Posts Tagged ‘droits’

Le PTB rend public le projet de loi pandémie du gouvernement

mars 6, 2021

Ce mercredi 3 mars ont lieu, en commission Intérieur de la Chambre, les débats sur l’avant-projet de loi « pandémie ». Malgré ses déclarations d’ouverture, le gouvernement n’a à ce stade pas publié le texte de l’avant-projet. Le PTB a donc pris l’initiative de le mettre à la disposition du public.

La suite sur : https://www.ptb.be/le_ptb_rend_public_le_projet_de_loi_pand_mie_du_gouvernement_la_d_mocratie_ne_se_limite_pas_l_entre_soi_politique

Et : https://www.ptb.be/faillite_d_mocratique_de_la_gestion_de_crise_la_loi_pand_mie_du_gouvernement_est_inacceptable

Prenons garde à ne pas tomber dans des simulacres de démocratie

février 10, 2021

« Une opinion de Éric Gillet, Avocat – Président de RCN Justice et Démocratie (1).

Depuis vingt ans, la justice est délaissée par les législateurs et par les exécutifs. Ce troisième pouvoir, garant de la démocratie, est devenu un service administratif qui subit austérité, gel des budgets, avilissement de la marchandisation et logique managériale.

L’État de droit se dégrade. Ce fut le thème de l’année 2020, et ce l’est encore plus en 2021. Les restrictions de nos libertés ont été imposées principalement par des mesures prises par les exécutifs. Ils auraient dû l’être par les Parlements, qui représentent les citoyens. On l’a beaucoup entendu… et écrit. Et c’est vrai. Sauf que. La dégradation de l’État de droit a commencé il y a bien longtemps. Bien avant 2020. Et les Parlements ne se sont pas montrés les meilleurs garants de nos droits et libertés.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/la-sauvegarde-de-l-etat-de-droit-notre-aventure-a-tous-6022bc967b50a652f7c120cb

Soutien aux 75 travailleurs palestiniens en grève dans la colonie israélienne de Yamit

janvier 17, 2021

Le 1er janvier 2021, alors que le monde célébrait la nouvelle année, 75 travailleurs palestiniens de l’usine de la colonie israélienne de Yamit Sinoun ont entamé une grève pour réclamer à l’entreprise de respecter leurs droits.

Les réponses de l’employeur sont scandaleuses, et à peine croyables car il écrit carrément qu’en tant qu’ »êtres inférieurs, ils ne peuvent avoir les mêmes droits que les Israéliens » (sic) !

La suite sur : https://europalestine.com/2021/01/17/soutien-aux-75-travailleurs-palestiniens-en-greve-dans-la-colonie-israelienne-de-yamit/

Victoire des travailleurs palestiniens : https://europalestine.com/2021/01/24/victoire-des-travailleurs-palestiniens-en-greve-chez-yamit/

Netanyahou : « Les femmes sont des animaux… avec des droits »

novembre 28, 2020

A l’occasion de la Journée mondiale contre les violences faite aux femmes, le premier ministre israélien a fait, devant le parlement cette déclaration, rapportée notamment par le Times of Israël : « les femmes sont des animaux… avec des droits ».

La suite sur : https://europalestine.com/2020/11/27/netanyahou-les-femmes-sont-des-animaux-avec-des-droits/

France : pays se vantant d’être celui « des Droits de l’Humain »

décembre 24, 2019

http://cafardages2.canalblog.com/archives/2019/12/24/37887809.html

Par contraste : https://yetiblog.org/archives/21082

L’OIP en danger

novembre 6, 2019

Alors que le nombre de personnes détenues a atteint en 2019 des records inégalés, l’OIP n’a jamais été aussi peu soutenu par l’État. Tout récemment, plusieurs subventions lui ont encore été retirées. L’association tire la sonnette d’alarme : une mobilisation massive est désormais indispensable pour lui permettre de maintenir ses actions en faveur du respect des droits en prison.

La suite sur : https://oip.org/communique/loip-en-danger/

Les gardiennes de la forêt amazonienne sont menacées

juillet 16, 2019

L’Amazonie abrite des centaines de communautés indigènes, des milliers d’espèces et la moitié des forêts tropicales du monde, la protection de ce territoire nous concerne tous et toutes. Le collectif de Femmes amazoniennes d’Equateur lutte depuis des années contre l’exploitation pétrolière, minière et forestière, qui représente souvent une menace pour l’environnement et les droits des populations indigènes. En 2018, une série d’attaques violentes a ciblé 4 membres de ce collectif, cheffes dans leur communauté, Patricia Gualinga, Nema Grefa, Salomé Aranda et Margoth Escobar : menaces de mort, attaques par jets de pierres, incendie criminel, etc.

