Posts Tagged ‘empereur’

La marche de l’empereur.

décembre 24, 2010

La Deux – 20h05 – vendredi 24/12      documentaire

L’histoire des manchots empereurs et de leur cycle de reproduction est unique au monde. Elle mêle amour, drame, courage et aventure au coeur de l’Antarctique, région la plus isolée et inhospitalière de la planète.
Un scénario offert par la nature, qui se perpétue depuis des millénaires et que les hommes n’ont découvert qu’au début du XXème siècle.
La Marche de l’empereur raconte cette histoire extraordinaire.

Le Japon, l’empereur et l’armée.

septembre 23, 2009

ARTE – 20h45 – mercredi 23/9     documentaire de Kenichi Watanabe

Le Japon renoue-t-il avec son passé militariste, vingt ans après la mort de Hirohito, jamais inquiété pour les crimes de son armée pendant la Seconde Guerre mondiale ? Une passionnante enquête historique et politique.

Chaque année, le 15 août est au Japon une date problématique. Du moins depuis 1985, quand le Premier ministre Nakasone, en ce jour anniversaire de la capitulation, et pour la première fois depuis 1945, vint s’incliner devant les soldats morts pour la patrie au sanctuaire Yakusuni, inaugurant ainsi une tradition vivement contestée à l’étranger, et au Japon même. Car dans ce bastion du conservatisme, voire du révisionnisme, on honore jusqu’aux pires criminels de guerre, dont le général Tojo, jugés et condamnés sous l’occupation américaine au nom des millions de victimes asiatiques de l’armée japonaise entre 1937 et 1945. Quelle place tient aujourd’hui au Japon ce passé militariste ? Le pays est-il tenté de renouer avec lui ? A-t-il fait un premier pas en ce sens dès 2003, en engageant des troupes en Irak dans la coalition menée par les États-Unis ? Vingt ans après la disparition de Hirohito, le 7 janvier 1989, Kenichi Watanabe mène une enquête fouillée, nourrie d’archives et d’entretiens, pour éclairer le contexte historique et politique de cette question fondamentale, qui prend racine dans l’immédiat après-guerre.

Rediffusions :
26.09.2009 à 14:00
29.09.2009 à 09:55
14.10.2009 à 03:00
www.arte.tv

L’armada oubliée de la Chine impériale.

juillet 10, 2009

ARTE – 20h45 – vendredi 10/7      documentaire de Chen Qian

En 1405, une puissante armada de soixante navires chinois appareille sous le commandement de l’amiral Zheng He et fait route vers l’Occident. Au cours de sept voyages, cette flotte ira jusqu’en Iran, en Arabie saoudite et en Afrique, en passant par Singapour, la Malaisie et l’Indonésie. Elle possède de gigantesques « bateaux-trésors » auprès desquels les caravelles des découvreurs européens ont l’air de coquilles de noix. Mais, dès 1433, l’empire du Milieu perd son avance maritime, et l’empereur fait cesser les expéditions en mer. La Chine commence à s’isoler et abandonne les océans aux Européens. Le documentaire retrace ces croisières éphémères et oubliées.

www.arte.tv

La cité interdite de Pékin.

mai 2, 2009

ARTE – 20h45 et 21h35 – samedi 2/5     documentaire de Christian Twente

Cinq siècles d’histoire de la Chine racontés depuis l’intérieur de la Cité interdite. Avec des images tournées dans des lieux jusqu’alors interdits… aux caméras !

1. L’héritage du tyran

En 1402, le prince ming Zhu Di renverse son neveu Jianwen pour prendre le pouvoir, et fait de Pékin la capitale de l’empire. Il ordonne en 1406 d’ériger une cité dont les travaux seront terminés quatorze ans plus tard et auront nécessité l’emploi de dizaines de milliers d’ouvriers. Elle se compose de 9 999 pièces réparties sur 800 palais…

Vingt-quatre empereurs – quatorze de la dynastie des Ming et dix de celle des Qing – ont résidé avec leur cour dans la Cité interdite, symbole des fastes et du pouvoir dans l’empire du Milieu. De la construction de cet ensemble unique de palais au XVe siècle jusqu’au règne de la redoutable impératrice Cixi (1852-1908), ARTE fait défiler sous nos yeux plus de cinq siècles d’histoire de la Chine.

