Posts Tagged ‘film’

Lanzmann le tricheur : « Shoah » et le mensonge par omission

juillet 16, 2018

par Cécile Winter

Le film « Shoah » de Claude Lanzmann, créateur du nom propre désignant communément depuis lors la mise à mort des juifs d’Europe, se voulait, se devait être recherche et témoignage de vérité. Savoir et voir, dit-il. C’est dans ces termes qu’on le célèbre aujourd’hui dans vos colonnes. Pourtant Lanzmann a délibérément tronqué et occulté la vérité.

La suite sur : http://ujfp.org/spip.php?article6512

Publicités

En mémoire de Razan Al Najjar – Financement participatif

juillet 5, 2018

L’Association France Palestine et l’Union juive française pour la Paix, dans le cadre de « 2018 Le temps de la Palestine », lancent une campagne de financement d’un film qui sera tourné cet été à Gaza par le cinéaste gazaoui Iyad Alasttal et qui accompagnera une tournée avec la famille de Razan Al Najjar, volontaire secouriste tuée le 1er juin dernier dans la bande de Gaza lors de la Marche du Retour.

La suite sur : https://plateforme-palestine.org/En-memoire-de-Razan-Al-Najjar-Financement-participatif

« Woman at War » : jusqu’où iriez-vous pour protéger les paysages de l’Islande et l’environnement ?

juin 23, 2018

Au cœur de l’Islande, Halla décide de saboter des lignes d’alimentation électrique pour perturber les usines d’une industrie locale de l’aluminium et protéger l’environnement. Mais comment continuer son combat alors qu’elle décide d’adopter un enfant en Ukraine ? Entre les Hautes Terre du pays et la ville, le thriller écologiste de la réalisatrice Benedikt Erlingsson, assaisonné d’une bonne dose d’humour, interroge les stratégies de lutte ainsi que le destin des défenseurs et activistes de l’environnement. Le film poignant sort dans les salles en France le 4 juillet prochain.

La suite sur : https://mrmondialisation.org/woman-at-war-jusquou-peut-on-aller-pour-proteger-les-paysages-de-lislande/

En guerre – pour la préemption salariale !

juin 5, 2018

par Frédéric Lordon

On ne résiste à la puissance suffocante du film de Stéphane Brizé (En guerre) qu’à y discerner une place vide, la place du discours manquant. Il faut absolument y voir cet espace inoccupé, et la possibilité de le remplir, l’espace d’une réponse, c’est-à-dire d’un discours à déployer, opposable aux impossibilités montrées par le film, capable d’en faire sauter un mur, sinon c’est insupportable. C’est insupportable, car ce que montre le film, c’est la force d’un ordre institutionnel capable de se donner raison à lui-même, un ordre qui mure portes et fenêtres, qui bouche toutes les issues pour ne laisser subsister que sa vérité. Lorsque les économistes stipendiés, les experts de service, les éditorialistes débiles et les patrons odieux disent qu’« il n’y a pas d’alternative », c’est vrai. C’est vrai parce que les structures ont été aménagées pour que ce soit vrai. Lorsqu’ont été installés la déréglementation financière et le pouvoir actionnarial, le libre-échange commercial au mépris de toute norme sociale et environnementale, la libéralisation du régime des investissements directs, c’est-à-dire de la localisation des sites industriels (à laquelle on ajoutera celle des sièges sociaux), il est exact que tout est joué ou presque, et qu’en effet il n’y a plus d’alternative. En somme, la disparition des alternatives, ça s’organise.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article38097

« Quand les riches volent les pauvres cela s’appelle du business; quand les pauvres luttent pour récupérer leurs biens cela s’appelle de la violence. »

« Pour une histoire populaire du Venezuela » : interview de Thierry Deronne par Alex Anfruns (Investig’action)

mai 12, 2018

Les élections présidentielles du Venezuela auront lieu le 20 mai. Un rendez-vous décisif pour l’avenir de l’Amérique Latine et des relations Sud-Sud. Bénéficiant d’un véritable soutien populaire, le candidat Nicolas Maduro est en train de mobiliser des dizaines milliers de Vénézuéliens dans ses meetings de campagne. C’en est trop pour Mike Pence. Le vice-président US a qualifié ces élections de “mascarade” et demande leur report. Il menace même le Venezuela de nouvelles sanctions. Pourquoi les institutions européennes lui emboîtent-elles le pas? Pourquoi le traitement médiatique de la Révolution bolivarienne est-il calqué sur la vision des Etats-Unis qui considèrent l’Amérique latine comme leur jardin personnel? Et surtout, quelle est la réalité dans ce pays qui a multiplié les expériences créatives en faveur de l’émancipation humaine au cours des 18 dernières années? Le cinéaste belgo-vénézuélien Thierry Deronne, qui vient de concocter son nouveau film “Histoire du Venezuela”, a bien voulu répondre à nos questions.

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/2018/05/11/pour-une-histoire-populaire-du-venezuela-interview-de-thierry-deronne-par-alex-anfruns-investigaction/

Cirage de pompes

mai 11, 2018

par Etienne Girard

Comparaisons royales, commentaires élogieux, extraits flatteurs : le film du nouveau président de LCP Bertrand Delais, diffusé par France 3 ce lundi 7 mai, dresse un tableau idyllique de l’An I de Macron.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37846

« Foxtrot », le film inclassable qui dérange Israël

avril 25, 2018

par Hubert Heyrendt

Après « Lebanon », l’Israélien Samuel Moaz livre un nouveau film magistral.

La suite sur : http://www.lalibre.be/culture/cinema/foxtrot-le-film-inclassable-qui-derange-israel-5adf048fcd701295248c2527

Human Flow

février 22, 2018

HUMAN FLOW arrive sur nos écrans au moment même où l’humanité a plus que jamais besoin de tolérance, de compassion et de confiance en l’autre. Plus de 65 millions de personnes ont été contraintes de quitter leur pays pour fuir la famine, les bouleversements climatiques et la guerre : il s’agit du plus important flux migratoire depuis la Seconde Guerre mondiale. Réalisé par l’artiste de renommée internationale Ai Weiwei, HUMAN FLOW aborde l’ampleur catastrophique de la crise des migrants et ses terribles répercussions humanitaires.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37104

Au Festin des Rapaces

février 22, 2018

Le CADTM est fier de mettre aujourd’hui à votre disposition le film Au Festin des Rapaces, réalisé par Dimitri Tuttle et produit par le CADTM, Théâtre Croquemitaine et l’asbl Chemins de Traverse. Nous vous convions le 28 février à une projection publique suivie d’une conférence-débat à Bruxelles.

Le 7 mars se tiendra l’audience de la Cour constitutionnelle de Belgique qui décidera de l’avenir de la loi belge contre les fonds vautours. Un appel à la mobilisation est lancé !

La suite sur : http://www.cadtm.org/Au-Festin-des-Rapaces,15858

Pressions, censure et désinformation : ça commence !

février 4, 2018

par Yannis Youlountas

Trois semaines avant la sortie de notre film, nous assistons à un premier déploiement de contrefeux, en particulier contre Rouvikonas, et d’obstacles à notre diffusion.

La suite sur : http://blogyy.net/2018/02/03/pressions-censure-et-desinformation-ca-commence/