Posts Tagged ‘engrais’

Le ruissellement des engrais crée la plus grande zone morte jamais observée aux Etats-Unis

juin 14, 2019

Les précipitations record dans le Midwest des États-Unis ont provoqué le ruissellement de plusieurs tonnes d’engrais et d’eaux usées vers l’océan, donnant naissance à une vaste étendue d’eau polluée responsable d’une hécatombe dans les écosystèmes marins.

La suite sur : https://www.nationalgeographic.fr/sciences/2019/06/le-ruissellement-des-engrais-cree-la-plus-grande-zone-morte-jamais-observee-aux

Publicités

En Flandre, la moitié des engrais utilisés par l’agriculture sont illégaux

mai 23, 2019

Près de la moitié des engrais utilisés par l’agriculture en Flandre sont illégaux, écrit De Standaard jeudi. La pollution des cours d’eau n’est donc pas uniquement liée à l’élevage.

La suite sur : https://www.lalibre.be/actu/belgique/en-flandre-la-moitie-des-engrais-utilises-par-l-agriculture-sont-illegaux-5ce64065d8ad583a5cab44b1

Qu’un sang nouveau abreuve nos sillons

novembre 12, 2014

par Patrick Mignard

Le monde paysan va mal, ce n’est pas nouveau. 10 millions d’actifs en 1945… à peine 1 million aujourd’hui. « Entre 2000 et 2013, plus de 90 000 exploitations agricoles de moyenne et grande taille ont disparu, soit une baisse de 24 %. Au début des années 2000, la baisse était de 8 000 exploitations par an contre 5 000 au début des années 2010. Le nombre de petites exploitations a lui aussi diminué de 36 % entre 2000 et 2010 ». (Le Monde 07/11/2014)

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article27218

Le barrage du Testet : agriculture industrielle du maïs

septembre 10, 2014

par Annie Stasse

L’agriculture industrielle – ici à Sivens, dans le Tarn, celle du maïs – ne nécessite plus seulement de l’eau, des tracteurs, des engrais et pesticides. Elle doit éradiquer d’autres « nuisibles », des citoyens engagés, des « zadistes », des grévistes de la faim, certains enterrés, qui résistent face à une armada de machines guerrières hallucinantes, broyeuses géantes et bulldozers, encadrés de garnisons de gardes mobiles.

La suite sur : http://www.penseelibre.fr/barrage-du-testet-agriculture-industrielle-du

Et aussi : http://www.reporterre.net/spip.php?article6275

Et encore : http://www.reporterre.net/spip.php?article6274

Une énorme zone morte se forme dans le Golfe du Mexique.

juin 29, 2013

par Christine Talos

C’est un phénomène inquiétant qui frapperait actuellement le Golfe du Mexique. Une énorme zone morte, de la taille de la moitié de la Suisse, est en train de se former dans les profondeurs de cette mer intérieure entre les USA et le Mexique.

La suite sur : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article23355

Les OGM, bientôt subventionnés au nom de la lutte contre le réchauffement climatique ?

janvier 17, 2013

Par Sophie Chapelle

Les engrais industriels contenant de l’azote émettent un gaz à effet de serre extrêmement puissant, qui contribue au dérèglement climatique. Une firme californienne a mis au point des plantes OGM capables de limiter ces émissions de gaz. Le procédé vient d’être homologué par l’Onu. Les entreprises, telles Monsanto, qui développeront ces OGM, à grand renfort de pesticides, pourront bénéficier de financements estampillés « climat ».

La suite à lire sur : http://www.bastamag.net/article2885.html

Les liberterres.

avril 12, 2012

Des histoires individuelles, des combats personnels pour un enjeu universel.

 

Aujourd’hui, plus d’un milliard de personnes souffrent de la faim dans le monde. Et pourtant, les approvisionnements mondiaux sont largement suffisants.

Alors, à qui la faute ? Aux politiques agricoles ? A la mainmise des grands groupes agro-alimentaires sur le marché mondial ? A l’industrie mortifère des engrais chimiques et des pesticides ?

 

“ Les Liberterres ” ne donne pas des réponses toutes faites à ces questions. Il n’interpelle pas les experts.

 

Le documentaire donne la parole, un visage à ces “ Liberterres ”, les paysans, les agriculteurs en rébellion : ceux qui sont engagés, de toutes leurs forces, à cultiver la terre sans la meurtrir, à produire des aliments porteurs de vivant. Pour le bien de tous, de toutes les générations à venir.

Des portraits bruts, des langages sans concession.

La suite sur : http://www.lesliberterres.com/Les_Liberterres/Les_Liberterres_-_Intro.html

 

La mort est dans le pré.

avril 4, 2012

France 2 – 17 avril – 23h  

« On a toujours le choix. On est même la somme de nos choix. »  (John O’Connor)

Lire aussi : http://www.lalibre.be/societe/planete/article/724919/le-bio-meilleure-arme-contre-la-pollution.html

Le bio, meilleure arme contre la pollution

mars 9, 2012
Aider des céréaliers à passer au « bio » pour réduire le taux de nitrates et de pesticides dans les sources souterraines, c’est l’une des armes préconisée par des des experts pour protéger l’eau du robinet.

« Avant, on s’intéressait à la qualité de l’eau dans la source, aujourd’hui on s’y intéresse dès le moment où l’eau touche le sol », résume Claude Vignaud, chef du centre de Sens de la régie Eau de Paris, alors que la gestion de l’eau sera au cœur du Forum mondial de l’eau à partir de lundi à Marseille.

Les eaux souterraines, captées dans un rayon de 150 kilomètres autour de Paris, assurent la moitié de l’approvisionnement des 3 millions de consommateurs de la capitale, l’autre moitié provenant de la Seine et de la Marne.

La qualité de ces sources souterraines s’est dégradée depuis 50 ans avec le développement de l’agriculture intensive, synonyme d’usage massif d’engrais et de pesticides qui s’infiltrent dans les sols.

La suite à lire sur : http://www.lalibre.be/societe/planete/article/724919/le-bio-meilleure-arme-contre-la-pollution.html

Il serait temps que l’on arrête totalement de subventionner tous ces céréaliers et adeptes de l’agriculture intensive qui tuent les sols et nous empoisonnent.

 

 

 

La mer qu’on voit danser le long des golfes pas très clairs.

septembre 14, 2011

Par Nolwenn Weiller  

Les autorités de l’État ont fini par l’admettre : c’est bien l’hydrogène sulfuré (H2S), dégagé par les algues vertes en décomposition, qui a provoqué la mort de 36 sangliers cet été, sur les plages des Côtes d’Armor. Connu depuis plusieurs siècles pour sa haute toxicité, ce gaz présent dans les matières en putréfaction tue chaque année. Et pas seulement des animaux. Les éleveurs et les égoutiers en sont les victimes principales. Les métiers liés au ramassage et au traitement des algues vertes constituent également de nouveaux métiers à risque.

A lire sur : http://www.bastamag.net/article1712.html