Posts Tagged ‘Europe sociale’

L’Europe sociale, c’est pour quand ?

octobre 18, 2019

par Antoine Mellado -( Affaires européennes Fondation Jérôme Lejeun)e et Isuf Halimi -( Directeur du European Center for Human Rights)

Pour la nouvelle Commission européenne, tout le monde est prioritaire. Ce qui signifie, concrètement, de ne plus mettre de priorité du tout.

La fin des auditions publiques des nouveaux Commissaires désignés devant le Parlement européen offre l’opportunité d’évaluer globalement les priorités de la nouvelle commission européenne. Après des effets d’annonce en grande pompe sur les priorités sociales et environnementales de la nouvelle commission, nous pouvons faire une première évaluation du contenu politique concret de la nouvelle équipe.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/international/l-europe-sociale-c-est-pour-quand/article-opinion-1204995.html

Une fois tous les cinq ans, le mirage de l’Europe sociale

avril 19, 2018

par Bernard Cassen

Les amateurs de comédies musicales connaissent bien Brigadoon, film de Vincente Minnelli sorti en 1954, et dont les principaux acteurs sont Cyd Charisse et Gene Kelly. On y voit deux Américains venus chasser la grouse dans les Highlands écossais où ils découvrent un village mystérieux, Brigadoon, frappé d’une malédiction : il existe seulement une journée par siècle.

La suite sur : https://www.investigaction.net/fr/une-fois-tous-les-cinq-ans-le-mirage-de-leurope-sociale/

Les 60 ans du Traité de Rome : ce que nous concocte l’establishment européen

mars 28, 2017

par Marc Botenga

À Rome, le champagne a coulé à flots ce 25 mars pour fêter l’anniversaire du Traité de Rome, signé voici exactement soixante ans et qui marquait le début de l’intégration européenne. Mais partout, la résistance contre ce qu’est réellement devenue l’Europe ne cesse de s’amplifier.

La suite sur : http://solidaire.org/articles/les-60-ans-du-traite-de-rome-ce-que-nous-concocte-l-establishment-europeen

« Europe sociale » : des paires de claques qui se perdent

février 1, 2016

par Pierrick Tillet  

http://yetiblog.org/index.php?post/1599

Jean-Claude Juncker  (janvier 2015) : « Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens. »

Jean-Pierre Raffarin : (2012): « Je pense que tout ce qui se passe actuellement sur le terrain politique est secondaire par rapport à ce qui se passe sur le terrain économique. (…)  Au fond, dans le passé, l’élection présidentielle dépendait d’un seul facteur : l’avis des électeurs. Maintenant l’élection présidentielle dépend de deux facteurs : l’avis des électeurs, mais aussi l’avis des prêteurs. Pour que notre pays marche, ils faut que certains nous prêtent de l’argent.. Ce « certains », ce sont des fonds de pension,  ce sont des retraités, ce sont des acteurs mondiaux,  ce sont des acteurs hors de France.  Ces acteurs là, ils ont leur avis sur l’économie française. (…) La vérité, c’est qu’il faut faire des efforts considérables pour que ceux qui nous prêtent de l’argent aient confiance dans notre avenir. (…)D’où des décisions, comme celle qu’à prise Nicolas Sarkozy d’inscrire dans notre constitution l’équilibre budgétaire. »

Christine Lagarde (à propos de la Grèce et de son 3ème plan d’aidealors que les négociations s’enlisent ) : « L’urgence est de rétablir le dialogue, avec des adultes dans la pièce. »

Comment dire plus clairement que toute parole qui conteste le cadre économique imposé est disqualifiée d’emblée, parce qu’immature ?

« Les marchés financiers joueront de plus en plus à l’avenir le rôle de « gendarmes » des pouvoirs publics, au risque d’assister à des fluctuations très erratiques en cas d’incertitudes sur les politiques gouvernementales. Les hommes politiques doivent comprendre qu’ils sont désormais sous le contrôle des marchés financiers et non plus seulement des débats nationaux. »   (Hans Titmeyer – financier à Davos en 1996) 

(Source : Jean-Claude Juncker, père-fossoyeur de l’Union européenne – par Steve Bottacin)

Les yeux qui s’ouvrent : non, une « autre Europe » n’est pas possible !

mai 12, 2015

par Raoul Marc Jennar

Longtemps, j’ai adhéré au slogan « une autre Europe est possible ». Longtemps, j’ai cru réalisables les réformes nécessaires pour remettre le projet d’union des peuples d’Europe sur les rails d’une véritable « construction européenne ». Tous mes efforts ont donc été consacrés dans mes livres (en particulier dans « Europe, la trahison des élites ») et mes articles, à démontrer que l’Union européenne n’est pas l’Europe promise ; ce qui, implicitement, pouvait signifier que l’Europe promise était possible dans le cadre de l’UE.

la suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article28512

Il n’y a qu’à lire le pédigrée des fameux « pères fondateurs » dont on nous rebat les oreilles pour se rendre compte que tout était plié dès le départ.

Bla bla autour de l’Europe sociale

mai 22, 2014

Il y a si longtemps que l’on nous la promet cette Europe sociale

« Les promesses rendent les couillons heureux. » (J-M tjibaou)

GMT, Europe sociale : Le Parti Socialiste ment (comme d’habitude)

mai 20, 2014

par Raoul Marc Jennar

Cambadélis, le strauss-khanien qui dirige le PS, affirme que le PS est contre le Grand Marché Transatlantique, alors que c’est un gouvernement PS-EELV qui a donné son accord pour que commence la négociation et que Hollande a souhaité qu’on accélère les négociations du GMT, le 11 février dernier à Washington, devant son seigneur et maître le Président US.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article25923

Lire aussi : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article25924