Posts Tagged ‘dépression’

Juste parce que ce texte m’a terriblement émue.

septembre 27, 2017

Il ne faut pas que ça se voit.

Je sais que je ne devrais pas écrire ces choses-là. Ni les dire, ni les montrer, ni les laisser deviner.

Mais c’est comme ça. Je suis comme ça. Ça fait partie de moi. C’est moi.

La suite sur : https://prototypekblog.wordpress.com/2017/09/26/il-ne-faut-pas-que-ca-se-voit/

Publicités

Répression nerveuse

janvier 19, 2014

Liberté, Égalité, Pilules pour tous !

Marc et Virginie sont originaires de Normandie. Ils ont deux enfants : Martin, 5 ans et Anna, 14 mois. Marc a été muté dans le sud de la France. Certains changements déstabilisent.

La suite à lire sur : http://babordages.fr/?p=3302

A chacun sa camisole chimique pour le plus grand profit des labos et des politiques.

La mise à mort du travail.

juin 11, 2013

Lire aussi : http://sebmusset.blogspot.be/2013/06/Salariat-Open-space.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed:+sebmusset+(LES+JOURS+ET+L’ENNUI+DE+SEB+MUSSET)

L’Europe en route vers la dépression.

février 27, 2012

Par John Weeks   

« En mai 2010, le gouvernement de la Grèce a été confronté à un problème sur le service de sa dette. Dans le contexte de la zone euro dans son ensemble, les difficultés grecques étaient mineures, équivalant par exemple à un État américain incapable d’équilibrer son budget, comparativement aux USA. La solution évidente était que la Banque centrale européenne acquiert tout ou partie de la dette grecque, mettant ainsi fin au problème d’un trait de plume. Une fois cette difficulté purement financière éliminée, les discussions politiques auraient pu débuter. » John Weeks enseigne l’économie à l’université de Londres. —- La mission d’une banque centrale est double : 1) Assurer la liquidité du système financier structurellement fragile en raison du désappariement des maturités et de l’effet de levier sur la monnaie centrale qui sont à la base de l’activité des banques. 2) Soutenir l’activité et prévenir la surchauffe en pilotant les taux directeurs, ce qui inclut le taux appliqué à la dette d’Etat, qui définit un plancher au dessus duquel viennent s’étager les autres compartiments de risque. Ces objectifs impliquent que l’institut d’émission intervienne en soutien aux banques, mais aussi au Trésor, comme c’est massivement le cas aux USA, au Japon, en Grande Bretagne, et même au Canada, où la banque centrale acquiert 15% des émissions souveraines. Par construction, l’Union européenne, en interdisant le soutien de la dette publique, a créé les conditions de sa faiblesse, acceptant de facto de s’exposer aux effets déstabilisateurs et déstructurants des mouvements browniens spéculatifs, voyant sans doute dans la menace de sanction des marchés un garde fou souhaitable. Ce faisant, elle impose aux Etats des règles qui ont depuis longtemps été abandonnées concernant les banques. On sauve les unes, on sanctionne les autres, les acculant à l’austérité et bientôt à la faillite. Tout cela parce que les marchés, n’est-ce pas, ont toujours raison.

La suite sur : http://contreinfo.info/article.php3?id_article=3225

 

La dépression postnatale.

janvier 14, 2011

ARTE – 22h15 – vendredi 14/1      

La dépression postnatale touche 15 à 20 % des femmes en France et en Allemagne, mais reste une maladie peu connue du grand public. Les mamans peuvent mal vivre leur maternité. Leur peur de ne pas être à la hauteur s’accompagne d’autres symptômes, tels l’épuisement, une profonde tristesse et une culpabilisation excessive. Il est alors difficile de s’en sortir sans aide extérieure. Mais nombre d’entre elles craignent d’avouer ce qu’elles ressentent, parce qu’elles ont honte de ne pas correspondre à l’archétype de la mère modèle. S’ensuit une spirale infernale qui aboutit à une grande détresse et à une perte de repères. Le documentaire suit le parcours de trois femmes au sein d’une unité d’hospitalisation psychiatrique mère-enfant. Sabine, Tanja et Claudia tentent de surmonter ce syndrome tabou, afin de pouvoir reprendre une vie normale.

Rediffusions :
15.01.2011 à 09:55
17.01.2011 à 03:45
www.arte.tv

Quand un adolescent cherche de l’aide.

décembre 13, 2010

Par Laurence Wauters 

4 janvier prochain, l’Open ado ouvrira ses portes rue Beeckman. Il accueillera les adolescents en difficulté et les guidera vers une aide appropriée à leurs difficultés.

Une récente étude menée par le GRE (Groupement de Redéploiement Économique du Pays de Liège) sur l’hospitalier l’a démontré : sur les 230.000 jeunes que compte l’agglomération liégeoise, un dixième peut souffrir d’un problème psychologique, d’une baisse de moral, d’une dépendance à l’alcool ou au cannabis. Et seule la moitié de ces jeunes en souffrance vont jusqu’à pousser la porte d’une infrastructure hospitalière pour y trouver de l’aide.

Lire la suite de son article sur : http://www.lesoir.be/regions/liege/2010-12-13/quand-un-adolescent-cherche-de-l-aide-808544.php

www.openado.be

Scènes de ménages.

septembre 9, 2009

TV5 Monde – 21h – mercredi 9/9      magazine

Peut-on vivre en consommant le minimum ?

Ils ont choisi de vivre en consommant le minimum : on les appelle les décroissants.

Ce mouvement de la décroissance qui existe depuis les années 60 prône la simplicité volontaire et le refus de la consommation inutile.

http://www.ladecroissance.net/

http://casseursdepub.org/

http://ploutopia.over-blog.com/article-35870471.html

 

Bon article  sur la mouvance de la décroissance dans l’édition du Monde diplomatique d’août 2009 où le journaliste Eric Dupin dresse un panorama fidèle des questions, idées, débats qui traversent aujourd’hui la décroissance et l’antiproductivisme en France.

http://www.dailymotion.com/video/x6r9xu_les-ecotartuffe-nicolas-hulot_news

 

L’enfer de la dépression.

Une personne sur cinq vivra un épisode dépressif important durant son existence.

Des médicaments qui rendent dépressif !

décembre 13, 2008

Depuis quelque temps, des études tendent à montrer que certains antidépresseurs prescrits régulièrement ont davantage tendance à augmenter les cas de dépression chez les enfants et adolescents, qu’à les diminuer. Tandis que les études menées par les labos, la connivence des médecins et chercheurs avec les labos ou les techniques « marketing » des mêmes labos, elles, commencent à être dénoncées. La FDA est donc obligée d’enquêter.

La suite : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=48267