Posts Tagged ‘diplomatie’

Quand la politique étrangère européenne devient commerciale

février 3, 2017

par Raf Custers

Depuis bientôt un an l’Union européenne prépare sa nouvelle Stratégie globale. La publication de ce document est annoncée pour le mois de juin. Un événement majeur pour la politique étrangère de l’Union européenne. La nouvelle stratégie fait l’objet d’une consultation (non publique) depuis octobre 2015. Une constante : des plaidoyers pour que la diplomatie économique soit incluse dans la politique étrangère de l’Union européenne. Cette stratégie est appliquée par Federica Mogherini, la haute représentante de l’UE. Les États membres agissent seuls, mais, si ça les dépasse, ils demandent que l’Union européenne les représente. De cette Europe bipolaire, les Pays-Bas sont un bel exemple. Ce pays assure la présidence de l’Union européenne pendant ce premier semestre 2016.

La suite sur : http://www.investigaction.net/quand-la-politique-etrangere-europeenne-devient-commerciale/

« Pour combattre le terrorisme, éteignons le feu en Syrie »

mars 25, 2016

par Marc Botenga  

Le gouvernement belge envisage d’étendre ses bombardements, actuellement limités à l’Irak, à la Syrie. Après les attentats de Bruxelles, ce serait le pire chemin à prendre. Staffan de Mistura, envoyé spécial des Nations Unies en Syrie : « La tragédie de Bruxelles nous rappelle que nous n’avons plus de temps à perdre. Nous devons éteindre le feu de la guerre en Syrie. Pour combattre le terrorisme, la meilleure formule est de trouver une solution politique en Syrie. »

La suite sur : http://solidaire.org/articles/pour-combattre-le-terrorisme-eteignons-le-feu-en-syrie

A qui profite la guerre ? Qui vend les armes ? 

La paix par la force ou par le droit ?

septembre 28, 2015

par Gabriel Galice 

Souvent, l’enfer guerrier est pavé de bonnes intentions pacifiques. La nouveauté réside aujourd’hui dans une certaine banalisation du recours à la force et dans l’installation de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) comme bras armé d’un ordre mondial dicté par les Occidentaux.

La suite sur : http://www.monde-diplomatique.fr/2015/06/GALICE/53103

Ne soyons pas dupes et poursuivons le boycott sans fléchir.

juillet 19, 2013

Grand branle-bas de combat en Israël, et ballet diplomatique de Washington à Amman en passant par Bruxelles et Ramallah : on nous chauffe un nouveau processus de paix, dans la série « tout dans le processus, rien dans la paix ». Il s’agit de calmer l’opinion publique qui s’impatiente, d’éviter tout boycott d’Israël ou de ses colonies, et de laisser l’occupant poursuivre son nettoyage ethnique tranquillement pendant qu’on nous parle de paix. Scénario connu !

La suite à lire sur : http://www.europalestine.com/spip.php?article8479

Asile politique accordé à Julien Assange : L’Equateur a raison de tenir tête aux Etats-Unis.

août 21, 2012

Par Mark Weisbrot

L’Équateur a pris sa décision : l’asile politique est accordé à Julian Assange. La décision survient à la veille d’un incident qui devrait dissiper toute doute sur les véritables motivations des tentatives menées par la Grande-Bretagne et la Suède pour extrader le fondateur de Wikileaks, Julian Assange. Mercredi, le gouvernement britannique a brandi la menace sans précédent d’envahir l’ambassade de l’Équateur si Assange ne leur était pas remis. Un tel acte d’agression serait tellement en violation du Droit international et des conventions diplomatiques qu’il serait difficile de trouver un seul exemple où un gouvernement démocratique aurait brandi une telle menace, encore moins mise à exécution.

 Lorsque le ministre des Affaires étrangères de l’Équateur, Ricardo Patino, dans une réponse ferme et coléreuse, a rendu publiques les menaces écrites, le gouvernement britannique a tenté de faire marche arrière en disant qu’il ne s’agissait pas d’une menace d’envahir l’ambassade (qui fait partie du territoire souverain d’un autre pays).  

La suite à lire sur : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article20766

Demandez donc à Bradley Manning, Léonard Peltier, et tant d’autres, ce qu’ils pensent de la « justice » aux USA !

Quand la diplomatie américaine était au service de Monsanto.

août 28, 2011

Par Aurélie Champagne  

Des documents révélés par Wikileaks montrent que le gouvernement Bush surveillait de près les débats sur les OGM en France.  

Lire son article sur : http://www.rue89.com/2011/08/27/quand-la-diplomatie-americaine-etait-au-service-de-monsanto-219541

http://www.viacampesina.org/fr/index.php?option=com_content&view=article&id=531:la-via-campesina-denonce-lachat-dactions-de-monsanto-par-la-fondation-bill-et-melinda-gates&catid=47:non-aux-multinationales&Itemid=72

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article119922

 

Le plan secret d’Israël contre la déclaration palestinienne à l’ONU.

juin 16, 2011

Par Barak Ravid

 
Des documents du ministère israélien des affaires étrangères donnent un aperçu des instructions remises à ses envoyés pour contrecarrer la reconnaissance internationale d’un Etat palestinien.

