Posts Tagged ‘élevage’

Les végans ont tout faux ? Notre réponse à Libération !

mars 20, 2018

Quelle mouche a-t-elle piqué Paul Ariès, Frédéric Denhez et Jocelyne Porcher, auteurs de la tribune « Pourquoi les végans ont tout faux » publiée ce 18 mars par « Libération » et qui agite d’ores et déjà la toile, au plus grand bonheur des réactionnaires de tout poil ? À croire ces auteurs, les véganes, qui représentent un très petit 3% de la population en France, seraient de dangereux contre-révolutionnaires, responsables de tous les maux qui frappent l’agriculture française, y compris celui de la difficulté de faire évoluer notre système alimentaire industrialisé vers un modèle plus soutenable. Une menace pour l’humanité, la promesse d’un monde terrifiant, un danger pour la société, une rupture totale avec le monde animal… Oui, ce sont bien leurs mots. Nous avons décidé de leur répondre.

La suite sur : https://mrmondialisation.org/les-vegans-ont-tout-faux-notre-reponse-a-liberation/

Publicités

Bon appétit !

mars 13, 2018

Entre octobre et décembre 2017, Gaia a filmé en caméra cachée les conditions de vie des poulets dits « de chair » dans six élevages flamands. Voici le constat que l’ASBL dénonce : animaux à l’agonie, boiteux et déformés ; brûlures de la plante des pattes et de la peau (dermatites) ; ascite (accumulation de liquide dans l’abdomen)… Des conditions de vie « infernales et indignes », selon l’association de défense des animaux.

La suite sur : http://www.lalibre.be/actu/planete/gaia-a-filme-en-camera-cachee-six-elevages-de-poulets-en-flandre-les-animaux-sont-a-l-agonie-boiteux-et-deformes-5aa79ec5cd7063d56733a1c7

Aux consommateurs de faire le choix d’une alimentation de qualité.
Il n’est pas nécessaire de manger de la viande chaque jour, il est tout à fait possible aussi de s’en passer complètement.

Aveu

février 26, 2018

Ce que font les Zuniens aux vaches

février 4, 2018

par Bernard Gensane

80 à 90% de ce que mangent les Zuniens est une nourriture reconstituée, trafiquée. Cette nourriture provient de l’industrie agro-alimentaire qui, en bonne logique capitaliste, est entre les mains de milliardaires de moins en moins nombreux. Ainsi, il y a cinquante ans, le pays comptait plusieurs milliers d’abattoirs. Il en compte aujourd’hui treize.

La suite sur : http://bernard-gensane.over-blog.com/2018/01/ce-que-font-les-zuniens-aux-vaches.html

A quand le prochain scandale alimentaire ? https://mrmondialisation.org/8-scandales-de-lindustrie-alimentaire/

« Cash Investigation ». Produits laitiers : où va l’argent du beurre ?

janvier 17, 2018

Impossible de rater le rayon produits laitiers dans les supermarchés : lait, beurre, fromages, yaourts… il compte près de 4 000 références ! Un marché gigantesque évalué à 27 milliards d’euros par an en France. Et alors que les profits des géants du lait battent des records inégalés, le nombre d’éleveurs français sur la paille n’a jamais été aussi important. En 2016, 10 000 producteurs de lait auraient mis la clé sous la porte quand beaucoup d’autres croulent sous les dettes.

La suite sur : https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/cash-investigation-du-mardi-16-janvier-2018_2553523.html

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article36749

http://www.lalibre.be/culture/medias-tele/lactalis-cree-un-compte-twitter-dans-le-simple-but-de-reagir-a-l-emission-cash-investigation-5a5f2102cd7083db8b9bf1cd

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article36860

Folle démesure

octobre 8, 2017

par Marie Astier

Après la ferme-usine des 1000 vaches, celle des 4000 veaux ? C’est ce qui se dessine au cœur du Charolais, où un agriculteur prépare un centre géant de jeunes bovins destinés à l’exportation. La filière bovine soutient le projet mais militants, paysans, et riverains se mobilisent contre lui.

