Posts Tagged ‘Equateur’

Défenseur des victimes des pétroliers, il est condamné à six mois de prison

octobre 4, 2021

Par Elisabeth Schneiter

L’avocat Steven Donziger, défenseur historique des communautés autochtones d’Équateur face à la pollution du pétrolier Chevron, vient d’être condamné à six mois de prison pour outrage à magistrat. Pour ses défenseurs, il s’agit de la dernière étape d’un acharnement ciblé de la part d’une justice des États-Unis aux ordres des multinationales.

La suite sur : https://reporterre.net/Defenseur-des-victimes-des-petroliers-il-est-condamne-a-six-mois-de-prison

« Des tribunaux étasuniens ont à plusieurs reprises affirmé que le droit (de faire des bénéfices) d’une compagnie pétrolière a priorité sur les droits humains des autochtones de l’Amazonie équatorienne, et sur ceux de leurs avocats et défenseurs. »

« L’histoire montrera qui sont les vrais criminels : Chevron et son armée de laquais », (Ronald Kuby)

Le Pétrole contre le Droit. Quand Chevron s’acharne sur un avocat

novembre 3, 2020

par Elisabeth Schneiter

Classée deuxième au rang des entreprises les plus émettrices de gaz à effet de serre, la compagnie pétrolière Chevron s’est fait condamner au début des années 2000 par un courageux avocat pour les ravages qu’elle a provoqué en Equateur. La réplique du géant a été impitoyable : une guérilla juridique hors-norme et un procès-baillon. C’est cette histoire édifiante, sur le point de se dénouer, qui est ici racontée.

La suite sur : http://www.terrestres.org/2020/11/02/petrole-vs-droit-lorsque-chevron-sacharne-sur-un-avocat/

Galapagos : une flotte géante de 260 navires chinois ratisse l’océan

juillet 26, 2020

Le phénomène se répète désormais chaque année, à la même période. Une énorme flotte de pêche chinoise, composée de 260 navires, navigue en ce moment-même dans les eaux internationales au large de l’Amérique du Sud, entre la zone économique exclusive de l’Equateur et la réserve marine de l’archipel des Galapagos. Si les bateaux chinois ne sont pas pour l’heure en situation illégale, l’importance de la flotte fait peser un risque important sur l’écosystème marin local situé très loin du territoire Chinois. Les autorités équatoriennes gardent un œil attentif sur la situation, après l’arraisonnement en 2017 d’un navire chinois dont les cales contenaient 300 tonnes de poissons, dont de nombreuses espèces en voie d’extinction.

La suite sur : https://mrmondialisation.org/galapagos-une-flotte-geante-de-260-navires-chinois-ratisse-locean/

Les gardiennes de la forêt amazonienne sont menacées

juillet 16, 2019

L’Amazonie abrite des centaines de communautés indigènes, des milliers d’espèces et la moitié des forêts tropicales du monde, la protection de ce territoire nous concerne tous et toutes. Le collectif de Femmes amazoniennes d’Equateur lutte depuis des années contre l’exploitation pétrolière, minière et forestière, qui représente souvent une menace pour l’environnement et les droits des populations indigènes. En 2018, une série d’attaques violentes a ciblé 4 membres de ce collectif, cheffes dans leur communauté, Patricia Gualinga, Nema Grefa, Salomé Aranda et Margoth Escobar : menaces de mort, attaques par jets de pierres, incendie criminel, etc.

Bien qu’elles aient toutes porté plainte, le bureau de la procureure générale n’a pris aucune mesure pour enquêter efficacement sur ces attaques et pour accorder des mesures de protection à ces femmes. Par conséquent, elles risquent leur vie et celle des membres de leur famille en menant leur travail légitime et important de défenseures des droits et de l’environnement.

Cependant aujourd’hui nous pouvons agir ! Le Président Moreno s’est engagé en 2017, lors de sa campagne présidentielle, à protéger ces femmes courageuses. La Procureure générale, Diana Salazar, investie en 2019, s’est également publiquement engagée à restructurer l’institution et à faire de la défense des droits humains l’une de ses priorités.

Le 09 août prochain, journée internationale des droits des peuples autochtones, le Collectif des Femmes amazoniennes remettra au Président et à la Procureure générale cette pétition. Nous avons un mois pour collecter un maximum de signatures et ainsi faire pression sur les autorités équatoriennes pour qu’elles rendent justice et protègent efficacement ces femmes défenseures ! A vous de jouer !

JE SIGNE LA PÉTITION : https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/petitions/justice-et-protection-pour-les-amazoniennes-qui-defendent

Le travail de défense des droits humains liés à l’environnement est l’une des formes de militantisme les plus dangereuses qui peut avoir des conséquences mortelles. Selon l’ONG Global Witness, en 2017 – la dernière année pour laquelle elle dispose de statistiques- 207 défenseurs de l’environnement ont été tués pour avoir défendu leurs terres, la vie sauvage et les ressources naturelles. En 2017, la grande majorité d’entre eux vivaient en Amérique du Sud, qui est ainsi pour ces défenseurs la plus dangereuse région du monde.

Pourquoi c’est le moment d’agir ?

