Posts Tagged ‘entreprise’

« Nous demandons une loi belge qui oblige les entreprises à respecter les droits humains et l’environnement »

avril 23, 2019

Une lettre ouverte de plusieurs organisations (1).

Chers Présidents de parti, chers représentants politiques,

Mercredi, cela fera 6 ans, jour pour jour que le Rana Plaza s’effondrait au Bangladesh. Alors même que le bâtiment menaçait de s’écrouler, des milliers de travailleurs, pour la grande majorité des femmes, avaient été contraints par leur direction de reprendre leur travail pour y produire des vêtements destinés à des entreprises européennes. 1138 personnes ont été tuées ce jour-là, et plus de 2500 ont été blessées.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/nous-demandons-une-loi-belge-qui-oblige-les-entreprises-a-respecter-les-droits-humains-et-l-environnement-5cbecc447b50a602945a148a

Je trouve terrible de devoir demander quelque chose qui devrait aller de soi.

Voici les « job killers » qui tirent les ficelles à la tête de Proximus

janvier 11, 2019

Raoul Hedebouw (PTB) a réagi immédiatement à l’annonce d’un plan (anti) social annoncé chez Proximus : « Il est inacceptable. La digitalisation doit servir à soulager le travail, pas à en priver 2000 personnes. » Vu les bénéfices, on peut parler de licenciement boursier. Et les questions fusent sur le rôle des représentants politiques de l’État dans Proximus.

« Proximus va très bien et verse énormément de dividendes. En 2018, Proximus a distribué 487,7 millions € aux actionnaires », explique Raoul Hedebouw. « On est dans un cas de licenciement boursier » lié à la privatisation de l’entreprise.

La suite sur : https://ptb.be/articles/voici-les-job-killers-qui-tirent-les-ficelles-la-tete-de-proximus

« La pénurie sur le marché du travail est une fable »

juillet 20, 2018

par Nick Dobbelaere

Les entreprises tirent la sonnette d’alarme. Selon leurs dires, elles auraient des tas de postes vacants pour lesquels elles ne trouvent personne. Pour Sacha Dierckx, docteur en sciences politiques et membre du centre d’études progressiste Minerva, ce sont des balivernes : « Si ces entreprises offraient un bon salaire, elles trouveraient des gens désireux de travailler chez elles. »

La suite sur : https://solidaire.org/articles/la-penurie-sur-le-marche-du-travail-est-une-fable

« C’est mon boulot », un événement patronal organisé par France Info en toute indépendance

mai 22, 2018

par Sarah Bourdaire

Le 10 avril était organisé à la Maison de la Radio un « événement exceptionnel » intitulé « C’est mon boulot, les nouvelles clés pour réussir ». Annoncée à destination des salariés, cette soirée prétendait les aider à trouver leur place au sein du « monde du travail » et à s’adapter à ses « mutations ». Des expressions remâchées qui montrent l’événement pour ce qu’il est : un relais de communication pour les entreprises, véhiculant en réalité une vision partielle et partiale du travail, présenté du seul point de vue des dirigeants et faisant la part belle aux slogans du management et de l’entrepreneuriat. Associée à l’événement, France Info poursuit ainsi le traitement qu’elle réserve à l’économie sur ses ondes [1], mais de manière plus décomplexée encore, offrant des tribunes aux grands patrons et à une membre du gouvernement. En deux mots : mépris du pluralisme et de l’indépendance éditoriale.

La suite sur : http://www.acrimed.org/C-est-mon-boulot-un-evenement-patronal-organise

« En guerre » : le camp des gens contre le camp de l’argent

mai 18, 2018

par Alice Bernard

Malgré de lourds sacrifices financiers de la part des salariés et un bénéfice record de leur entreprise, la direction de l’usine Perrin Industrie décide néanmoins la fermeture totale du site. En guerre, le nouveau film de Stéphane Brizé (La Loi du marché), avec Vincent Lindon, est saisissant de réalisme. Un récit puissant, un film qui questionne.

La suite sur : http://solidaire.org/articles/en-guerre-le-camp-des-gens-contre-le-camp-de-l-argent

« Pourquoi sortons-nous de l’école avec des valeurs à l’exact opposé de celles qui nous ont motivés à y entrer ? »

janvier 3, 2018

Les écoles d’ingénieurs sont une spécificité de l’enseignement supérieur français. Couvrant les domaines de l’industrie, de la chimie, de l’agronomie ou encore de l’environnement, elles préparent leurs élèves à occuper des postes à responsabilités. Malgré leur statut généralement public, les multinationales y prennent une place de plus en plus importante, au nom du « rapprochement avec le monde de l’entreprise ». Témoignage de deux étudiant-e-s de l’une de ces écoles, AgroParisTech, championne des « sciences et industries du vivant et de l’environnement ».

La suite sur : https://www.bastamag.net/Pourquoi-sortons-nous-de-l-ecole-avec-des-valeurs-a-l-exact-oppose-de-celles

Le travail, trop rarement incriminé dans les cancers

novembre 1, 2017

La responsabilité du travail dans l’apparition de cancers reste largement sous-estimée. Le facteur professionnel est fréquemment incriminé dans les troubles musculo-squelettiques liés aux gestes répétitifs ou dans les problèmes de santé mentale du type burn-out, mais il l’est trop peu dans les pathologies cancéreuses. Celles-ci constituent pourtant la première cause de mortalité en France.

La suite sur : https://theconversation.com/le-travail-trop-rarement-incrimine-dans-les-cancers-84822

AB Inbev, à nouveau n°1

octobre 6, 2017

Pour sa 8ème édition, le Top 50 des entreprises qui ne paient pas ou peu d’impôt, établi par le service d’études du PTB, montre la continuité de la politique des gouvernements successifs. Et malgré la réforme de l’impôt des sociétés, les grandes entreprises continueront à bénéficier de la générosité du gouvernement fédéral…

La suite sur : http://ptb.be/articles/le-top-50-des-grandes-entreprises-paie-peine-1-d-impot-et-le-gouvernement-cherche-des

Alors, qui sont les profiteurs, les parasites ?

Pour la Belgique d’en haut des couilles en or, pour la Belgique d’en bas des nouilles encore.

Après les taxes, le Luxembourg fait cadeau de l’espace

août 8, 2017

par Thomas Lemahieu avec Marion Devauchelle

Le grand-duché vient d’accorder aux multimilliardaires du Web le droit de poursuivre leurs rêves de domination les plus fous : s’approprier des matériaux sur des corps célestes et transformer un peu plus l’Univers en marchandise.

La suite sur : http://www.humanite.fr/mondialisation-apres-les-taxes-le-luxembourg-fait-cadeau-de-lespace-639947

Petrella : “le droit à l’eau c’est un droit humain”

juin 19, 2017

L’économiste italien Riccardo Petrella vient de publier “La force de l’utopie”, un ouvrage dans lequel il s’en prend à la marchandisation du monde.

La suite sur : http://www.investigaction.net/fr/petrella-le-droit-a-leau-cest-un-droit-humain/

Pour d’autres, seul le profit compte …..