La suite sur : https://reporterre.net/Il-y-avait-les-1000-vaches-Voici-la-ferme-usine-des-4000-veaux

Henaf menace L214

juillet 2, 2017

« Hier, nous dévoilions les conditions industrielles dans lesquelles sont élevés les cochons pour la marque Hénaff. En réponse, la société nous met en demeure de retirer les images et menace de nous attaquer en justice. Cela montre bien que le mot “transparence”, utilisé constamment par la marque, n’est que de la poudre aux yeux.

Hénaff affirme se soucier du bien-être animal et montre des cochons heureux dans des espaces verdoyants et lumineux, mais ces images bucoliques n’ont rien à voir avec ce qu’endurent les animaux : cochons entassés, enfermés en bâtiment clos, truies en cages, castration à vif et coupe des queues, animaux agonisants, cadavres abandonnés dans les couloirs et remplissant des poubelles entières… Les animaux subissent en réalité une vie misérable, faite d’ennui, de frustration et de souffrance.

Les filières d’élevage veulent nous faire croire que les animaux qui finissent dans les assiettes ont été bien traités et dépensent des sommes colossales pour faire perdurer ce système qui broie des millions de vies. »

Pour rappel : https://rannemarie.wordpress.com/2017/06/29/derriere-lemballage-la-dure-realite-de-lelevage/

Réaction très simple à avoir : ne plus acheter de produits Hénaff

Derrière l’emballage, la dure réalité de l’élevage

juin 29, 2017

Alors que la marque Hénaff se targue de “transparence” et montre des cochons en plein air sur son site internet, en réalité les cochons connaissent une vie de misère. Forcés à vivre sur un sol en béton nu, entassés, sans jamais pouvoir sortir, leur vie n’est qu’ennui et frustration. Les mères sont immobilisées dans des cages exiguës : elles ne peuvent ni se retourner ni s’occuper de leurs petits. Des cochons agonisants sont abandonnés à leur sort, sans soins. Des cadavres, parfois en putréfaction, s’entassent à côté des vivants. Face à ces conditions de vie intolérables pour les animaux, alertons les dirigeants de la marque.

La suite sur : https://www.l214.com/enquetes/2017/elevage-made-in-france/henaff/?play&utm_source=Association+L214&utm_campaign=136d49eb4c-EMAIL_CAMPAIGN_2017_06_29&utm_medium=email&utm_term=0_2859894380-136d49eb4c-194945649

Si nous refusons d’acheter, ils seront obligés de changer leurs méthodes. Nous n’avons plus aucune excuse, agissons.

A quand l’interdiction totale

mai 30, 2017

http://www.lalibre.be/actu/international/les-conditions-de-vie-horribles-de-poules-en-batterie-dans-un-elevage-de-vendee-592d4285cd702b5fbedf32a8

Pétition à signer : https://panzani-lustucru.stopcruaute.com/?utm_source=Association+L214&utm_campaign=f808c863a0-EMAIL_CAMPAIGN_2017_05_30&utm_medium=email&utm_term=0_2859894380-f808c863a0-194945649#petition-block

Ces normes pensées pour l’élevage industriel et qui détruisent le monde paysan

mai 19, 2017

par Sophie Chapelle

C’est une bataille peu médiatisée qui se déroule dans les campagnes. Face au risque d’un nouvel épisode de grippe aviaire, l’administration a sorti l’artillerie lourde à travers des mesures de biosécurité s’appliquant, de la même manière et quelle que soit leur taille, à tous les élevages de volailles. Plutôt que de questionner la densité des élevages, ou le rôle du transport d’animaux vivants dans la diffusion du virus, les élevages en plein air sont les plus affectés. Du Vaucluse au Calvados, en passant par la Drôme, des éleveurs, vétérinaires et consommateurs se mobilisent pour défendre l’élevage fermier face au modèle industriel.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Ces-normes-pensees-pour-l-elevage-industriel-et-qui-detruisent-le-monde-paysan