Posts Tagged ‘endettement’

Monsanto : les semences du coton OGM appauvrissent le Burkina Faso

juillet 3, 2018

par Marta Gatti

Le rapport du Réseau mondial pour le droit à l’alimentation et à la nutrition envoie un avertissement aux autres pays africains qui ont adopté des OGM. Maigres gains, endettement des acteurs de la filière, réduction de la biodiversité et menace sur le droit à l’alimentation sont les effets constatés après huit ans d’utilisation des semences OGM du coton Monsanto.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Monsanto-les-semences-du-coton-OGM-appauvrissent-le-Burkina-Faso

Publicités

Crise agricole : comment empêcher banques et créanciers de s’enrichir grâce au sur-endettement des paysans

septembre 17, 2017

par Nolwenn Weiler

Le monde rural ne cesse de s’enfoncer dans la crise. D’après la Mutualité sociale agricole (MSA), un tiers des agriculteurs vit avec moins de 350 euros par mois. Cette pauvreté monétaire pourrait encore s’amplifier cette année. Pour faire face à ces difficultés, les agriculteurs surendettés sont souvent bien seuls. Ils peinent à tenir tête aux banques et à leurs nombreux créanciers, dont certains profitent de la situation pour prospérer. L’association Solidarité paysans accompagne ces agriculteurs au bout du rouleau, soumis à une pression intolérable, pour les aider à sortir de l’ornière. Reportage.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Crise-agricole-comment-empecher

Pourquoi transformer noël et nouvel an en temple de la surconsommation ?

décembre 2, 2016

« On approchait de la détestable période des fêtes de Noël. Lumières, dorures, clochettes, musique vomitive et le grand sourire autoritaire des marchandises.

Période hivernale, marchande, énervée. Rues grouillantes, trottoirs encombrés de gens emmitouflés, eux-mêmes encombrés de paquets, l’inévitable agitation des acheteurs somnambules. » ( La petite chartreuse – Pierre Péju)

BNP Paribas Fortis promeut actuellement un crédit personnel à un taux de 5,90% permettant, selon la banque, d’acheter des cadeaux de Noël ou de réserver un voyage « sans toucher à ses économies ». « Dangereux », estime de son côté l’organisation-coupole flamande Netwerk tegen Armoede (réseau contre la pauvreté).

La suite sur : http://trends.levif.be/economie/banque-et-finance/bnp-paribas-fortis-propose-un-credit-pour-des-cadeaux-de-noel/article-normal-579263.html

Et : https://mrmondialisation.org/18-cadeaux-a-offrir-a-un-enfant-autres-que-des-jouets/

Le fric (Les Frères Jacques)

Un jour il inventa l’argent,
Ce démon très intelligent
Qui sut comprendre le premier
La valeur d’un bout de papier.
Ce démon était un banquier
Et depuis dans le monde entier
L’argent circule
Et fait des bulles.
Gardez votre monnaie,
La quête est terminée,
Car d’un commun accord
C’est demain l’âge d’or :
LE FRIC
Magique,
L’artiche
Fortiche,
La banque
La planque,
La paye,
L’oseille.
Pognon
Mignon,
Le blé
Gonflé,
Les Louis
Inouïs
Les briques
Pratiques.
Affure,
Carbure,
Le pèze,
La braise,
Le jonc,
Les ronds,
Ferraille,
Mitraille,
Benèf
Besèf,
Pourliche,
Backchich,
Les rentes,
Ma tante,
Des sous,
Des clous,
Liquide,
Solide,
Osier,
Rotin,
Papier,
Talbin,
Galette,
Pépettes,
Fortune,
Deux tunes,
Ressources,
La bourse,
Le nerf
De guerre,
Finance,
Balance…

Comment les banquiers de la poste « s’éclatent »

mai 10, 2016

Des mauvaises langues assurent qu’Alpexpo ne sert à rien, à part à engloutir des millions d’euros d’argent public. Pas du tout. Ce centre de congrès accueille aussi des événements œuvrant à la paix dans le monde et à l’harmonie entre les peuples. Par exemple, l’autre jour, un des petits malins du Postillon est parvenu à s’intégrer dans un séminaire de la Banque Postale. Il a ainsi pu écouter pendant plusieurs heures des encravatés expliquer comment « se gaver » en aiguillant leurs clients vers des systèmes d’endettement continu. C’était tellement bien qu’il nous raconte.

