Posts Tagged ‘euthanasie’

Moi Président, et le Droit de mourir dans la dignité

mars 20, 2017

par Yves Faucoup

Les candidats à la présidentielle sont reçus au Cirque d’Hiver le 18 mars par l’Association Droit de Mourir dans la Dignité. Je rends compte ici de propos tenus par Jean-Luc Romero, l’animateur de l’ADMD et par François Damas, médecin à Liège. Ils évoquent le Droit de chacun de pouvoir éteindre la lumière, selon sa volonté. Dans la dignité.

La suite sur : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article34100

Je suis Belge, mon époux, Français, a demandé et obtenu l’euthanasie, il était en phase terminale d’un cancer, il est mort, paisiblement, à la maison dans mes bras et accompagné de son ami d’enfance, au moment qu’il avait choisi.
Si j’en crève encore aujourd’hui de son absence, je me souhaite, et je souhaite à tous cette mort digne et paisible.

Le choix de notre mort est notre ultime liberté et il est intolérable que la réponse à ce choix soit le fait d’autrui.
Que ceux qui sont contre l’euthanasie ne la pratique pas, je ne leur impose pas mes choix qu’ils ne m’imposent pas les leurs.

http://www.admd.be/

En attendant le jour – François Sauveur

octobre 3, 2016

De tout temps, l’humain a cherché à comprendre pourquoi la vie qui lui était octroyée lui serait ôtée un jour. Malgré les réponses que nous avons façonnées pour nous convaincre que la mort ne pouvait être un terminus en soi, le mystère demeure entier et nous continuons pour la plupart à esquiver la pensée de l’ultime départ. Il est cependant inscrit dans le noyau de nos vies et de nos choix. François Sauveur, auteur, acteur, compositeur et metteur en scène plein de fougue, aborde ici la délicate thématique de l’euthanasie, envisagée du point de vue du malade mais également de celui du médecin y recourant. Quelle réflexion philosophique anime sa démarche ? Quelles sont les conséquences personnelles de son engagement ? Quelle est la réalité de terrain ? Dans ce spectacle tressant témoignages, fictions, trois acteurs bouleversants, poésie et musique originale, la force et la beauté des échanges humains y sont fécondes, magnifiées même par la présence du père de l’initiateur du spectacle, Luc Sauveur, médecin ayant pratiqué l’euthanasie. Antonyme de toutes formes de militantisme, ce moment de célébration de la vie approfondira notre seuil de tolérance à notre dernière liberté.

Plus d’infos sur : http://theatredeliege.be/evenement/en-attendant-le-jour/

Le droit à une mort digne

septembre 18, 2016

L’enfant avait 17 ans, et souffrait d’une maladie incurable. La solution demeure « exceptionnelle », rappelle le président de la commission « euthanasie ».

La suite sur : http://www.lesoir.be/1319994/article/actualite/belgique/2016-09-17/mineur-euthanasie-en-belgique-droit-une-mort-digne

La liberté de mourir ou de vivre est la dernière et ultime liberté d’un individu; il est intolérable que la réponse à ce choix soit le fait d’autrui.
Que ceux qui sont contre ne la pratique pas, je ne leur impose pas mes choix philosophiques et leur demande de faire de même.

Psychiatrie et euthanasie : le grand malentendu

mai 27, 2016

Ce samedi 28 mai à 20h10 sur la Première (RTBF)

Présentation : Catherine Haxhe

Avec Pierre-Pol Vincke, papa d’Edith qui s’est suicidée de manière brutale, faute d’avoir été entendue.

et Jacqueline Herremans, présidente de l’ADMD

Alors que la loi euthanasie a été votée le 28 mai 2002, nous reviendrons dans cette émission sur le combat pour le droit à l’euthanasie et sur les enjeux de l’élargissement de ce droit aux personnes souffrant de troubles psychiatriques.

