Posts Tagged ‘droits de l’ Humain’

Migrants : la crise humanitaire continue en Méditerranée, aggravée par « l’enfer libyen »

octobre 17, 2017

La crise humanitaire se poursuit en Méditerranée, où des milliers de migrants de plus en plus jeunes continuent de risquer leur vie chaque mois, notamment pour fuir la Libye devenue un « enfer » pour eux, a souligné mardi une ONG qui les secourt en mer.

La suite sur : http://www.lalibre.be/dernieres-depeches/afp/migrants-la-crise-humanitaire-continue-en-mediterranee-aggravee-par-l-enfer-libyen-59e62375cd70be70bd0a08c4

En 2012, l’UE s’est vue récompensée pour avoir fait avancer la paix, la réconciliation, la démocratie et les droits de l’homme en Europe.
« Démocratie et droits de l’homme », sans blague ?

Lettre de Damien Carême maire de Grande-Synthe au président de la République

juillet 15, 2017

Damien Carême, maire de Grande-Synthe (Nord), interpelle le président de la République, Emmanuel Macron, par une lettre ouverte diffusée le 11 juillet. Il dénonce le fait que « ne prévaut qu’une politique de fermeté et d’intransigeance contre les réfugiés, secondée d’un mépris total envers les associations ? »

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35122

Migrations – Vivre dignement où on le souhaite

avril 6, 2017

par Matthieu Cornélis

« Que dit-on d’un Guinéen arrivé sur le sol européen ? Qu’il est un illégal. Et des Portugais qui migraient vers l’Amérique Latine en 2008, au plus fort de la crise économique ? Qu’ils sont des entrepreneurs. » Nicolas Van Nuffel, responsable plaidoyer du CNCD-11.11.11, résume finement les inégalités entre le Nord et le Sud en matière de migration. Elles sont nombreuses…

La suite sur : https://www.enmarche.be/societe/international/migrations-vivre-dignement-ou-on-le-souhaite.htm

Les damnés de la mer

mars 15, 2017

par Nicolas de la Casinière

Les ports étant superfliqués depuis le 11 septembre, les passagers clandestins seraient-ils en voie d’extinction ? Rien n’est moins sûr. Mais la mer est parfois chargée de leur disparition. Le profit des armateurs ne supporte pas les déperditions, même passagères.

La suite sur : http://cqfd-journal.org/Les-damnes-de-la-mer