Posts Tagged ‘étiquette’

La valse autorisée des étiquettes

mai 28, 2020

A ceux qui y ont cru, bienvenue dans le monde de demain dès aujourd’hui.

« Made in France »

novembre 7, 2019

Cette semaine se tient le salon du « made in France ». On risque d’en entendre parler à toutes les sauces. Et pour cause, vous êtes de plus en plus nombreux·ses à vous tourner vers le « made in France » pour diverses raisons : pour privilégier les circuits courts et réduire votre impact environnemental, parce que vous pensez que la qualité française inspire confiance, pour encourager les agriculteurs à la peine en France ou simplement contribuer à l’économie nationale.

L’impulsion d’achat face aux rayons des supermarchés s’opère en une fraction de seconde. Souvent, la présence à l’avant de l’emballage de la mention FRANCE en grandes lettres, d’un visuel d’hexagone ou du drapeau tricolore oriente notre choix. Mais prudence !

Car l’industrie agroalimentaire et la grande distribution savent que 3 personnes sur 4 sont prêtes à payer plus cher un produit « made in France ». Du coup, elles ne lésinent pas sur le marketing abusif afin de faire croire que les produits sont français alors qu’ils ne le sont pas tant que ça. Derrière cette abondance de bleu-blanc-rouge se cachent en réalité de véritables arnaques sur l’étiquette.

On vous aide à débusquer les ruses des fabricants – en cinq tactiques – qui font passer un produit pour plus français qu’il ne l’est.

La suite sur : https://www.foodwatch.org/fr/actualites/2019/reperer-les-aliments-made-in-france-pas-si-francais-que-ca/

1 bouillon, 5 arnaques

septembre 26, 2019

Knorr n’y va pas avec le dos de la cuillère quand il s’agit de masquer l’huile de palme de ses produits! Avec ses références visuelles à la cuisine méditerranéenne, le « Bouillon aux herbes et à l’huile d’olive » Puget semble alléchant aux premiers abords. En regardant de plus près, le bouillon sent finalement plus l’arnaque sur l’étiquette que la garrigue et la cuisine méditerranéenne d’antan.

La suite sur : https://foodwatchfrance.klantsite.net/l/mailing2/browserview/e608450b-4bbd-45e4-a58b-37547d4b59e3?utm_source=mailing&utm_medium=email&utm_campaign=Le%20bouillon%20%C3%A0%20l%E2%80%99huile%20de%20palme%20de%20Knorr%20!%20%F0%9F%8C%B4

Monoprix fait passer un nectar pour un jus et prétend que c’est de « l’humour »

février 8, 2017

La brique « Orange, pêche, abricot » de Monoprix affiche la mention « 3 nouveaux meneurs de jus » mais ce produit n’est pas un jus. C’est un nectar fabriqué à partir de jus concentrés et d’eau.

La suite sur : https://www.foodwatch.org/fr/s-informer/topics/arnaque-sur-l-etiquette/dernieres-actus/monoprix-fait-passer-un-nectar-pour-un-jus-et-pretend-que-cest-de-lhumour/

La malbouffe à cheval sur l’étiquette

juillet 18, 2016

par Jean-Luc Porquet

D’un côté des étiquettes compréhensibles au premier coup d’œil, de l’autre, des étiquettes tarabiscotées que seul un bac +5 peut déchiffrer : qui va l’emporter ? L’enjeu est d’importance, c’est une affaire de santé.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article31851

Les étiquettes de produits à base de viande ne sont pas toujours fiables

novembre 4, 2015

Les étiquettes sur les produits à base de viande ne sont pas toujours fidèles au contenu et peuvent être trompeuses, alerte mercredi le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC).

La suite sur : http://www.levif.be/actualite/sante/les-etiquettes-de-produits-a-base-de-viande-ne-sont-pas-toujours-fiables/article-normal-431809.html

« c’est aussi à la Commission européenne d’établir un cadre et travailler avec les autorités pour renforcer les contrôles », 

Ben alors là, c’est pas demain la veille que l’on verra la Commission européenne prendre en compte la santé des consommateurs avant la santé financière des  entreprises.

La Commission européenne plie une fois de plus devant le lobby agroalimentaire

mars 13, 2014

Des caractères d’au moins trois millimètres de hauteur : c’est ce que souhaitait la Commission européenne, arguant du fait que, sur les étiquettes des produits alimentaires, « les mentions obligatoires doivent être facilement compréhensibles et visibles ». Le lobby agroalimentaire a travaillé dur. Et a gagné. Après trois ans de négociations au couteau pour que le consommateur puisse, dixit Bruxelles, « faire des choix éclairés », les États membres se sont mis d’accord pour imposer d’ici à la fin de l’année des étiquettes dont les caractères ne dépasseront pas… 1,2 millimètres.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article25401

Pour notre santé achetons du frais et cuisinons nous-mêmes. Avec du bio c’est encore mieux.

Le lobby agro-alimentaire prêt à gagner la guerre des étiquettes.

juin 14, 2010

Par Colette Roos          

Les lobbies de l’agro-alimentaire – fabricants mais aussi distributeurs – font un travail aussi effarant qu’efficace pour que ne soit pas voté un systèmé d’étiquetage alimentaire dit « des feux de signalisation ».

C’est ce qu’indique le désespérant rapport de Corporate Europe Observatory, une ONG hollandaise qui travaille à dévoiler les (ex)actions des grandes entreprises et de leurs groupes de pression à Bruxelles. Ce rapport rendu public le 11 juin est intitulé « A Red Light for Consumer Information » (« Feu rouge pour l’information des consommateurs »). (Télécharger le document en anglais)

De quoi s’agit-il ? D’un étiquetage extrêmement simple, apposé à l’avant des emballages et détaillant la quantité de sucre, de graisse (dont saturée), de sel, et d’énergie par portion consommée.

Exemple : une portion de ces délicieuses chips arôme fumé achetées à la station service vous apporte… 7 grammes de lipides, dont 3 de lipides saturés, 1 gramme de sodium, 0,5 gramme de sucre.

Avec ce système, chaque quantité serait indiquée dans une pastille colorée. Ici, par exemple, la quantité de sodium serait en rouge, puisqu’elle est énorme. Le système existe déjà en Angleterre, où il est promu par l’agence gouvernementale Food Standards Agency

Lire la suite : http://eco.rue89.com/dessous-assiette/2010/06/13/le-lobby-agro-alimentaire-pret-a-gagner-la-guerre-des-etiquettes-154603

Les étiquettes : avec une loupe.

août 22, 2009

C’était pourtant une bonne idée de la Commission Européenne. Faire en sorte que l’on puisse enfin déchiffrer les étiquettes sur les paquets de biscuits et autres plats cuisinés.

Comment ? En imposant des caractères de 3 millimètres. Mais c’était compter sans l’agroalimentaire. Lequel en a fait des tonnes pour que les 27 États membres rétrécissent la taille des caractères à 1, 2 millimètres. Imaginez le drame si le consommateur repère au premier coup d’œil dans ses céréales du petit déjeuner un marqueur de malbouffe comme l’huile hydrogénée ou que sa terrine de lapin contient 60 % de viande de porc.

La suite : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article11445