La suite sur : http://www.lepostillon.org/Comment-les-banquiers-de-la-poste-s-eclatent.html

Selon la présidente de l’Association syndicale des magistrats belges… Le néolibéralisme, un fascisme ? Oui, certainement !

mars 8, 2016

par Pierre Verhaes  

Dans Le Soir du jeudi 3 mars 2016, Madame Manuela Cadelli, présidente de l’Association syndicale des magistrats en Belgique, a fait paraître une tribune intitulée « le néolibéralisme est un fascisme ! ». Madame Cadelli est en effet connue pour ne pas avoir sa langue dans sa poche. L’année dernière, par exemple, elle a dénoncé avec vigueur la politisation du Conseil supérieur de la Justice, alors qu’il a été créé pour éviter cette fameuse politisation. Aujourd’hui, elle s’attaque au néolibéralisme bien présent dans le gouvernement de Charles Michel.

La suite sur : http://www.legrandsoir.info/le-neoliberalisme-un-fascisme-oui-certainement.html

Petite mort à crédit

novembre 4, 2015

par C’est Nabum 

Tout a commencé de manière insidieuse, sournoisement, sans que je voie rien venir. Je vivais chichement comme peuvent le faire les gens tels que moi qui ne disposent ni d’un gros salaire, ni de parents en mesure de les aider. Quand mes enfants sont nés, ma femme et moi, nous avons voulu le meilleur pour eux. Bien sûr, nous avons eu recours aux vide-greniers pour acheter ce qui nous permettait d’accompagner leur arrivée. Jouets, chaise haute, siège-auto, vêtements : nous trouvions tout ce qu’il leur fallait à peu de frais. Nous avions l’impression d’être de bons parents, de leur acheter ce qui leur était nécessaire sans pour autant y mettre des sommes délirantes ou hors de notre budget.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article29737

Merde au pouvoir d’achat, oui au pouvoir de Vivre.

 

 

Les riches nous coûtent trop cher

novembre 7, 2014

Ces dernières années nous avons passé notre temps à distribuer de l’argent aux riches afin qu’ils soient plus riches. Nous avons donné tout ce qu’ils voulaient aux banques et aux grosses entreprises. Nous avons appauvri les pauvres pour qu’ils deviennent plus pauvres. Nous avons étranglé économiquement les classes moyennes et endetté la nation. Cela, nous l’avons parfaitement réussi !

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article27175

« L’austérité c’est quand la finance internationale contraint les élus à appauvrir le peuple pour enrichir les banques. » (R. Guilleaumes)

« Les économistes ont raison, disait un homme de Bourse : le capitalisme est du travail accumulé. Seulement comme on ne peut pas tout faire, ce sont les uns qui travaillent et les autres qui accumulent. » (A Detoeuf)

La guerre sans merci contre les pauvres aux Etats-Unis

octobre 23, 2014

par Bill Quigley

Du philosophe Alain :

« Les lois justes sont celles qui s’ingénient à faire que les hommes, les femmes, les enfants, les malades, les ignorants soient tous égaux. Ceux qui disent, contre le droit, que l’inégalité est dans la nature des choses, disent donc des pauvretés ».

Cité dans « 200 CITATIONS POUR COMPRENDRE LE MONDE passé, présent et à venir ».

La suite à lire sur : http://www.legrandsoir.info/la-guerre-sans-merci-contre-les-pauvres-aux-etats-unis.html

En Espagne, silence, on expulse

mars 28, 2014

184 ordres d’expulsion ont été exécutés chaque jour en 2013, alors que le pays est toujours en plein marasme économique et que la colère gronde.

La suite sur : http://www.lalibre.be/actu/international/en-espagne-silence-on-expulse-53357061357037d45392e2a4

Lire aussi : http://www.legrandsoir.info/les-marches-de-la-dignite-convergent-sur-madrid.html

« Adieu paysans » – Le 18 mars à 22h35 – Sur France 2

mars 14, 2014

par Sorj Chalandon

« J’aurais mieux fait de faire du marché noir : je serais riche, et tout le monde me dirait bonjour », lâche le rude paysan. Il est à table, entre famille et amis. Les femmes sont restées à la porte, adossées au chambranle. « Mais j’ai fait la Résistance et on me prend pour un con ». Nous sommes en 1947. Le marché noir, ennemi pendant la guerre, est devenu traître en temps de paix. « Ne laissez pas les villes connaître la faim ! » tonne la radio. Le gouvernement ordonne aux agriculteurs de livrer leurs récoltes. La France n’aime pas ses paysans. Après avoir été accusés de s’être enrichis sous la botte, les voilà soupçonnés de spéculer sur la pénurie.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article25407