Posts Tagged ‘eau’

L’humanité a désormais franchi 6 limites planétaires sur 9, dont 2 en 2022

mai 7, 2022

Par Maïté Debove

Lan Wang-Erlandsson a commenté : « L’eau est la circulation sanguine de la biosphère. Mais nous sommes en train de modifier profondément le cycle de l’eau. Cela affectera la santé de la planète entière et la rendra beaucoup moins résistante aux chocs. »

La suite sur : https://lareleveetlapeste.fr/lhumanite-a-desormais-franchi-6-limites-planetaires-sur-9-dont-2-en-2022/

Le régime colonial d’apartheid israélien assoiffe les Palestiniens

avril 2, 2022

Par Ramzy Baroud

Eau : la crise qui s’annonce à Gaza pourrait être la pire de toutes.

« L’eau est revenue”, s’exclamait un membre de la famille dans un mélange d’excitation et de panique, souvent très tard dans la nuit. Dès qu’une telle annonce était faite, toute ma famille se mettait à courir dans tous les sens pour remplir tous les réservoirs, récipients ou bouteilles que nous avions. Très souvent, l’eau s’arrêtait de couler au bout de quelques minutes, nous laissant dans un sentiment collectif de défaite et de doute sur la possibilité même de survivre.

La suite sur : https://europalestine.com/2022/04/02/eau-la-crise-qui-sannonce-a-gaza-pourrait-etre-la-pire-de-toutes/

« 

Le porte-parole de l’Autorité, Mazen al-Banna, a déclaré aux journalistes que 98 % des réserves d’eau de Gaza sont impropres à la consommation humaine.

Les conséquences de ces chiffres terrifiants sont bien connues des Palestiniens et, en fait, de la communauté internationale également. 

En octobre dernier, Muhammed Shehada, de l’Euro-Med Monitor, a déclaré lors de la 48e session du Conseil des droits de l’homme des Nations unies qu’environ un quart de toutes les maladies à Gaza sont causées par la pollution de l’eau, et qu’environ 12% des décès des enfants de Gaza sont “liés à des infections intestinales dues à l’eau contaminée”.

A quand de lourdes sanctions internationales contre l’ethnocide commis par Israël ?

« Tout le monde déteste les bassines » : dans les Deux-Sèvres, une grande manifestation pour protéger l’eau

mars 28, 2022

Par Héloïse Leussier et Quentin Vernault

Des milliers de personnes ont manifesté samedi 26 mars à La Rochénard, dans les Deux-Sèvres, lors d’un weekend contre les mégabassines. Un tuyau supposé servir à l’alimentation d’une future bassine a été déterré pendant la marche.

La suite sur : https://reporterre.net/Tout-le-monde-deteste-les-bassines-dans-les-Deux-Sevres-une-grande-manifestation-pour-proteger-l-eau

Danone, Nestlé, Véolia : Pourquoi ces multinationales sont dangereuses

décembre 26, 2021

Procès du terroriste franco-israélien Grégory Chelli

décembre 3, 2021

Le procès du terroriste de la Ligue de Défense Juive (LDJ) Grégory Chelli, concernant une petite partie seulement des méfaits imputés à l’individu, s’est ouvert jeudi après-midi au Tribunal Judiciaire de Paris, et ce jusqu’à vendredi.

La suite sur : https://europalestine.com/2021/12/02/a-paris-ouverture-du-proces-du-terroriste-franco-israelien-gregory-chelli-alias-ulcan/

Saloperies habituelles de la soldatesque israélienne : https://europalestine.com/2021/12/03/des-soldats-israeliens-arretent-2-enfants-palestiniens-pendant-15-heures-les-maintiennent-au-froid-menottes-et-les-yeux-bandes-sans-nourriture/ et vol de l’eau palestinienne par l’Etat israélien : https://europalestine.com/2021/12/03/israel-et-lecologie-suite-les-palestiniennes-en-premiere-ligne-pour-defendre-leur-eau/

Ils ont eu chaud aux fesses : https://europalestine.com/2021/12/03/les-colons-israeliens-venus-provoquer-dans-le-centre-de-ramallah-peuvent-remercier-lautorite-palestinienne/

Et : https://europalestine.com/2021/12/04/la-procureure-demande-2-ans-de-prison-et-un-un-mandat-darret-international-contre-le-cybercriminel-gregori-chelli/

Ce salaud sera-t-il bientôt derrière les barreaux ? J’en doute …..

L’eau en Bourse, 1 an déjà

décembre 1, 2021

Le 7 décembre 2020, l’eau entrait en bourse et suivait le chemin financier tracé par le pétrole et le blé avant elle.

Un an déjà que les boursicoteur·euse·s du monde entier peuvent spéculer sur le prix futur de l’eau. C’est important, car la ressource est rare. Et comme le dit un proverbe boursier célèbre, tout ce qui est rare vaut de l’argent, surtout s’il s’agit de la survie de l’espèce humaine.

