Posts Tagged ‘FMI’

Les énergies fossiles coûtent 9,5 millions d’euros chaque minute

octobre 10, 2021

Par Gaspard d’Allens

L’énergie fossile coûte énormément à la société planétaire : 5 900 milliards d’euros par an, soit 9,5 millions d’euros par minute. C’est ce que calcule le Fonds monétaire international. Une charge énorme par les subventions, mais surtout par les coûts environnementaux et sanitaires de la combustion des fossiles.

La suite sur : https://reporterre.net/Les-energies-fossiles-coutent-9-5-millions-d-euros-chaque-minute

«La France, seul pays européen du G20 à avoir augmenté son soutien aux énergies fossiles»

Walter Rodney, marxiste panafricain

septembre 27, 2021

Enfant d’une famille ouvrière du Guyana — un État indépendant du Royaume-Uni depuis le milieu des années 1960, frontalier du Venezuela —, Walter Rodney n’a vécu que trente-huit ans : assassiné en 1980, il laisse derrière lui une œuvre critique de premier plan. Sa vie durant, comme historien et militant révolutionnaire, il a brandi « la bannière du socialisme » dans l’espoir d’arracher le continent africain des mains de l’impérialisme occidental et dénoncé sans relâche les trahisons des régimes issus de la décolonisation. « Ses idées sont encore plus précieuses aujourd’hui, à une époque où le capitalisme a affirmé avec force sa permanence et où les forces d’opposition organisées qui existaient autrefois […] ont été pratiquement éliminées », écrivait Angela Davis en 2019. Avant d’ajouter qu’il appartientaux générations suivantes de « développer et d’approfondir l’héritage de Walter Rodney ». Un portrait signé Sean Ledwith.

La suite sur : https://www.revue-ballast.fr/walter-rodney-marxiste-panafricain/

Banque mondiale et migrations : Un impact aux contours flous mais aux conséquences bien réelles

juin 29, 2021

Par Virginie de Romanet

Il importe de rattacher les faits migratoires aux conditions susceptibles de les avoir provoquées.

Au cours de la décennie 1965-1975, entre le début et la fin de la période, la croissance des migrations s’était accrue de 11,5 %. Les pays du Sud qui avaient alors obtenu de haute lutte leur indépendance – très récente pour la plupart des pays africains – essayaient tant bien que mal de se construire un avenir indépendant plombé par le fardeau d’une dette coloniale et par les manœuvres des pays occidentaux pour maintenir leur tutelle. Deux décennies plus tard avec la mise en place des plans d’ajustement structurel (PAS), imposés par la Banque mondiale et le FMI suite à la crise de la dette, en 5 ans seulement, sur la période cumulée entre 1985 et 1990, la croissance des migrations avait atteint près de 13 % alors même que la croissance de la population mondiale était entrée dans une phase plus lente qu’entre 1965 et 1975.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Banque-mondiale-et-migrations-Un-impact-aux-contours-flous-mais-aux

Non, Macron n’a jamais eu l’intention d’annuler la dette africaine

avril 26, 2020

par Pauline Imbach

Si on ne connaissait pas la chanson on serait tenté de croire que la question de la dette africaine va enfin être prise à bras le corps. Emmanuel Macron va agiter sa baguette magique et annuler, une bonne fois pour toutes, les dettes du continent. Mais comme dans les mauvais tours de magie, les ficelles utilisées sont grossières et le charme du spectacle fait pschitt ! Derrière les annonces d’annulation se dessine en réalité un plan qui va aggraver la situation pour l’ensemble des pays africains.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Non-Macron-n-a-jamais-eu-l-intention-d-annuler-la-dette-africaine

Venezuela: La réponse au Covid-19 pourrait vous surprendre…

mars 31, 2020

par Leonardo Flores

Quelques heures après son lancement, plus de 800 Vénézuéliens aux États-Unis se sont inscrits pour un vol d’urgence de Miami à Caracas par le biais d’un site web géré par le gouvernement vénézuélien. Ce vol, offert gratuitement, a été proposé par le président Nicolás Maduro lorsqu’il a appris que 200 Vénézuéliens étaient bloqués aux États-Unis suite à la décision de son gouvernement d’arrêter les vols commerciaux à titre de mesure préventive contre les coronavirus. La promesse d’un vol s’est étendue à deux vols ou plus, car il est apparu clairement que de nombreux Vénézuéliens aux États-Unis voulaient retourner au Venezuela, mais la situation n’est toujours pas résolue en raison de l’interdiction américaine sur les vols à destination et en provenance du pays.