Bien qu’elles aient toutes porté plainte, le bureau de la procureure générale n’a pris aucune mesure pour enquêter efficacement sur ces attaques et pour accorder des mesures de protection à ces femmes. Par conséquent, elles risquent leur vie et celle des membres de leur famille en menant leur travail légitime et important de défenseures des droits et de l’environnement.

Cependant aujourd’hui nous pouvons agir ! Le Président Moreno s’est engagé en 2017, lors de sa campagne présidentielle, à protéger ces femmes courageuses. La Procureure générale, Diana Salazar, investie en 2019, s’est également publiquement engagée à restructurer l’institution et à faire de la défense des droits humains l’une de ses priorités.

Le 09 août prochain, journée internationale des droits des peuples autochtones, le Collectif des Femmes amazoniennes remettra au Président et à la Procureure générale cette pétition. Nous avons un mois pour collecter un maximum de signatures et ainsi faire pression sur les autorités équatoriennes pour qu’elles rendent justice et protègent efficacement ces femmes défenseures ! A vous de jouer !

JE SIGNE LA PÉTITION : https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/petitions/justice-et-protection-pour-les-amazoniennes-qui-defendent

Le travail de défense des droits humains liés à l’environnement est l’une des formes de militantisme les plus dangereuses qui peut avoir des conséquences mortelles. Selon l’ONG Global Witness, en 2017 – la dernière année pour laquelle elle dispose de statistiques- 207 défenseurs de l’environnement ont été tués pour avoir défendu leurs terres, la vie sauvage et les ressources naturelles. En 2017, la grande majorité d’entre eux vivaient en Amérique du Sud, qui est ainsi pour ces défenseurs la plus dangereuse région du monde.

Pourquoi c’est le moment d’agir ?

Depuis sa création, le collectif de Femmes d’Amazonie fait appel à l’État équatorien afin qu’il mette fin aux activités mortifères des sociétés pétrolières et minières opérant sur les territoires ancestraux de leurs communautés. Le collectif s’est notamment fait connaître en 2013 avec l’organisation d’une série d’actions d’interpellation pacifique à travers le pays (marches, sit-in, etc.) pour empêcher une compagnie pétrolière de s’installer sur un territoire occupé par deux communautés indigènes (Tagaeri et Taromenane) en isolement volontaire. L’administration Correa, l’ancien Président d’Equateur, a organisé un « lynchage public » de ces femmes, afin de décrédibiliser leur mouvement et par conséquent la cause pour laquelle elles se battaient. Le changement de rhétorique, et les promesses répétées de la nouvelle administration du Président Moreno de protéger les défenseurs des droits humains, représentent une occasion unique d’exiger que ses promesses se traduisent en actes concrets.

Mouvement Personne D’abord : « Les étiquettes c’est sur les pots de confiture, il faut arrêter ça ! »

mars 2, 2018

par Justine Pecquet

Récemment, j’ai reçu en studio plusieurs membres de l’association Mouvement Personne D’abord : Xavier Lacroix, Président du Mouvement Personne D’abord. Monique Perau, membre du Mouvement et originaire de Namur, Vanessa Chapelle, membre actif du Mouvement, de Liège et membre du conseil de gouvernance, Danielle Tychon, Animatrice/Coordinatrice du mouvement, et personne ressource pour l’antenne de Verviers et Gwendoline Demeyer, une des personnes ressource au Mouvement, travaillant plus particulièrement à Liège.

La suite sur : https://capoupascap1001.wordpress.com/2018/03/02/mouvement-personne-dabord-les-etiquettes-cest-sur-les-pots-de-confitures-il-faut-arreter-ca/

Les stratégies de communication des anti-IVG

février 13, 2018

par par Eloïse Malcourant,| Romane Schyns

En 2018, les groupes anti-choix profitent toujours de toutes les occasions, pour désinformer et effrayer la population, au sujet de l’avortement. Entre sites internet faussement pro-choix, et lobbyings politiques, ils mettent tout en œuvre pour inciter les femmes à ne pas avorter, et surtout, pour amener les gouvernements à interdire cette pratique. On le sait pourtant, limiter le droit à l’avortement, c’est mettre en danger la vie de centaines de milliers de femmes, partout dans le monde.

La suite sur : http://www.femmes-plurielles.be/les-strategies-de-communication-des-anti-ivg-survivants/

Le cauchemar des travailleurs de l’industrie du jouet

novembre 30, 2017

par Solidar Suisse

Les usines chinoises qui fabriquent des jouets écoulés en Suisse ne respectent pas le droit des salariés, dénonce Solidar Suisse. Les employé-e-s cumulent les heures supplémentaires et sont parfois exposé-e-s à des produits toxiques.

La suite sur : https://www.lecourrier.ch/154728/le_cauchemar_des_travailleurs_de_l_industrie_du_jouet