Avec Jacqueline Herremans, présidente de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) et membre de la Commission fédérale de contrôle et d’évaluation de l’euthanasie, et Pierre Pol Vincke, père d’Edith, qui, après avoir buté sur un mur d’indifférence à sa demande d’euthanasie, avait préféré se suicider.

C’est le bal des faux-culs

octobre 7, 2015

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article29521

« La liberté de mourir ou de vivre est la dernière et ultime liberté d’un individu, il est intolérable que la réponse à ce choix soit le fait d’autrui.

Si ceux qui sont contre l’euthanasie ne la pratique pas, je ne leur impose pas mes choix philosophiques et leur demande de faire de même. »

Faux culs du XXIe siècle…. par La belette

mars 15, 2015

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article28103

« la liberté de mourir ou de vivre est la dernière et ultime liberté d’un individu, il est intolérable que la réponse à ce choix soit le fait d’autrui.
Que ceux qui son contre l’euthanasie ne la pratique pas, je ne leur impose pas mes choix philosophiques et leur demande de faire de même. »

Ouest France refuse de publier l’avis de décès d’une militante favorable à l’euthanasie

août 18, 2014

A lire sur : http://gauchedecombat.net/2014/08/17/ouest-france-refuse-de-publier-lavis-de-deces-dune-militante-favorable-a-leuthanasie/

« La liberté de mourir ou de vivre est la dernière et ultime liberté d’un individu, il est intolérable que la réponse à ce choix soit le fait d’autrui.
Que ceux qui sont contre ne la pratique pas, nous ne leur imposons pas nos choix philosophiques et leur demandons de faire de même. »

http://www.admd.be/

http://www.admd.net/

Perle dominicale

mars 23, 2014

par Gaétan Pelletier

J’ai lu rapidement le Rapport de la Commission Spéciale Mourir dans la Dignité. Un très petit pas vers l’élimination de la cruauté que représente le prolongement indu de la vie.

La suite à lire sur : http://gaetanpelletier.wordpress.com/2012/04/02/perle-dominicale/

« Chacun de nous est provisoire, mais le fait que nous ayons existé est définitif. » (V. Jankelevitch)

Euthanasie pour les mineurs d’âge :: « Un grand pas en avant »

février 19, 2014

par Dirk Tuypens

Le 12 février, la Chambre a approuvé l’extension aux mineurs d’âge de la loi sur l’euthanasie. Il n’y a pas que chez nous que la chose alimente une polémique houleuse ; dans le monde entier aussi, l’extension de la loi suscite pas mal d’émoi. Aux États-Unis, les Belges sont présentés comme des tueurs d’enfants et un cardinal italien qualifie la loi de tout bonnement monstrueuse. Les émotions battent leur plein. D’après le médecin Sara Debulpaep, pédiatre à l’hôpital Saint-Pierre de Bruxelles, c’est injustifié. Elle est contente que cette extension de la loi ait fini par être approuvée.

La suite sur : http://www.solidaire.org/index.php?id=1340&tx_ttnews%5Btt_news%5D=38119&cHash=81118122b9fe937dabf2818806f9b78a

Faudrait tout de même sortir des fantasmes

février 15, 2014

par S. Legros

La Belgique a dit « oui » ce jeudi au projet de loi sur l’extension du recours à l’euthanasie aux mineurs. Notre pays est ainsi devenu le premier à autoriser la procédure pour les enfants malades quel que soit leur âge. Seuls les Pays-Bas l’autorisaient déjà pour les enfants âgés de douze ans au moins.

La suite sur : http://www.lalibre.be/actu/international/euthanasie-chez-les-mineurs-premieres-reactions-venues-de-l-etranger-52fe72b53570c16bb1ccf037

Personne n’est obligé de choisir l’euthanasie, mais personne non plus n’a le droit de m’empêcher de choisir ma mort et surtout pas au nom de je ne sais quelles superstitions religieuses. »

A lire pour pouvoir en parler en connaissance de cause : « La mort choisie. Comprendre l’euthanasie et ses enjeux. » de François Damas.