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/2020/03/29/venezuela-la-reponse-au-covid-19-pourrait-surprendre/#comments

Les USA qui ont décrétés les sanctions et les gouvernements qui les suivent sont des assassins en col blanc.

https://venezuelainfos.wordpress.com/2020/03/28/trump-veut-il-bombarder-caracas-comme-panama-en-1989-par-vijay-prashad-paola-estrada-ana-maldonado-zoe-pc-de-peoplesdispatch-org/

Sauvetage de la Grèce : une arnaque à plus de 3 milliards d’euros !

novembre 14, 2018

par Pascal Franchet , Anouk Renaud

La France, une des principales puissances économiques, est aussi l’un des principaux États créanciers de la planète, avec des créances bilatérales (c’est-à-dire sur des États tiers) de plus de 41 746 millions d’euros au 31 décembre 2016, soit 14,5 % de l’encours total des créances du Club de Paris (ce club sans aucun statut juridique regroupe les 21 principaux États créanciers et est hébergé à Bercy). De même, la France joue un rôle non négligeable dans les orientations du FMI et de la Banque mondiale, en raison du poids démesuré accordé aux pays riches dans ces institutions.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Sauvetage-de-la-Grece-une-arnaque-a-plus-de-3-milliards-d-euros

« Horrifiée » mais ….. les affaires sont les affaires

octobre 13, 2018

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde s’est dite samedi « horrifiée » par l’affaire Khashoggi, le journaliste saoudien disparu en Turquie, tout en confirmant son intention de participer néanmoins au sommet économique « Davos du désert » à Ryad.

La suite sur : https://www.levif.be/actualite/international/fmi-lagarde-horrifiee-par-l-affaire-khashoggi-mais-ira-a-ryad/article-normal-1039481.html

Le FMI met le feu en Haïti, en Guinée, en Égypte…

août 12, 2018

par Claude Quémar

Depuis que les prémices d’une nouvelle crise de la dette se précisent pour un certain nombre de pays du Sud, le FMI et la Banque mondiale ont repris peu à peu le rôle qui avait été le leur durant la crise de la dette des années 1980. Ils imposent, en effet, de nouveaux plans d’ajustement structurel (le mot est d’ailleurs réapparu largement) aux pays qui se tournent vers eux, confrontés à une baisse des ressources et/ou à une hausse du service de la dette. Les années qui ont suivi la mise en place des allègements de dettes (les années 2000) ont vu ces pays profiter de cette période pour investir massivement dans des infrastructures (énergie, transports…), en s’appuyant sur des prêts bilatéraux avec de nouveaux partenaires (Chine, Inde, pays du Golfe…), sur une hausse des ressources tirées de l’exportation de matières premières dont le cours a alors repris une courbe ascendante, sur l’accès à de nouveaux modes de financements (eurobonds, finance islamique, bons et obligations du trésor émis en monnaie locale).

La suite sur : http://www.cadtm.org/Le-FMI-met-le-feu-en-Haiti-en-Guinee-en-Egypte-16476

« Les États-Unis se sont opposés, ont déstabilisé, renversé ou assassiné chaque réformateur progressiste apparu sur la scène politique dans la région depuis plus d’un siècle »

mai 22, 2018

par Maria Pàez Victor

Mohsen Abdelmoumen : Pouvez-vous nous dire quelle est la situation qui prévaut actuellement au Venezuela ?

Dr. María Páez Víctor : Il y a 6 questions clés pour comprendre la situation au Venezuela.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/les-etats-unis-se-sont-opposes-ont-destabilise-renverse-ou-assassine-chaque-reformateur-progressiste-apparu-sur-la-scene.html

Qui sont les vrais pilleurs de l’Afrique et du Congo ?

janvier 22, 2018

par Tony Busselen

« Les dirigeants africains sont les nouveaux pilleurs coloniaux d’aujourd’hui » titrait récemment un site néerlandais. Un ami belge, observateur du Congo, mettait l’article sur son mur Facebook en disant “très pertinent”. En effet, à en croire les médias occidentaux, le Sud serait un vivier de corruption, en contraste avec le monde occidental civilisé. Qu’en est-il du continent africain et plus spécifiquement de la République démocratique du Congo ?

La suite sur : https://www.investigaction.net/fr/qui-sont-les-vrais-pilleurs-de-lafrique-et-du-congo/