Depuis sa création, le collectif de Femmes d’Amazonie fait appel à l’État équatorien afin qu’il mette fin aux activités mortifères des sociétés pétrolières et minières opérant sur les territoires ancestraux de leurs communautés. Le collectif s’est notamment fait connaître en 2013 avec l’organisation d’une série d’actions d’interpellation pacifique à travers le pays (marches, sit-in, etc.) pour empêcher une compagnie pétrolière de s’installer sur un territoire occupé par deux communautés indigènes (Tagaeri et Taromenane) en isolement volontaire. L’administration Correa, l’ancien Président d’Equateur, a organisé un « lynchage public » de ces femmes, afin de décrédibiliser leur mouvement et par conséquent la cause pour laquelle elles se battaient. Le changement de rhétorique, et les promesses répétées de la nouvelle administration du Président Moreno de protéger les défenseurs des droits humains, représentent une occasion unique d’exiger que ses promesses se traduisent en actes concrets.

Sort de Julian Assange : la Suède et le Royaume-Uni, Etats voyous ?

juin 4, 2019

Une opinion de Marc Molitor et de Vincent Engel, respectivement journaliste et écrivain, professeur à l’UCLouvain.

En vingt ans de travail auprès des victimes de guerre, de violence et de persécution politique, je n’ai jamais vu un groupe d’États démocratiques s’assembler pour isoler, diaboliser et maltraiter délibérément un seul individu pendant une aussi longue période et avec si peu de respect pour la dignité humaine et la primauté du droit. La persécution collective de Julian Assange doit se terminer ici et maintenant. » C’est le constat implacable rendu ce 31 mai par le rapporteur spécial de l’Onu sur la torture.

La suite sur : https://www.lalibre.be/debats/opinions/sort-de-julian-assange-la-suede-et-le-royaume-uni-etats-voyous-5cf554047b50a62b5bb8c7c7

Equateur: des indigènes remportent une bataille contre l’industrie pétrolière

avril 27, 2019

Les indigènes waorani en Equateur ont remporté vendredi une première bataille judiciaire contre l’industrie pétrolière, avec un jugement qui suspend son entrée sur leurs terres en Amazonie et pourrait compliquer l’exploitation d’autres gisements d’hydrocarbures dans le pays.

La suite sur : https://www.lalibre.be/actu/international/equateur-des-indigenes-remportent-une-bataille-contre-l-industrie-petroliere-5cc3e9c7d8ad586a5ad5eac8

Une bonne nouvelle certe, espérons que la suite la confirmera.

La détention et l’isolement du monde de Julian Assange (La Republica)

novembre 29, 2018

par Stefania Mauritzi

Ils le détruisent lentement. Ils le font par le biais d’une détention illimitée qui dure depuis huit ans et qui n’a pas de fin en vue. Julian Assange est devenu l’une des icônes les plus connues de la liberté de la presse et de la lutte contre le secret d’Etat. Récemment, sa détention à l’ambassade de l’Equateur à Londres s’est accompagnée d’isolement, de règles strictes et de diverses formes de pression qui ne semblent avoir d’autre but que de le briser. Une pression destinée à détruire sa capacité physique et mentale à résister jusqu’à ce qu’il s’effondre ou qu’il sorte de l’ambassade équatorienne, déclenchant ainsi le début de sa propre fin. Parce que s’il sort, il sera arrêté par les autorités britanniques et, à ce moment-là, les États-Unis pourraient demander son extradition afin qu’ils puissent le mettre en prison pour avoir publié des documents américains classifiés. Julian Assange est dans des conditions extrêmement précaires.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/la-detention-et-l-isolement-du-monde-de-julian-assange-la-republica.html

https://www.change.org/p/emmanuel-macron-n-abandonnons-pas-julian-assange-aux-mains-de-ses-bourreaux

https://www.legrandsoir.info/le-quotidien-the-guardian-monte-d-un-cran-ses-diffamations-contre-julian-assange.html

#Unity4J : Christine Assange lance un appel d’urgence

novembre 9, 2018

Ceci n’est pas un exercice. C’est une urgence. La vie de mon fils, le journaliste Julian Assange, est en danger imminent et grave. Je vous remercie tous d’entendre l’appel d’une mère qui vous demande de l’aider à le sauver.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/unity4j-christine-assange-lance-un-appel-d-urgence.html

Et : https://www.legrandsoir.info/l-occident-abandonne-julian-assange-consortium-news.html

L’isolement de Julien Assange nous réduit tous au silence

avril 3, 2018

Dans cette lettre, vingt-sept écrivains, journalistes, cinéaste, universitaires, anciens agents du renseignement et démocrates appellent le gouvernement équatorien à permettre à Julian Assange d’exercer son droit à liberté d’expression.

La suite sur : https://www.investigaction.net/fr/lisolement-de-julian-assange-nous-reduit-tous-au-silence/

Guerre sournoise en Equateur, guerre totale au Vénézuela

avril 28, 2017

par Maurice Lemoine

Equateur, 2 avril 2017 : au second tour de l’élection présidentielle, le candidat de la « révolution citoyenne » Lenín Moreno (Alliance Pays ; AP) affronte l’ex-ministre de l’économie (1999) et banquier multimillionnaire Guillermo Lasso (Créons des Opportunités ; CREO) qu’il a devancé au premier tour (39,36 % des voix contre 28,11 %). Rafael Correa qui, depuis 2007, a rendu sa stabilité au pays grâce à d’incontestables avancées sociales, ne se représentait pas [1].

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/2017/04/27/guerre-sournoise-en-equateur-guerre-totale-au-venezuela/