des moyens suffisants, les travaux d’audit n’ont finalement débuté qu’en 2006.

Comme le savent tous les électeurs européens éclairés par la chose publique, le Parlement européen autorise les députés à recruter librement leurs assistants parlementaires selon trois modalités : classique contrat de travail, contrat avec un prestataire de service (du type agence d’intérim) et, enfin, un système un brin baroque, dans lequel le député contracte avec un tiers, appelé « agent payeur », qui se charge de régler les services d’assistance consommés par le député… une porte ouverte sur toutes les sortes d’abus.

Pour les rémunérer, chaque député avait droit, en 2006, à une allocation mensuelle de 15 496 euros. Un joli fromage qui représentait tout de même la coquette somme de 136 289 000 euros, soit près de 10,3 % du budget total du Parlement, sur lequel le Directeur général des Finances a autorité. Et pourtant…

La suite : http://www.bakchich.info/Tres-chers-assistants.html