Posts Tagged ‘femmes’

Manifestations partout en France contre « la culture du viol En Marche »

juillet 11, 2020

Plusieurs milliers de manifestants ont protesté vendredi à Paris et dans plusieurs autres villes françaises contre la nomination cette semaine au gouvernement de Gérald Darmanin, accusé de viol, et d’Eric Dupond-Moretti, très critique envers le mouvement #MeToo.

La suite sur : https://www.lalibre.be/international/europe/manifestations-partout-en-france-contre-la-culture-du-viol-en-marche-5f08dc5bd8ad5801ea604e82

De la manif syndicale planplan au rassemblement “artisanal” spontané

« Si l’État a des besoins de main-d’oeuvre, qu’il nous embauche »

juin 24, 2020

par Tiphaine Guéret

Après avoir passé plus de deux mois à confectionner masques et surblouses bénévolement, de nombreuses couturières ont pris conscience que leur élan de solidarité était en passe d’être récupéré. Des mairies qui font œuvrer des professionnelles sans les rémunérer et des entreprises qui les paient moins de 3 € de l’heure : bienvenue dans le monde merveilleux du travail gratuit au féminin, mis en lumière par la crise sanitaire.

La suite sur : http://cqfd-journal.org/Si-l-Etat-a-des-besoins-de-main-d

30 ans après, (re)lire Backlash de Susan Faludi

juin 8, 2020

Par Rafaëlle Gandini Miletto

Au début des années 1990, l’universitaire étasunien Allan Bloom compare sa situation à celle des réfugiés du Cambodge : les explosions de bombes, ce sont cette fois les féministes qui auraient pris le contrôle du monde universitaire… À l’époque, les femmes occupent pourtant 10 % seulement des chaires du pays — et, dans la discipline de l’intéressé, la philosophie, ne sont à l’origine que de 2,5 % des publications. Comment comprendre pareille réaction ? C’est à cette tâche que s’attelle Susan Faludi dans son ouvrage phare Backlash, paru en 1991. Celui-ci décrit et analyse les mobilisations hostiles qui, aux États-Unis, ont alors suivi l’affirmation du mouvement féministe. Alors même que la situation du début des années 1990 reste profondément inégalitaire, l’émancipation des femmes qui se profile est en elle-même une possibilité insupportable pour les partisans de l’ordre social en place. S’ensuit une réaction violente : un « backlash ».

La suite sur : https://www.revue-ballast.fr/30-ans-apres-relire-backlash-de-susan-faludi/

Quelle place pour les femmes dans le folklore ?

juin 4, 2020

par Stéphanie Jassogne

Telle était la question posée à la Maison Losseau de Mons par le PAC (Présence et Action Culturelles) et les FPS de la région Mons-Borinage, lors de la conférence du 18 février dernier dans le cadre du cycle Toutes Soeurcières.

À Mons, ville où le folklore est bien présent, la Ducasse fait partie des chefs d’oeuvre du Patrimoine oral et immatériel reconnus par l’UNESCO. Qui ne connaît pas le Doudou et le combat de Saint-Georges contre le dragon ? Mais, ce rituel ancestral du combat regroupant en grande majorité des personnages traditionnels masculins, laisse très peu de place aux femmes, tant au coeur de l’arène où a lieu le spectacle, qu’au sein des groupes de spectatrices·teurs. En effet, durant tout le combat, l’activité physique qui consiste à arracher du crin de la queue du dragon pour porter chance est presque totalement réservée à un public d’hommes.

La suite sur : http://www.femmes-plurielles.be/quelle-place-pour-les-femmes-dans-le-folklore/

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_le-folklore-est-il-sexiste-les-traditions-sont-vivantes-et-doivent-evoluer?id=10440435

Le coronavirus comme prétexte pour restreindre encore plus le droit des femmes à l’avortement

mai 27, 2020

Plusieurs Etats américains restreignent l’accès à l’avortement sous prétexte du coronavirus: « Cela aura des conséquences dévastatrices »

La suite sur : https://www.lalibre.be/international/amerique/plusieurs-etats-americains-restreignent-l-acces-a-l-avortement-sous-pretexte-du-coronavirus-des-consequences-devastatrices-5ece770f7b50a60f8bdb74b3

Les femmes seront-elles les perdantes de l’après-Covid?

mai 8, 2020

par Titou Lecoq

Comme l’a dit je ne sais plus qui, «elles cousent, ils causent».

