Posts Tagged ‘épidémie’

« Le CST n’a jamais fait ses preuves » : Yves Coppieters fait le bilan avant le Codeco de ce vendredi

mai 20, 2022

Yves Coppieters, professeur de santé publique à l’ULB, est revenu sur les dernières évolutions de l’épidémie de Covid avant le Comité de concertation de cette après-midi, qui devrait enterrer quasiment toutes les mesures de lutte contre le virus.

La suite sur : https://www.lalibre.be/belgique/societe/2022/05/20/yves-coppieters-fait-le-bilan-avant-le-codeco-de-ce-20-mai-2022-le-cst-na-jamais-fait-ses-preuves-I3XSEUVCSBF2HHSDEYZTAQDEYA/

Arrestation de l’avocate Virginie de Araujo-Recchia

avril 3, 2022

Interview de Jean-Dominique Michel

Jean-Dominique Michel, anthropologue la santé, revient avec nous sur l’arrestation de Me Araujo-Recchia et ses combats. Virginie de Araujo-Recchia est avocate au bureau de Paris et n’a pas sa langue dans sa poche. Elle a dénoncé l’inutilité et la nocivité du masque, muselière qu’une majorité de gens a accepté de porter; mais aussi les effets dramatiques du confinement: « Les conséquences découlant de ce confinement sont désastreuses pour la santé, la vie des citoyens et l’économie du pays, en violant par la même les droits du peuple ». Elle a rendu public en 2020 un rapport intitulé « Dictature 2020 », accusant le pouvoir de « terrorisme d’État, atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation et crime contre l’humanité ».

La suite sur : https://www.kairospresse.be/arrestation-de-lavocate-virginie-de-araujo-recchia-interview-de-jean-dominique-michel/

Comment vivre et penser en temps d’absolue désorientation ?

février 5, 2022

Non, le Gems ne représente pas « les scientifiques »

janvier 20, 2022

Une carte blanche de Laurent Hermoye, docteur en sciences médicales.

Après le fiasco de la fermeture des théâtres, le Premier ministre s’est engagé à remettre les scientifiques au cœur du débat. Il a aussi préparé les Belges à une crise qui sera encore longue. Mais qui sont « les scientifiques »?

A chaque Codeco, le même scénario se reproduit. Acte 1 : le rapport du Gems fuite dans la presse. Acte 2 : sa présidente multiplie les interventions dans les médias. Acte 3 : Erika Vlieghe critique les politiques, si les recommandations du groupe n’ont pas été suivies à la lettre. « Je ne sais pas si le Gems rédigera encore des avis » avait menacé l’infectiologue, furieuse, à l’issue du comité de concertation du 3 décembre.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/2022/01/20/non-le-gems-ne-represente-pas-les-scientifiques-TNKMBU6UDRH7HK7W7SSYKEBBNY/

Et en France, https://yetiblog.org/18-mensonges-contre-didier-raoult-par-idriss-aberkane/

Bouh, bouh, bouh, tremblez braves gens ! On se fout de qui ?

décembre 31, 2021

Laurent Toubiana répond à nos questions

novembre 25, 2021

Les vaccins lucratifs ne suffisent pas à maîtrise une épidémie

octobre 21, 2021

Par Wim De Ceukelaire

Les vaccins COVID qui ont été mis au point n’ont pas été conçus pour endiguer la pandémie à court terme. Ils ont été développés pour consolider les monopoles économiques et en créer de nouveaux.

Le développement des vaccins contre le coronavirus est généralement présenté comme un grand triomphe de la science. Ce n’est pas entièrement justifié. D’un certain point de vue, une avancée scientifique majeure a été réalisée. Des vaccins présentant une bonne efficacité ont été mis sur le marché plus rapidement que prévu. Ce développement est absolument spectaculaire.

Développer des vaccins efficaces est une chose. Fabriquer des vaccins capables de vaincre une pandémie est une autre affaire.

Liberté – 2021

septembre 7, 2021

« Penser que l’on va revivre normalement est une arnaque », Michel Rosenzweig

août 11, 2021

BHL, un philosophe !

Ceci n’est pas une « dictature sanitaire »

août 5, 2021

Un texte de Guy Leboutte, citoyen

Les usagers de cette expression se trompent doublement. Ce que nous vivons n’est ni dictatorial ni… sanitaire.

« Mal nommer un objet, c’est ajouter au malheur de ce monde », écrivait Albert Camus. Or les usagers de l’expression selon laquelle nous sommes en « dictature sanitaire » se trompent au moins doublement. Ils se trompent d’abord parce qu’il faut réserver le mot de dictature à des réalités plus spécifiques et sanglantes que l’état de choses actuel. Dans une dictature, ces dénonciateurs n’auraient pas eu l’occasion de répéter une seule fois leur philippique avant l’emprisonnement ou la torture. À force de recourir à des outrances, les mots se vident de leur sens et deviennent manquants.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/2021/08/05/ceci-nest-pas-une-dictature-sanitaire-IEOQZ2C6EJES5BTUY6CN3S2AEM/