Posts Tagged ‘élevage’

Scandale de la viande avariée au Brésil : comme un goût de « Soleil Vert »

mars 20, 2017

Le premier exportateur de viande au monde est touché de plein fouet par un scandale de très grande ampleur. Au Brésil, plusieurs entreprises auraient mis sur le marché de la viande avariée, mélangée à des produits chimiques cancérigènes, le tout avec l’implication d’inspecteurs des services sanitaires et de groupes agroalimentaires. Pour le moment, l’enquête ne dit pas si une partie de cette viande a été exportée dans le monde…

La suite sur : https://mrmondialisation.org/scandale-de-la-viande-avariee-au-bresil-comme-un-gout-de-soleil-vert/

A lire : Bidoche (L’industrie de la viande menace le monde) – Fabrice Nicolino – Les liens qui libèrent

Asphyxiés par leurs créanciers, trois agriculteurs se suicident chaque semaine

mars 7, 2017

par Nolwenn Weiler

Le Salon de l’agriculture vient de s’achever. Ses organisateurs ont souhaité le placer sous le signe de la « passion » et des « ambitions ». Des thématiques « inspirées de l’actualité » qui permettent d’aborder « toutes les composantes du secteur : formation, savoir-faire, métiers, innovations… », a déclaré Jean-Luc Poulain, président du Salon. Exit le marasme financier dans lequel nombre de paysans continuent de se débattre, notamment dans l’élevage laitier, particulièrement dans l’ouest de la France. « L’image que ce salon renvoie n’a pas grand chose à voir avec la réalité, soupire Yannick, qui se sépare peu à peu de ses animaux pour s’orienter vers la production de céréales. Les agriculteurs qui ont les moyens d’aller au salon ne sont pas très nombreux. »

La suite sur : http://www.bastamag.net/Asphyxies-par-leurs-creanciers-trois-agriculteurs-se-suicident-chaque-semaine

« C’est qui le patron ? » : le succès fulgurant d’une marque de lait équitable

février 26, 2017

par Pierrick Tillet

La marque de lait “C’est qui le patron ?” a vendu 5 millions de briques depuis son lancement il y a quatre mois. Une progression de ventes parmi les plus importantes constatées ces dernières années dans la grande distribution.

La suite sur : http://yetiblog.org/index.php?post/2278

Etre consomActeurs ça change les choses.

De la jument dans le lardon

février 2, 2017

L’humanité progresse, c’est indéniable ! Et Homo Sapiens est de plus en plus évolué et de moins en moins barbare, c’est évident ! Quelle étrange civilisation que la nôtre… (M. B.)

par Dominique Simonnot

En France, les produits s’appellent « Fertipig », « Gestavet », « Syncro-Part » ou « Chrono Gest » et, sous d’autres noms, inondent l’Europe, tant ils arrangent les éleveurs de cochons. Car voici une potion miraculeuse qui permet de synchroniser les chaleurs des truies, comme le vantent les pubs vétérinaires : « Cela facilite l’insémination artificielle en se libérant des contraintes liées à la détection des chaleurs et aux déplacements. »

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article33650

La pub prend (aussi) les animaux pour des cons

août 24, 2016

par Luce Lapin

La publicité sévit toujours et plus encore, dans un crescendo affligeant de bêtise à l’état brut. « La pub nous prend pour des cons, la pub rend con », répétait Cavanna. Le cynisme accompagne aujourd’hui tout particulièrement les pubs destinées à nous faire consommer, donc à mettre en scène des animaux. Des animaux qui s’offrent à nous, tellement heureux de se faire tuer pour notre plaisir gustatif qu’ils nous tendraient même le couteau pour se faire égorger…

La suite sur : http://luce-lapin-et-copains.com/2016/07/19/la-pub-prend-aussi-les-animaux-pour-des-cons/

Les poules de la démission – oeufs Matines et Xavier Beulin

juillet 1, 2016

par Périco Légasse

Le patron de la FNSEA, premier syndicat agricole français, qui est aussi le PDG du groupe Avril, distributeur de la marque Matines, se retrouve au cœur du scandale de la malbouffe financiarisée. Les images chocs de l’association L214 viennent encore d’en souligner l’inhumanité.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article31704