Le 7 décembre 2020, c’est la Bourse de Chicago et le Nasdaq qui ont effectué les premières transactions de contrats à terme liés au marché de l’eau en Californie. C’était une aubaine ou plutôt une suite logique, puisque le cadre juridique californien permet depuis plusieurs années déjà de détenir des titres de permis d’utilisation de l’eau. L’eau y est donc, en quelque sorte, un produit commercial comme un autre. Ce fonctionnement a déjà causé une augmentation drastique du prix de l’eau et de nombreuses sécheresses dans les exploitations agricoles. Un élément de plus pour pousser l’entrée en bourse de l’or bleu puisque qu’on ne pourrait pas accuser les marchés financiers de causer des sécheresses à cause de la spéculation. Elle existait déjà !

Après tout, le même mécanisme de contrat à terme, c’est-à-dire la possibilité d’acheter à un prix fixé aujourd’hui une livraison dans le futur, existe déjà pour des produits comme le blé et le pétrole et, mis à part quelques famines et flambées du prix du pétrole ou autre réchauffement climatique, il a permis à des investisseur·euse·s du monde entier de faire fortune.

Les opposant·e·s à ce projet se contentent de préciser que, soumettre l’eau à la spéculation financière, alors que 2,2 milliards de personnes n’ont toujours pas accès à l’eau potable, que 3 milliards de personnes ne disposent pas d’installations de base pour se laver les mains avec de l’eau et du savon, et que deux millions de décès y sont liés chaque année, ouvre des scénarios encore pires. « L’eau est la mère de tous les droits, mais sa cotation en bourse rendra en fait inutile la résolution fondamentale de l’Assemblée générale des Nations unies de 2010 sur le droit universel à l’eau », ajoute Rise for Climate Belgium dans la description de son événement appelant à libérer l’eau.

Comme dirait un autre proverbe boursier, si on peut acheter un produit dérivé en misant sur la hausse du prix de l’eau, pourquoi pas. Il suffit d’être du bon côté de ce scénario gagnant·e-perdant·e. Gagne celui ou celle qui gagne son pari financier. Perd celui ou celle qui n’a pas accès à l’eau, celui ou celle qui ne peut plus opérer son exploitation agricole, ceux·celles pour qui les denrées seront devenues trop chères, et la planète.

(Financité)

La population de Gaza « lentement empoisonnée » par une l’eau impropre à la consommation humaine

novembre 6, 2021

Un quart des maladies qui se propagent à Gaza sont causées par la pollution de l’eau, selon des données récentes ; les habitants et les agriculteurs évitent l’eau du robinet ou des puits pour ne pas compromettre leur santé.

La suite sur : https://www.association-belgo-palestinienne.be/la-population-de-gaza-lentement-empoisonnee-par-une-eau-impropre-a-la-consommation-humaine/

Ethnocide silencieux avec la complicité de la communauté internationale qui n’agit pas ! Etat israélien, Etat assassin.

« Lors des attaques successives de l’armée israélienne contre la bande de Gaza depuis 2008, les forces israéliennes ont ciblé à de multiples reprises les infrastructures d’eau, d’assainissement et d’hygiène, notamment les zones abritant des puits et des canalisations d’eau, des installations d’assainissement ainsi que les bâtiments municipaux gérant les services d’assainissement et d’évacuation des eaux usées.

La dernière offensive israélienne en date contre la bande de Gaza a eu lieu durant onze jours en mai, ciblant directement des infrastructures civiles vitales, ce qui a causé des dommages à long terme. »

Jusqu’à la dernière goutte

octobre 17, 2021

A sec – La grande soif des multinationales

Dans 30 ans, plus de 5 milliards de personnes auront du mal à trouver de l’eau

octobre 5, 2021

Par Lola Buscemi

Le constat est effrayant. Ce rapport, intitulé State of Climate Services 2021: Water, tire la sonnette d’alarme. Il faut s’attendre à ce que le stress hydrique augmente massivement. En 2018, 3,6 milliards de personnes n’ont pas eu un accès suffisant à l’eau pendant au moins un mois. D’ici à 2050, elles devraient être plus de 5 milliards. Soit plus de la moitié de la population mondiale.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/environnement/dans-30-ans-plus-de-5-milliards-de-personnes-auront-du-mal-a-trouver-de-l-eau/article-normal-1476185.html

En Amérique du Sud, la vie bouleversée par le manque d’eau : https://reporterre.net/En-Amerique-du-Sud-la-vie-bouleversee-par-le-manque-d-eau

Sécheresse à Madagascar : « On meurt de faim et de soif » : https://reporterre.net/Secheresse-a-Madagascar-On-meurt-de-faim-et-de-soif

Multinationales : main basse sur les ressources naturelles

octobre 3, 2021