Israël a commencé à mobiliser ses ambassades pour la bataille contre la reconnaissance à l’ONU, en septembre prochain, d’un Etat palestinien, en ordonnant à ses diplomates de faire savoir que cela délégitimerait Israël et ruinerait toute chance de futures négociations de paix.

Il est demandé aux envoyés de faire pression sur les plus hauts fonctionnaires possibles dans leurs pays de service, de rallier le soutien des communautés juives locales, d’assaillir les médias avec des articles argumentant contre la reconnaissance et même de demander qu’un haut responsable israélien appelle ou rende une visite éclair s’ils pensent que cela pourrait aider.

La suite de l’article sur : http://france-palestine.org/article17615.html

Israël considère sans doute que ce genre de crime aidera à la paix dans la région http://europalestine.com/spip.php?article6239

 

La constance du jardinier.

décembre 23, 2010

La Une – 20h20 – jeudi 23/12         de F. Meirelles

 Dans une région reculée du nord du Kenya, Tessa Quayle, une brillante avocate aussi militante que passionnée, est retrouvée sauvagement assassinée. Le médecin africain qui l’accompagnait est porté disparu, et tout porte à croire qu’il s’agit d’un crime passionnel.
Sandy Woodrow, Sir Bernard Pellegrin et les autres membres du Haut commissariat britannique s’imaginent que l’époux de Tessa, leur discret et modeste collègue, Justin Quayle, ne cherchera pas à prendre l’affaire en main. C’est bien mal le connaître.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=56739.html

Le vrai pouvoir du Vatican.

novembre 3, 2010

ARTE – 20h40 et 21h35 – mercredi 3/11          

Épisode 1

C’est un opérateur des Frères Lumière qui a saisi les premières images en mouvement d’un pape : Léon XIII, bénissant l’assistance à tour de bras, alors que le sanglant XXe siècle n’a pas encore commencé. De ces cataclysmes en cascade que constituent la Grande Guerre, la révolution bolchévique, la montée des fascismes en Europe, émerge la figure controversée de Pie XII, centrale dans cette première partie, qui s’est abstenu durant la Seconde Guerre mondiale de condamner les persécutions contre les juifs. Un silence, plaident les historiens du Vatican, qui s’explique en partie par la hantise de susciter des représailles contre les populations soumises aux nazis. Ce fut le cas aux Pays-Bas, où la dénonciation par l’évêque d’Utrecht des mesures antisémites accéléra le rythme des déportations, notamment de juifs convertis au catholicisme.

Episode 2

Retour en arrière : en 1931, l’Église reconnaît la toute jeune République espagnole. Mais les massacres de religieux lui font choisir le franquisme, qu’elle cautionnera jusqu’à la fin. La guerre froide offrira en revanche au Vatican l’occasion d’affirmer la dimension universelle du catholicisme et son désir de paix. Jean-Michel Meurice met en lumière les relations de Jean XXIII, architecte de Vatican II, avec Kennedy et Khrouchtchev, l’Ostpolitik de Paul VI et la lutte pour la liberté religieuse derrière le rideau de fer. L’élection à la papauté de l’archevêque de Cracovie Karol Wojtyla, en 1978, va ensuite jouer un rôle décisif dans la dissolution du bloc soviétique.

Rediffusions :
18.11.2010 à 03:55
23.11.2010 à 11:20
www.arte.tv

http://www.bakchich.info/Le-Vatican-de-mal-en-Pie,12333.html

A quoi servent tous ces voyages ?

mars 8, 2009

C’était presque irréel de voir la Secrétaire d’Etat Clinton rendre sa première visite à Israël, une visite qui sera probablement la première parmi de nombreux voyages prétendant encourager les pourparlers de paix entre Israël et les Palestiniens. J’ai déjà fait ce rêve plusieurs fois : il suffit de se contenter de remplir la liste des divers Secrétaires d’Etats américains, de dire qu’ils ont rencontré les dirigeants israéliens et Mahmoud Abbas (qui est à peu près aussi populaire auprès des Palestiniens que ne l’est Rush Limbaugh auprès des Démocrates) et qu’aucun progrès n’a été fait.

A part dire qu’Abbas dirige le seul gouvernement légitime de la Palestine, Mme Clinton a bien dit que la construction de nouvelles colonies n’apportait « rien d’utile » ou, peut-être, que c’était la démolition de plusieurs immeubles d’habitation palestiniens à Jérusalem qui n’apportait rien d’utile. Il est difficile de se rappeler qui n’a été d’aucune aide. Elle a opportunément oublié que le mandat d’Abbas en tant que président de l’Autorité Palestinienne avait expiré et elle a également oublié que le Hamas avait remporté haut la main les élections législatives. Ce n’est pas que le parlement [palestinien] se soit réuni régulièrement, essentiellement parce que Israël a arrêté la plupart des députés du Hamas, tous encore derrière les barreaux ; c’était cette sorte d’élection dans laquelle les Etats-Unis ne croyaient pas. Elle était légale et montrait les préférences du public palestinien, une chose que les Etats-Unis avaient choisi d’ignorer.

La suite : http://www.france-palestine.org/article11303.html