Posts Tagged ‘femmes’

Le coronavirus comme prétexte pour restreindre encore plus le droit des femmes à l’avortement

mai 27, 2020

Plusieurs Etats américains restreignent l’accès à l’avortement sous prétexte du coronavirus: « Cela aura des conséquences dévastatrices »

La suite sur : https://www.lalibre.be/international/amerique/plusieurs-etats-americains-restreignent-l-acces-a-l-avortement-sous-pretexte-du-coronavirus-des-consequences-devastatrices-5ece770f7b50a60f8bdb74b3

Les femmes seront-elles les perdantes de l’après-Covid?

mai 8, 2020

par Titou Lecoq

Comme l’a dit je ne sais plus qui, «elles cousent, ils causent».

Au début du XXe siècle, les féministes sont mobilisées depuis plusieurs années pour obtenir le droit de vote. Elles forment des groupes d’action, manifestent, troublent l’ordre public, fondent des journaux, écrivent des articles, utilisent parfois la violence. Elles arrivent à mettre la question au premier plan. Et puis, c’est la guerre. La vraie.

La suite sur : http://www.slate.fr/story/190431/titiou-droits-egalite-femmes-homme-feminisme-apres-crise-pandemie-covid-19-changement-systeme

Le 1er mai 2020, la colère féministe se déconfine !

mai 2, 2020

Aujourd’hui les féministes convergent avec le mouvement des travailleur-euse-s et chômeur-euse-s qui revendiquent un changement radical de société. Les revendications féministes renouvellent la lutte contre le capitalisme en offrant une perspective plus ample qui implique la vie dans sa totalité et pas seulement le travail salarié. Sortons de la fatalité, imaginons des luttes différentes, sortons des actions et pensées raisonnables. Réinventons un monde !

La suite sur : https://dijoncter.info/le-1er-mai-2020-la-colere-feministe-se-deconfine-1966

Portraits de femmes algériennes : « Elles m’ont foudroyé du regard »

avril 29, 2020

Le photographe français Marc Garanger est décédé ce 28 avril 2020. Terriennes l’avait rencontré à l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie, en 2012. Il exposait alors au Centre culturel algérien de Paris ses portraits de femmes réalisés sur les hauts plateaux de Kabylie en 1960 puis en 2004. Un travail photographique poignant, une aventure humaine extraordinaire. Souvenir.

La suite sur : https://information.tv5monde.com/terriennes/portraits-de-femmes-algeriennes-elles-m-ont-foudroye-du-regard-2812

Silvia Federici : « Le fémi­nisme d’État est au service du déve­lop­pe­ment capi­ta­liste »

avril 16, 2020

Au Chili, les reven­di­ca­tions fémi­nistes imprègnent le sou­lè­ve­ment popu­laire ; en Argentine, les mobi­li­sa­tions se pour­suivent dans l’es­poir d’ob­te­nir la léga­li­sa­tion de l’IVG. C’est dans ce contexte que la revue uru­guayenne Zur a ren­con­tré l’es­sayiste ita­lo-éta­su­nienne Silvia Federici, à l’oc­ca­sion de la sor­tie de son ouvrage Beyond the per­iphe­ry of the skin (indis­po­nible, à l’heure qu’il est, en langue fran­çaise). Cofondatrice de l’International Feminist Collective dans les années 1970, figure du fémi­nisme anti­ca­pi­ta­liste et lec­trice cri­tique de Marx, l’au­trice de Revolution at Point Zero fait du corps le centre de sa nou­velle publi­ca­tion. Nous avons tra­duit leur échange.

La suite sur : https://www.revue-ballast.fr/silvia-federici-le-feminisme-detat-est-au-service-du-developpement-capitaliste/

Lutte contre le coronavirus : si les femmes s’arrêtent, les masques tombent

avril 8, 2020

par Manon Legrand

Les appels à la confection de masques se multiplient : des initiatives citoyennes, mais aussi des demandes gouvernementales. Dans toute la Belgique, des femmes majoritairement, couturières professionnelles ou passionnées de couture, ont sorti leur machine à coudre pour répondre à la pénurie. Une mobilisation collective et solidaire. Une main-d’œuvre le plus souvent gratuite pour répondre à des manquements de l’État. Les femmes ont un grand cœur. Mais développent également une certaine rancœur.