Au début du XXe siècle, les féministes sont mobilisées depuis plusieurs années pour obtenir le droit de vote. Elles forment des groupes d’action, manifestent, troublent l’ordre public, fondent des journaux, écrivent des articles, utilisent parfois la violence. Elles arrivent à mettre la question au premier plan. Et puis, c’est la guerre. La vraie.

La suite sur : http://www.slate.fr/story/190431/titiou-droits-egalite-femmes-homme-feminisme-apres-crise-pandemie-covid-19-changement-systeme

Le 1er mai 2020, la colère féministe se déconfine !

mai 2, 2020

Aujourd’hui les féministes convergent avec le mouvement des travailleur-euse-s et chômeur-euse-s qui revendiquent un changement radical de société. Les revendications féministes renouvellent la lutte contre le capitalisme en offrant une perspective plus ample qui implique la vie dans sa totalité et pas seulement le travail salarié. Sortons de la fatalité, imaginons des luttes différentes, sortons des actions et pensées raisonnables. Réinventons un monde !

La suite sur : https://dijoncter.info/le-1er-mai-2020-la-colere-feministe-se-deconfine-1966

Portraits de femmes algériennes : « Elles m’ont foudroyé du regard »

avril 29, 2020

Le photographe français Marc Garanger est décédé ce 28 avril 2020. Terriennes l’avait rencontré à l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie, en 2012. Il exposait alors au Centre culturel algérien de Paris ses portraits de femmes réalisés sur les hauts plateaux de Kabylie en 1960 puis en 2004. Un travail photographique poignant, une aventure humaine extraordinaire. Souvenir.

La suite sur : https://information.tv5monde.com/terriennes/portraits-de-femmes-algeriennes-elles-m-ont-foudroye-du-regard-2812

Silvia Federici : « Le fémi­nisme d’État est au service du déve­lop­pe­ment capi­ta­liste »

avril 16, 2020

Au Chili, les reven­di­ca­tions fémi­nistes imprègnent le sou­lè­ve­ment popu­laire ; en Argentine, les mobi­li­sa­tions se pour­suivent dans l’es­poir d’ob­te­nir la léga­li­sa­tion de l’IVG. C’est dans ce contexte que la revue uru­guayenne Zur a ren­con­tré l’es­sayiste ita­lo-éta­su­nienne Silvia Federici, à l’oc­ca­sion de la sor­tie de son ouvrage Beyond the per­iphe­ry of the skin (indis­po­nible, à l’heure qu’il est, en langue fran­çaise). Cofondatrice de l’International Feminist Collective dans les années 1970, figure du fémi­nisme anti­ca­pi­ta­liste et lec­trice cri­tique de Marx, l’au­trice de Revolution at Point Zero fait du corps le centre de sa nou­velle publi­ca­tion. Nous avons tra­duit leur échange.

La suite sur : https://www.revue-ballast.fr/silvia-federici-le-feminisme-detat-est-au-service-du-developpement-capitaliste/

Lutte contre le coronavirus : si les femmes s’arrêtent, les masques tombent

avril 8, 2020

par Manon Legrand

Les appels à la confection de masques se multiplient : des initiatives citoyennes, mais aussi des demandes gouvernementales. Dans toute la Belgique, des femmes majoritairement, couturières professionnelles ou passionnées de couture, ont sorti leur machine à coudre pour répondre à la pénurie. Une mobilisation collective et solidaire. Une main-d’œuvre le plus souvent gratuite pour répondre à des manquements de l’État. Les femmes ont un grand cœur. Mais développent également une certaine rancœur.

La suite sur : https://www.axellemag.be/coronavirus-femmes-confection-masques/