Posts Tagged ‘élèves’

Pourquoi faire vivre aux élèves une scolarité si chaotique ?

septembre 18, 2021

Une carte blanche de Nathalie Seghers, cofondatrice de l’ASBL « EAD-pour la liberté d’instruction » et Constantin Ullens, président de l’association des écoles préparatoires aux jurys.

Les élèves, de plus en plus nombreux et de plus en plus divers qui passent le jury central, hors des écoles classiques, souffrent de discrimination de la part de la Communauté française (FWB). Ce n’est rien moins que l’effectivité de la liberté d’enseignement qui est mise en cause.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/2021/09/18/pourquoi-faire-vivre-aux-eleves-une-scolarite-si-chaotique-BYBAAUEI4BABZL6HFGGQV73PGQ/

Dans quel état seront les milliers d’enfants qui subissent aujourd’hui les effets délétères des écrans?

juillet 1, 2021

Une carte blanche de Nadia Echadi. Enseignante, fondatrice d’Ergonomic Pédaconcept et de l’ASBL Maxi-Liens, et un collectif de 465 signataires (1).

Même s’asseoir pour écouter une histoire semble procurer peu de plaisir à un nombre croissant d’enfants. Les écrans ont un effet délétère sur leur développement. En renforçant son dispositif d’enseignement du « français langue d’apprentissage », l’école pourrait aider les élèves. Il s’agit d’une priorité absolue.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/les-ecrans-ce-fleau-contre-lequel-l-ecole-pourrait-lutter-60dca79b7b50a6318dfed22c

« Les enveloppes sont fermées et les budgets manquent. »

Pas pour tout le monde : Le pourcentage de la Belgique dans le budget total de l’Otan est passé de 1,95 % à 2,10 %, a-t-on appris jeudi de sources diplomatique et gouvernementale. Sur la période 2021-2024, cela représente 3,5 millions d’euros en plus pour le pays chaque année. https://www.lesoir.be/263507/article/2019-11-28/la-part-de-la-belgique-dans-le-budget-de-lotan-revue-la-hausse-de-35-millions

De l’argent qui serait bien mieux utilisé pour l’enseignement !

« La fabrique du crétin digital » – Michel Desmurget

La consommation du numérique sous toutes ses formes – smartphones, tablettes, télévision, etc. – par les nouvelles générations est astronomique. Dès 2 ans, les enfants des pays occidentaux cumulent chaque jour presque 3 heures d’écran. Entre 8 et 12 ans, ils passent à près de 4 h 45. Entre 13 et 18 ans, ils frôlent les 6 h 45. En cumuls annuels, ces usages représentent autour de 1 000 heures pour un élève de maternelle (soit davantage que le volume horaire d’une année scolaire), 1 700 heures pour un écolier de cours moyen (2 années scolaires) et 2 400 heures pour un lycéen du secondaire (2,5 années scolaires).
Contrairement à certaines idées reçues, cette profusion d’écrans est loin d’améliorer les aptitudes de nos enfants. Bien au contraire, elle a de lourdes conséquences : sur la santé (obésité, développement cardio-vasculaire, espérance de vie réduite…), sur le comportement (agressivité, dépression, conduites à risques…) et sur les capacités intellectuelles (langage, concentration, mémorisation…). Autant d’atteintes qui affectent fortement la réussite scolaire des jeunes.
 » Ce que nous faisons subir à nos enfants est inexcusable. Jamais sans doute, dans l’histoire de l’humanité, une telle expérience de décérébration n’avait été conduite à aussi grande échelle « , estime Michel Desmurget.
Ce livre, première synthèse des études scientifiques internationales sur les effets réels des écrans, est celui d’un homme en colère. La conclusion est sans appel : attention écrans, poisons lents !

https://www.babelio.com/livres/Desmurget-La-fabrique-du-cretin-digital/1167636

Retour à l’école, surtout pas un retour à l’anormal

mars 12, 2021

Une carte blanche de Logan Verhoeven, Coordinateur du Comité des élèves francophones, au nom de quatre associations : Centre d’expertise et de ressources pour l’enfance (Cere), Union francophone des Associations de parents de l’enseignement catholique (Ufapec), Fédération des Associations de l’enseignement officiel (Fapeo), Comité des élèves francophones (Cef).

Les évaluations de fin d’année ne constituent pas la priorité dans le contexte actuel. L’école doit se réinventer pour accompagner les adolescents et répondre au mal-être qu’ils traversent.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/retour-a-l-ecole-surtout-pas-un-retour-a-l-anormal-604a437c9978e2410f92f039

 » Avant de poursuivre le gavage intensif des savoirs, il est vraiment temps de s’intéresser à la disponibilité mentale de ces jeunes pour « avaler » tout ça. Pour apprendre, il faut que les conditions soient favorables. Soyons lucides : elles ne le sont pas. »

« Mieux vaut tête bien faite que tête bien pleine. » (Montaigne)

Adieu bitume, vive les cours d’école végétalisées

février 10, 2021

par Mathilde Sire et Quentin Vernault

Finies, les cours d’école vastes, vides, sans ombre et bétonnées ? En France, les initiatives pour les végétaliser se multiplient. Objectifs : lutter contre le réchauffement climatique mais aussi contre le sexisme, permettre des jeux diversifiés et proposer tout simplement un contact avec la nature aux enfants. Reportage dans une école rennaise.

