Posts Tagged ‘film’

Il était une forêt

septembre 17, 2020

A lire : « Plaidoyer pour l’arbre » de Francis Hallé chez Actes Sud

Ennio Morricone

juillet 6, 2020

Cinéma paradisio

Mon nom est personne

L’homme à l’harmonica

Il était une fois dans l’Ouest

Le bon, la brute et le truand

…..

Soumaya

février 10, 2020

La violence du licenciement islamophobe.

par Fatima Ouassak

Soumaya porte un message politique fort. Les réalisateurs Waheed Khan et Ubaydah Abu-Usayd utilisent le levier artistique et culturel comme moyen de lutter contre l’oppression islamophobe, et tenter de convaincre au-delà des sphères minoritaires et militantes.

La suite sur : https://www.genre-ecran.net/?Soumaya

France 2, relai du pouvoir marocain ?

décembre 14, 2019

C’est la question que pose le MRAP dans un communiqué qui dénonce la rediffusion d’un film de propagande sur le Maroc, qui entre autres mensonges sur le régime en place affirme, au mépris du droit international, que le Sahara occidental est une province marocaine.

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article721

BDS : Un réalisateur marocain refuse de présenter son film en Israël

novembre 8, 2019

Le réalisateur marocain Nadir Bouhmouch vient de refuser de présenter son film « Amussu » à un festival israélien de cinéma.

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article622

http://europalestine.com/spip.php?article624

« Sorry We Missed You »: Ken Loach, désespéré mais remonté face à l’ubérisation du travail

octobre 30, 2019

par Fernand Denis

Ken Loach met en scène l’ubérisation du travail. On ne l’a jamais vu aussi désespéré.

Comment le monde du travail a-t-il évolué durant les cinquante dernières années ? Facile, il suffit de regarder les films de Ken Loach.

Par exemple, dans Moi, Daniel Blake, sa deuxième Palme d’or, le cinéaste britannique abordait la fracture numérique qui excluait les travailleurs plus âgés. Dans Sorry, We Missed You, ovationné à Cannes, il met en scène l’ubérisation.

La suite sur : https://www.lalibre.be/culture/cinema/sorry-we-missed-you-ken-loach-desespere-et-inspire-face-a-l-uberisation-du-travail-5db6ee2ff20d5a264d34be20

APPEL URGENT POUR EXARCHEIA ET POUR SOUTENIR LE QUATRIÈME FILM (OCTOBRE 2019)

octobre 12, 2019

Comme les films précédents depuis des années, L’Amour et la Révolution a financé une part importante des besoins des principaux lieux et collectifs du quartier d’Exarcheia, à Athènes, et environ 70% des moyens apportés par les convois solidaires. Mais depuis la fin de la tournée du film, au terme de l’hiver, c’est terminé. Nous n’avons plus de source de financement pour soutenir les lieux et collectifs. Heureusement, nous avons réussi grâce à vous à sauver de la prison plusieurs membres de Rouvikonas durant le printemps. Puis deux d’entre vous nous ont aidé à remettre à flot le fond d’urgence pour faire face aux priorités de juin et juillet.

La suite sur : http://lamouretlarevolution.net/spip.php?rubrique15&lang=fr

Siné Mensuel salue la résistance d’Exarcheia et raille la chute des nazillons

Au nom de la terre

septembre 25, 2019

Un film en l’honneur de tous les paysans et paysannes que le modèle industriel a tués »

par Patrick Bougeard

372 agriculteurs et agricultrices se sont suicidés en 2015. Le film Au nom de la Terre – dans les salles ce 25 septembre – retrace avec beaucoup de réalisme la lente dégradation de la situation économique d’un paysan, dont l’avenir semblait pourtant sans inquiétude. Le 29 septembre, un euro par place vendue sera reversé à l’association d’accompagnement « Solidarité paysans ».

La suite sur : https://www.bastamag.net/Au-nom-de-la-terre-avec-guillaume-Canet-film-suicide-agriculture-endettement-solidarite-paysans

 » le 29 septembre, quelques jours après la sortie du film en salle, 1 euro par place vendue sera reversé à Solidarité paysans. Nous vous invitons donc à aller voir Au nom de la terre ce jour-là ! « 

Un film et des rendez-vous pour Georges Abdallah !

septembre 23, 2019

Une bonne nouvelle : le réalisateur de talent, Pierre Carles est entrain de réaliser un film sur Georges Ibrahim Abdallah. Il a besoin de notre soutien et a créé un pot commun pour pouvoir aller au Liban terminer le tournage de ce film.

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article511

Le blanchiment des Nazis

septembre 21, 2019

par Christopher Black

En découvrant My honor was loyalty sur Netflix, Christopher Black est tombé à la renverse. Ce film d’ Alessandro Pepe suit les traces d’une unité SS durant la Deuxième Guerre mondiale et présente ses soldats comme des âmes perdues finalement trahies par leurs chefs. Christopher Black rappelle quelques crimes commis par les SS, mais ne s’étonne pas finalement qu’un tel film se retrouve sur l’une des principales plateformes de streaming, l’OTAN n’ayant rien à envier à la barbarie de l’époque. (IGA)

La suite sur : https://www.investigaction.net/fr/le-blanchiment-des-nazis/