2. La conspiration de la concubine.

En 1851, Cixi devient la cinquième concubine de l’empereur Xianfeng de la dynastie des Qing. Trois ans plus tard, elle donne naissance à l’héritier du trône, le futur Tongzhi, et devient à ce titre la femme la plus importante de l’empire chinois après l’impératrice…

Rediffusions :
03.05.2009 à 14:00
08.05.2009 à 15:05
www.arte.tv

http://www.youtube.com/watch?v=1kfuUDuOrIM

 

Pu Yi, dernier empereur de Chine.

avril 29, 2009

ARTE – 20h45 et 21h35 – mercredi 29/4     documentaire de Peter Du Cane

1. Une feuille ballottée par les vents de l’histoire

À la mort de sa mère l’impératrice, en 1908, Pu Yi n’a que 3 ans. Il est aussitôt conduit dans la Cité interdite, où il est fait empereur de Chine. Mais les révoltes sans précédent qui secouent le pays contraignent le jeune descendant des Qing à abdiquer trois ans plus tard. Alors qu’une page essentielle de l’histoire de la Chine est en train de se tourner, tout commence pour Pu Yi. Marquée par un premier mariage à l’âge de 16 ans, la jeunesse du souverain l’est aussi par l’influence de son percepteur britannique, Reginald Johnston, qui l’incite à transgresser plusieurs traditions ancestrales…

2. Long voyage vers le soleil couchant.

Chassé de la Cité interdite en 1925, Pu Yi s’exile au Japon. Pendant dix ans, une relation complexe reposant sur des intérêts communs et une méfiance farouche le lie à sa terre d’asile. En 1934, il devient empereur d’une Mandchourie annexée par les Japonais. Contraint d’abdiquer lorsque l’armée soviétique pénètre dans le pays en 1945, il est fait prisonnier et déporté en URSS. En 1950, le tribunal militaire international de Tokyo le condamne à être extradé vers la République populaire de Chine. Amnistié par Mao en 1959, il s’installe à Pékin où il endosse dès lors un rôle inédit : celui de simple citoyen…

C’est l’histoire chaotique d’un empereur trois fois déchu, monté pour la première fois sur le trône à l’âge de 3 ans, renversé par la révolution chinoise, manipulé par les Japonais, emprisonné par les Soviétiques et Mao, et qui finira sa vie comme jardinier du parc botanique de Pékin. Immortalisé en 1987 dans une flamboyante fresque signée Bertolucci, le destin du « dernier empereur » retrouve ici sa dimension humaine. Le documentaire s’ouvre sur son procès devant le tribunal militaire international de Tokyo, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Pu Yi est accusé d’avoir collaboré avec les Japonais. Les archives – étonnantes – font apparaître un homme discret, obligé de revenir sur son rôle ambigu avec le Japon, qui exprime ses remords, mais aussi une foi inébranlable en son destin. Nourri par le récit de ceux qui ont connu un Pu Yi plus intime, parmi lesquels sa dernière compagne, le film révèle un monarque fragile, naïf et cultivant les zones d’ombre, contraint de passer du stade de demi-dieu à celui de simple mortel.

02.05.2009 à 14:00
05.05.2009 à 09:55
www.arte.tv

 

Le premier empereur de Chine. 2/2

janvier 31, 2009

ARTE – 20h45 – samedi 31/1    

En 221 avant J.-C., le roi de Qin règne enfin sur les sept royaumes et crée le premier empire chinois. Conscient du danger que représente les monarques déchus, l’empereur les oblige à s’installer dans sa capitale. Parallèlement, afin que tous ses sujets aient le sentiment d’appartenir au même empire, il standardise les poids et mesures, impose l’utilisation d’une seule monnaie et d’une seule écriture.

Rediffusions : 8/02/2009 à 14h

                            16/02/2009 à 03h

Le premier empereur de Chine.

janvier 24, 2009

ARTE – 20h45 – samedi 24/1     Documentaire

En 240 avant J.-C., Rome est en guerre contre Carthage pour le contrôle de la Méditerranée. A l’autre extrémité du monde, sept royaumes chinois s’affrontent en des luttes sanglantes depuis plus de 500 ans.

A cette époque, le royaume de Qin est l’un des plus puissants. Zheng, son roi,  se distingue des autres monarques par sa jeunesse.

Il se jure d’unifier la Chine et de devenir empereur de tout l’univers.

http://www.youtube.com/watch?v=SuMtKIoLido

http://www.youtube.com/watch?v=23zLPioPJfE

Le dernier empereur.

septembre 14, 2008

de Bernardo Bertolucci – ARTE – 20h50 – dimanche 14/09.

L’évocation presque aux dimensions de la Chine, de la vie du dernier empereur Pu Yi.

De 1908, où il monte à trois ans sur le trône impérial à 1967, la fin de sa vie où il devient jardinier du parc botannique de Pékin, en passant par la révolution chinoise durant laquelle il fut rééduqué. (http://www.allocine.fr ).

Lire aussi http://www.cineaste.com/Le_Dernier_Empereur.html