La suite sur : https://reporterre.net/Adieu-bitume-vive-les-cours-d-ecole-vegetalisees

Exclusif : Agité, répondeur, désordonné, rebelle : Le drôle de questionnaire du ministère pour les 3 ans

janvier 26, 2021

par François Jarraud

« Répond mal à l’adulte ». « Est agité ». « Range n’importe comment ». « Coupe la parole ». Ces mentions sont extraites d’un questionnaire destiné aux élèves des petites sections de maternelle. Réalisée par la Depp, cette enquête va concerner 35 000 enfants qui seront suivis tout au long de leur scolarité. Mais que poursuit donc le ministère avec ces fiches d’observations qui rappellent de mauvais souvenirs ?

La suite sur : https://fr.sott.net/article/36511-Exclusif-Agite-repondeur-desordonne-rebelle-Le-drole-de-questionnaire-du-ministere-pour-les-3-ans

« Taxe tartine »

janvier 19, 2021

Payer pour que les enfants puissent s’asseoir au réfectoire et manger leurs propres tartines ? C’est le cas dans 20 % des écoles de la Communauté française, et dans une école sur deux à Bruxelles, tant dans l’enseignement libre que dans le communal. Cette « taxe tartine » pèse dans le budget des familles concernées : 150 euros par an et par enfant en moyenne.

La suite sur : https://www.ptb.be/le_ptb_met_sa_proposition_de_d_cret_pour_supprimer_la_taxe_tartine_l_agenda

« C’est trop facile de pointer l’école du doigt. Les enfants ne sont pas le moteur de l’épidémie »

octobre 15, 2020

Anne Tillemanne, pédiatre et infectiologue à l’Hôpital Universitaire Des Enfants Reine Fabiola (HUDERF), était l’invitée de Matin Première sur la RTBF. Elle s’est exprimée sur la situation actuelle des jeunes à l’école. Selon elle, la fermeture des établissements scolaires demandée par certains serait une fausse bonne idée.

La suite sur : https://www.lalibre.be/belgique/enseignement/c-est-trop-facile-de-pointer-l-ecole-du-doigt-les-enfants-ne-sont-pas-le-moteur-de-l-epidemie-5f8819d7d8ad5827053bf837

« Elle rapporte également qu’un nouveau confinement aurait pour conséquences une hausse de la détresse des enfants et des pathologies psychiatriques ainsi qu’une dégradation plus générale du bien-être chez les jeunes. »

https://www.levif.be/actualite/belgique/ou-risque-t-on-le-plus-de-se-faire-contaminer/article-normal-1345301.html

Pour une école qui enseigne ce qu’elle exige

septembre 30, 2020

Une réaction d’Egide Schlemmer, enseignant dans le secondaire supérieur, à l’opinion de François Piret (LLB 04/09).

Dans le contexte de la pandémie lié au Covid-19, les écoles se sont vues proposer (et pour certaines, imposer) de réduire le temps consacré à l’évaluation au profit d’un temps plus important pour les apprentissages. Dans une opinion parue le 4 septembre, François Piret, enseignant dans le degré supérieur, qualifiait ces décisions « de grave erreur ».

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/l-evaluation-n-est-pas-une-necessite-pour-l-apprentissage-5f735ce3d8ad586219af2ea9

Les réformes successives dans l’enseignement ont laissé plus de 30 % des enfants sur le carreau (carte blanche)

septembre 22, 2020

par Anne Marion

….. Il est vrai que du haut de mes 68 ans et plus de 45 ans de terrain, je devrais, sans aucun doute, m’occuper de mes fleurs, de mon jardin et faire de la broderie au coin du feu. Mais, la passion qui m’anime est trop forte et surtout la vocation de ne laisser aucun enfant sur le bord du terrain.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/belgique/les-reformes-successives-dans-l-enseignement-ont-laisse-plus-de-30-des-enfants-sur-le-carreau-carte-blanche/article-opinion-1335263.html

Du bon sens, mais cela, nos ministres, ……

Témoignage : « Ce matin j’ai accueilli mes élèves de 4 èmes….

septembre 3, 2020

par Pierrick Tillet

Le témoignage d’une prof principale de collège sur un jour de rentrée… masquée.

Ce matin j’ai accueilli mes élèves de 4èmes dont je suis le professeur principal pour l’année à venir. J’ai reconnu leurs frimousses, j’ai croisé leurs regards et imaginé leurs sourires.

La suite sur : https://yetiblog.org/archives/26714