Posts Tagged ‘engrais’

En Espagne, l’agriculture intensive tue les poissons mais les pouvoirs publics tergiversent

septembre 1, 2021

Par Alban Elkaïm

Des tonnes de poissons morts sont de nouveau apparues sur les rives de la Mar Menor, en Espagne, en août. Alors que cet épisode, causé par la pollution de l’agriculture intensive, a été plus intense que celui de 2019, les pouvoirs publics tardent à prendre les mesures nécessaires.

La suite sur : https://reporterre.net/En-Espagne-l-agriculture-intensive-tue-les-poissons-mais-les-pouvoirs-publics

Golf d’Arlon : climat et biodiversité sacrifiés

juin 12, 2020

En pleine crise climatique et de la biodiversité, une enquête publique défraie la chronique. L’objet ? Un golf à arroser joyeusement d’eau et d’engrais, alors que les sécheresses se multiplient, en puisant l’eau dans un joyau de biodiversité lorrain. Alors manifestez-vous avant le 17 juin !

L’idée du projet est assez biscornue : édifier un golf en détruisant 46 hectares (!) de zones humides riches en biodiversité et des hectares de landes sèches ; puiser de manière déguisée dans un ruisseau à chabot, qui permet la survie de milieux rares dont la restauration a été financée par les subsides publics européens au sein du camp militaire de Lagland, pour arroser les jolies pelouses dont profiteront quelques privilégiés ; construire un projet à la viabilité douteuse tandis que les autres golfs de la province se portent au plus mal. Le tout en se basant sur un approvisionnement en eau calculé sur les précipitations d’il y a 20 ans dans un ruisseau asséché ces dernières années ; et enfin détruire à long terme les sols en les arrosant lourdement d’engrais (1580kg/ha et par an, excusez du peu…).

Plusieurs édiles se sont déjà prononcés positivement sur ce projet. La législature précédente a approuvé volontairement le changement de la zone forestière au plan de secteur. Or, tous les avis naturalistes, qu’ils proviennent d’associations citoyennes, de l’administration des eaux et forêts ou du DEMNA sont catégoriques et se positionnent contre le projet.

Une prise en main citoyenne du dossier est plus que nécessaire afin de ne pas détruire un site riche en biodiversité, ce bien public important à tant d’égards. Natagora rejoint donc l’ObsE, association environnementale locale, et vous invite à utiliser son système de réponse simplifié à l’enquête publique.

Agir : https://form.jotformeu.com/93353096463361?fbclid=IwAR1IhLxYnfT0gtGaHRtqsEKgTFfrKRPv4eO_-95y8-pnDq0qJ1VBJlAFpQk

Le ruissellement des engrais crée la plus grande zone morte jamais observée aux Etats-Unis

juin 14, 2019

Les précipitations record dans le Midwest des États-Unis ont provoqué le ruissellement de plusieurs tonnes d’engrais et d’eaux usées vers l’océan, donnant naissance à une vaste étendue d’eau polluée responsable d’une hécatombe dans les écosystèmes marins.

La suite sur : https://www.nationalgeographic.fr/sciences/2019/06/le-ruissellement-des-engrais-cree-la-plus-grande-zone-morte-jamais-observee-aux

En Flandre, la moitié des engrais utilisés par l’agriculture sont illégaux

mai 23, 2019

Près de la moitié des engrais utilisés par l’agriculture en Flandre sont illégaux, écrit De Standaard jeudi. La pollution des cours d’eau n’est donc pas uniquement liée à l’élevage.

La suite sur : https://www.lalibre.be/actu/belgique/en-flandre-la-moitie-des-engrais-utilises-par-l-agriculture-sont-illegaux-5ce64065d8ad583a5cab44b1

Qu’un sang nouveau abreuve nos sillons

novembre 12, 2014

par Patrick Mignard

Le monde paysan va mal, ce n’est pas nouveau. 10 millions d’actifs en 1945… à peine 1 million aujourd’hui. « Entre 2000 et 2013, plus de 90 000 exploitations agricoles de moyenne et grande taille ont disparu, soit une baisse de 24 %. Au début des années 2000, la baisse était de 8 000 exploitations par an contre 5 000 au début des années 2010. Le nombre de petites exploitations a lui aussi diminué de 36 % entre 2000 et 2010 ». (Le Monde 07/11/2014)

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article27218

Le barrage du Testet : agriculture industrielle du maïs

septembre 10, 2014

par Annie Stasse

L’agriculture industrielle – ici à Sivens, dans le Tarn, celle du maïs – ne nécessite plus seulement de l’eau, des tracteurs, des engrais et pesticides. Elle doit éradiquer d’autres « nuisibles », des citoyens engagés, des « zadistes », des grévistes de la faim, certains enterrés, qui résistent face à une armada de machines guerrières hallucinantes, broyeuses géantes et bulldozers, encadrés de garnisons de gardes mobiles.

La suite sur : http://www.penseelibre.fr/barrage-du-testet-agriculture-industrielle-du

Et aussi : http://www.reporterre.net/spip.php?article6275

Et encore : http://www.reporterre.net/spip.php?article6274

Une énorme zone morte se forme dans le Golfe du Mexique.

juin 29, 2013

par Christine Talos

C’est un phénomène inquiétant qui frapperait actuellement le Golfe du Mexique. Une énorme zone morte, de la taille de la moitié de la Suisse, est en train de se former dans les profondeurs de cette mer intérieure entre les USA et le Mexique.

La suite sur : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article23355

Les OGM, bientôt subventionnés au nom de la lutte contre le réchauffement climatique ?

janvier 17, 2013

Par Sophie Chapelle

Les engrais industriels contenant de l’azote émettent un gaz à effet de serre extrêmement puissant, qui contribue au dérèglement climatique. Une firme californienne a mis au point des plantes OGM capables de limiter ces émissions de gaz. Le procédé vient d’être homologué par l’Onu. Les entreprises, telles Monsanto, qui développeront ces OGM, à grand renfort de pesticides, pourront bénéficier de financements estampillés « climat ».

La suite à lire sur : http://www.bastamag.net/article2885.html

Les liberterres.

avril 12, 2012

Des histoires individuelles, des combats personnels pour un enjeu universel.

 

Aujourd’hui, plus d’un milliard de personnes souffrent de la faim dans le monde. Et pourtant, les approvisionnements mondiaux sont largement suffisants.

Alors, à qui la faute ? Aux politiques agricoles ? A la mainmise des grands groupes agro-alimentaires sur le marché mondial ? A l’industrie mortifère des engrais chimiques et des pesticides ?

 

“ Les Liberterres ” ne donne pas des réponses toutes faites à ces questions. Il n’interpelle pas les experts.

 

Le documentaire donne la parole, un visage à ces “ Liberterres ”, les paysans, les agriculteurs en rébellion : ceux qui sont engagés, de toutes leurs forces, à cultiver la terre sans la meurtrir, à produire des aliments porteurs de vivant. Pour le bien de tous, de toutes les générations à venir.

Des portraits bruts, des langages sans concession.

La suite sur : http://www.lesliberterres.com/Les_Liberterres/Les_Liberterres_-_Intro.html

 

La mort est dans le pré.

avril 4, 2012

France 2 – 17 avril – 23h  

« On a toujours le choix. On est même la somme de nos choix. »  (John O’Connor)

Lire aussi : http://www.lalibre.be/societe/planete/article/724919/le-bio-meilleure-arme-contre-la-pollution.html