La suite sur : https://www.axellemag.be/coronavirus-femmes-confection-masques/

Cessez donc de vous pliez à ces injonctions ! Dans toutes les circonstances.

avril 1, 2020

Le rôle des femmes n’est pas de rester belles durant le confinement.

Une chronique de Safia Kessas et Sofia Cotsoglou

Elles sont infirmières, doctoresses, aides-soignantes, aides-familiales ou à domicile, techniciennes de surface, caissières, éducatrices ou encore institutrices. Elles assurent des métiers essentiels et souvent dévalorisés qui nous permettent de continuer à vivre. Les femmes, en première ligne sur le front du coronavirus, n’échappent pas au sexisme qui se répand presque aussi vite que le virus. Sur les réseaux sociaux, les blagues sexistes pullulent. Quant aux magazines féminins, ils multiplient les diktats esthétiques. Une femme doit rester à son avantage en toutes circonstances.

La suite sur : https://www.rtbf.be/info/dossier/les-grenades/detail_le-role-des-femmes-n-est-pas-de-rester-belles-durant-le-confinement?id=10471428

« La femme objet est une création de l’homme abject. » (Louise Leblanc)

Doublement victime

mars 17, 2020

Avec le coronavirus, des femmes se retrouvent enfermées avec leurs bourreaux: « Je n’arrête pas de recevoir des appels concernant des situations dramatiques » : https://www.lalibre.be/belgique/societe/avec-le-coronavirus-des-femmes-se-retrouvent-enfermees-avec-leurs-bourreaux-je-n-arrete-pas-de-recevoir-des-appels-concernant-des-situations-dramatiques-5e70f181d8ad582f3197e14a

Femmes italiennes confinées au temps du coronavirus : « L’urgence a amplifié les inégalités et les oppressions » : https://www.axellemag.be/femmes-italiennes-confinees-coronavirus-inegalites-oppressions/

Les inégalités entre les femmes et les hommes persistent: « La Belgique reste un pays conservateur »

mars 8, 2020

Les inégalités entre les femmes et les hommes persistent en 2020: elles gagnent moins, sont moins bien représentées dans la société et restent les premières victimes de violences, énumère Pascale Vielle, professeure de droit à l’UCLouvain. « La Belgique reste un pays conservateur », enfonce la spécialiste des questions de genre et de protection sociale.

La suite sur : https://www.lalibre.be/belgique/societe/les-inegalites-entre-les-femmes-et-les-hommes-persistent-la-belgique-reste-un-pays-conservateur-5e64a102d8ad5835a1c8e032

https://www.lalibre.be/belgique/societe/des-femmes-en-greve-et-plutot-deux-fois-qu-une-5e627eb39978e2051e0bbce7

https://www.lalibre.be/lifestyle/magazine/8-mars-et-prejuges-les-11-mots-de-l-inegalite-entre-femmes-et-hommes-5e626956f20d5a31a4291128

https://www.lalibre.be/lifestyle/magazine/journee-internationale-des-droits-des-femmes-a-l-occasion-du-8-mars-si-on-detricotait-les-prejuges-5e62603ff20d5a31a428e829

Sur les réseaux sociaux, les combats des femmes passent au niveau supérieur

mars 6, 2020

Grâce aux hashtags les luttes féministes se font de plus en plus entendre.

Porte-voix des combats quotidiens, facilitateurs de relations et amplificateurs de doléances, les réseaux sociaux sont devenus un espace indispensable pour l’épanouissement des luttes sociales. Qu’on y parle politique, faits de société, orientation sexuelle, genre, droits populaires, critique des médias, liberté d’expression, chaque combat se munit désormais d’un hashtag comme étendard d’une cause précise sous lequel chacun pourra donner son avis. Il permet aux personnes intéressées de retrouver en un rien de temps tout ce qui s’est dit à ce sujet, les avis, les expertises, les photos, les vidéos et les commentaires de ceux qui prennent la discussion à cœur. Les réseaux sociaux permettent à une lutte de se propager à la vitesse de la lumière à travers le monde.

La suite sur : https://www.lalibre.be/lifestyle/magazine/sur-les-reseaux-sociaux-les-combats-des-femmes-passent-au-niveau-superieur-5e623648f20d5a31a4285f69