La croix et la bannière pour trouver un litre de lait frais à la campagne

juin 8, 2016

par Périco Légasse

« Bonjour, je voudrais un litre de lait frais » demande le client dans une petite supérette d’une bourgade du Cantal, au cœur de l’Auvergne, entourée d’élevages de vache salers. Tête médusée de la patronne du magasin Huit à huit, filiale de Carrefour : « Mais cela fait belle lurette que nous n’en vendons plus, les gens veulent du lait UHT (longue conservation sans froid) maintenant ». La scène est représentative de la situation du marché du lait et des mœurs alimentaires d’une population qui, même en zone rurale, là où les valeurs du terroir sont censées avoir préservé le bon sens, succombe à la malbouffe par facilité, paresse ou résignation.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article31516

L’enfer du décor

mai 25, 2016

200 000 poules entassées dans des cages dans un bâtiment sans fenêtres, des cadavres en décomposition, des animaux et des œufs infestés de poux et un sol répugnant où prolifèrent les asticots. Trois ans après la censure de nos premières images du GAEC du Perrat, la situation de cet élevage n’a pas changé. Il approvisionne la marque Matines et les grandes enseignes de la distribution : Auchan, Carrefour, Système U, Intermarché et Casino.

Exigeons la fermeture de cette exploitation !

http://www.l214.com/enquetes/2016/05/oeuf-poules-pondeuses/?play&utm_source=Association+L214&utm_campaign=447210cc6a-Lettre_Gaec5_25_2016&utm_medium=email&utm_term=0_2859894380-447210cc6a-194945649

Le retour de la vache folle

mars 30, 2016

Le préfet de la région concernée est rassurant : la vache folle est une exception sans danger, de même que la percée de Sedan en 1940 était, dans la même région et pour les mêmes causes, la même chose : une exception.

La suite sur : http://grosse.fatigue.free.fr/causetoujours/spip.php?article850

Les vaches cannibales  

Nous sommes les vaches cannibales

Nous mangeons comme les chiens

Du Canigou du Pal des croquettes de bovins

Des farines animales

L’herbe c’est dégueulasse ça colle entre les dents

ça goûte la limace

on fait caca dedans

Le foin ça fait des crasses la paille c’est embêtant

‘Faut qu’on se décarcasse

Pour manger proprement

Nous sommes les vaches cannibales

Nous faisons de l’élevage très expérimental

plus besoin de vêlage

on naît par le trou d’balle

Mariant l’écologie avec le libre échange

ce qu’on mange on le chie

ce qu’on chie on le mange

Comme tous les ruminants on digère en mâchant

C’est meilleur pour le goût

d’réchauffer le ragoût

Nous sommes les vaches cannibales

Nous faisons des enfants avec des culs d’poulain

et des têtes d’éléphants

avec la trompe en moins

Quand on veut faire l’amour c’est le vétérinaire

qui met ses doigts d’velours

au fond de notre derrière

Pour faire de jolis veaux sans un pli sous les cornes

Plus besoin d’un cerveau

pour être spongiformes

Nous sommes les vaches cannibales

Peut-être un peu fofolles nous dansons dans les bals

Un drôle de rock and roll

autour des pierres tombales

Championnes des figures libres c’est sûr qu’on vous épate

A perdre l’équilibre

en restant sur nos pattes

Mais c’est nous qui rions car dans quelques années

la danse des prions

C’est vous qui la danserez

(Claude Semal)

 

Cerise sur le bidon …. de lait

mars 3, 2016

Cerise a 8 ans, « elle aime pâturer dans les champs et mener sa vie tranquille en liberté ». C’est ainsi que le Salon de l’Agriculture présente en vidéo, son « égérie » 2016. Cerise est bien sûr un pur produit de com’ qui a peu à voir avec la réalité de l’élevage. Elle est issue d’une vieille race rustique du Sud-Ouest, sauvée in extremis de l’extinction. Des bazadaises comme Cerise, qui se nourrissent exclusivement d’herbe et de foin, on en recense à peine 4 000 en France (contre 2,8 millions d’holstein).

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article30727

Comprendre les quotas laitiers http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article30721