Posts Tagged ‘dette’

Un crime orchestré

septembre 30, 2019

50 chiffres clés sur la dette et l’économie en Belgique

juillet 29, 2019

par Jérémie Cravatte

http://www.cadtm.org/50-chiffres-cles-sur-la-dette-et-l-economie-en-Belgique

Les Grecs, otages fiscaux de la Troïka et des banquiers

janvier 20, 2019

par Louv Coukousti

En Grèce, une Autorité Autonome des Ressources Publiques (Anexartiti Archi Dimosion Esodon, AADE), où siègent deux représentants de la Commission européenne, a remplacé le Trésor Public et récupéré toutes les attributions du Ministère des Finances [1]. Résultat : de plus en plus de contribuables modestes se retrouvent dans l’incapacité de payer leurs impôts. Pour recouvrer les arriérés de paiement et dettes envers l’État, l’Agence Autonome opère des saisies directement sur les comptes bancaires des particuliers, sans crier gare. Pourtant les objectifs fiscaux fixés par l’AADE sont largement atteints pour la troisième année consécutive.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Les-Grecs-otages-fiscaux-de-la-Troika-et-des-banquiers

Sauvetage de la Grèce : une arnaque à plus de 3 milliards d’euros !

novembre 14, 2018

par Pascal Franchet , Anouk Renaud

La France, une des principales puissances économiques, est aussi l’un des principaux États créanciers de la planète, avec des créances bilatérales (c’est-à-dire sur des États tiers) de plus de 41 746 millions d’euros au 31 décembre 2016, soit 14,5 % de l’encours total des créances du Club de Paris (ce club sans aucun statut juridique regroupe les 21 principaux États créanciers et est hébergé à Bercy). De même, la France joue un rôle non négligeable dans les orientations du FMI et de la Banque mondiale, en raison du poids démesuré accordé aux pays riches dans ces institutions.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Sauvetage-de-la-Grece-une-arnaque-a-plus-de-3-milliards-d-euros

Belgique : Élections communales 2018 : « Et la dette, on en fait quoi ? » – Mémorandum d’ACiDe

octobre 10, 2018

Lors des élections fédérales de 2014, ACiDe sortait son premier memorandum, montrant en particulier que : la dette sert de prétexte pour appliquer des politiques antisociales ; les politiques d’austérité sont injustes et inefficaces ; ce sont les banques et non les citoyen·ne·s qui ont vécu au-dessus de leurs moyens ; il existe des solutions pour diminuer radicalement le poids de la dette.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Belgique-Elections-communales-2018-Et-la-dette-on-en-fait-quoi-Memorandum-d

La politique de la Troïka en Grèce : Voler le peuple grec et donner l’argent aux banques privées, à la BCE, au FMI et aux États dominant la zone euro

septembre 16, 2018

par Eric Toussaint

Le 20 août 2018, le gouvernement grec d’Alexis Tsipras, le FMI et les dirigeants européens célèbrent la fin du 3e mémorandum. À cette occasion, le message qui est distillé par les grands médias et les gouvernants [1] : la Grèce retrouve sa liberté, l’économie reprend, le chômage baisse, l’Europe a prêté 300 milliards à la Grèce et les Grecs vont devoir commencer à rembourser cette dette en 2022 ou en 2032…

Les principales affirmations sont totalement fausses car la Grèce reste bien sous tutelle des créanciers en général, elle doit, selon les accords que le gouvernement d’Alexis Tsipras a signés, impérativement dégager un surplus budgétaire primaire de 3,5% qui va la contraindre à poursuivre des politiques brutales de réduction de dépenses publiques dans le domaine social et dans l’investissement.

La suite sur : http://www.cadtm.org/La-politique-de-la-Troika-en-Grece-Voler-le-peuple-grec-et-donner-l-argent-aux

Le FMI met le feu en Haïti, en Guinée, en Égypte…

août 12, 2018

par Claude Quémar

Depuis que les prémices d’une nouvelle crise de la dette se précisent pour un certain nombre de pays du Sud, le FMI et la Banque mondiale ont repris peu à peu le rôle qui avait été le leur durant la crise de la dette des années 1980. Ils imposent, en effet, de nouveaux plans d’ajustement structurel (le mot est d’ailleurs réapparu largement) aux pays qui se tournent vers eux, confrontés à une baisse des ressources et/ou à une hausse du service de la dette. Les années qui ont suivi la mise en place des allègements de dettes (les années 2000) ont vu ces pays profiter de cette période pour investir massivement dans des infrastructures (énergie, transports…), en s’appuyant sur des prêts bilatéraux avec de nouveaux partenaires (Chine, Inde, pays du Golfe…), sur une hausse des ressources tirées de l’exportation de matières premières dont le cours a alors repris une courbe ascendante, sur l’accès à de nouveaux modes de financements (eurobonds, finance islamique, bons et obligations du trésor émis en monnaie locale).

La suite sur : http://www.cadtm.org/Le-FMI-met-le-feu-en-Haiti-en-Guinee-en-Egypte-16476

Un long calvaire s’annonce pour la Grèce

juillet 4, 2018

par Michel Husson

Le troisième « plan de sauvetage » de la Grèce (Memorandum of understanding) va s’achever au mois d’août, même si elle n’est pas encore sortie d’affaire, comme l’a bien montré Jacques Adda. L’accord « final » conclu entre la Grèce et ses créanciers repose au fond sur trois faux-semblants : il voudrait effacer les effets sociaux de près de dix ans d’austérité aveugle ; il s’appuie sur des perspectives économiques incohérentes ; enfin, il instaure une mise en tutelle à durée indéfinie de la Grèce.

La suite sur : https://www.alternatives-economiques.fr/un-long-calvaire-sannonce-grece/00085215

http://www.greekcrisis.fr/2018/06/Fr0677.html#deb

Égypte : fausse amélioration économique, vraie crise sociale et répression

juillet 3, 2018

par Hoda Ahmed

Depuis quelques mois, les fidèles du régime égyptien et le FMI ne cessent de crier victoire : la situation économique s’améliore, des jours radieux s’annoncent.

De fait, au niveau macro-économique, la croissance du PIB a augmenté, de 3,5 % en 2015-2016 à 4,2 % en 2016-2017 avec une prévision de 4,8 % en 2017-2018. L’inflation est passée de 35 % en juillet 2017 à 12 % en juin 2018. Les réserves en devises étrangères qui avaient dramatiquement baissé couvrent actuellement 5 mois d’importation de biens et de services.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Egypte-fausse-amelioration-economique-vraie-crise-sociale-et-repression

Répression « made in France » : http://obsarm.org/spip.php?article310

Souveraine dette

juin 25, 2018

par Dimitris Alexakis

{à propos de l’accord sur la Grèce du 21 juin 2018}

« Quatre mots, quatre mensonges» notait, à propos de l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques, le philosophe Cornélius Castoriadis, co-fondateur du groupe «Socialisme ou Barbarie», dans la ligne de la critique du stalinisme initiée par Boris Souvarine. On pourrait en dire autant des termes qui balisent la communication de crise des institutions européennes. Produits par les équipes de travail de l’Eurogroupe ou de la Commission, ces éléments de langage sont repris tels quels par les éditoriaux des plus grands médias français [1] et appuient une forme de propagande par le mot.

La suite sur : https://oulaviesauvage.blog/2018/06/25/souveraine-dette/

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article38317