Posts Tagged ‘FNSEA’

Les empoisonneurs toujours en tête

février 13, 2019

Elections dans les chambres d’agriculture : les partisans des pesticides toujours majoritaires.

Dans une quasi indifférence médiatique, le monde agricole vient d’élire ses représentants dans les chambres d’agriculture, « sorte de mini-gouvernement de l’agriculture à l’échelle locale » [1]. Ce scrutin, qui a lieu tous les 6 ans, permet d’observer les rapports de force à l’œuvre entre différentes visions du modèle agricole, dans un contexte où le mal-être social des paysans est de plus en plus pesant. Pour les défenseurs d’une agriculture à taille humaine, moins polluante, privilégiant les filières courtes, la déception est de taille face aux partisans d’une agriculture productiviste, dépendante des intrants chimiques et des hydrocarbures, qui demeurent largement majoritaires.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Elections-dans-les-chambres-d-agriculture-les-partisans-des-pesticides-toujours

Publicités

Quand l’Etat maltraite les agriculteurs bio…

février 2, 2019

A l’heure où les pesticides sont pointés du doigt dans l’affaire des bébés sans bras, rien n’est fait pour faciliter le développement de l’agriculture biologique.

Au contraire !

Depuis deux ans, l’Etat est en retard dans le paiement des aides aux agriculteurs bio.

A l’inverse, les agriculteurs conventionnels sont payés rubis sur l’ongle.

La suite sur : https://fr.ipsn.eu/soutien-a-tous-les-agriculteurs-bio/script/?base=786&campaignId=4827&segmentId=4856&shootId=6568&base=786&campaignId=4827&segmentId=4856&shootId=6568

https://fr.ipsn.eu/soutien-a-tous-les-agriculteurs-bio/

Un agriculteur bio ruiné par l’État

octobre 14, 2018

Soutien à Benoît Biteau et à tous les agriculteurs bio

Benoît Biteau est agriculteur biologique en Charente-Maritime. Il a repris en 2007 une ferme familiale de 190 hectares de monoculture intensive de maïs. C’est la ferme du Val de Seudre. Il l’a transformée en une ferme 100% bio qui pratique la polyculture.

Aujourd’hui, l’État refuse de lui verser l’argent qui lui est dû au nom de la Politique agricole commune (PAC).

La suite et pour agir sur : https://fr.ipsn.eu/soutien-a-benoit-biteau-et-a-tous-les-agriculteurs-bio/script/?source=PSN8530000&co_source1=PSN8500002

L’assemblée nationale rejette toute amélioration de la condition animale

juin 6, 2018

Les débats autour de l’article 13 du projet de loi issu des états généraux de l’Alimentation se sont achevés à l’Assemblée Nationale sans qu’aucun amendement destiné à améliorer les sort des animaux d’élevage ne soit voté. Un bilan atterrant, une majorité de députés incapable de se soustraire aux exigence des filières agricoles productivistes et qui se soucie comme d’une guigne de la souffrance animale…

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article38095

Qui pourrait croire qu’ils se soucient des conditions de vie des animaux alors qu’ils se fichent de celle des humains ?

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article38157

Quand les pourris font la loi

mai 23, 2018

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37975

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37974

Printemps de Travert …. par Goutal

avril 20, 2018

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37661

France : Patrie des Droits de l’Homme ?… par La Belette

mars 2, 2018

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37187

Aveu

février 26, 2018

Irresponsabilité des agriculteurs, lâcheté des politiciens… par La Belette

février 25, 2018

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37119

Des milliers de cours d’eau sont rayés de la carte de France, et s’ouvrent aux pesticides

février 21, 2018

par Lorène Lavocat

En l’absence d’un cadre juridique clair, de nombreux cours d’eau sont déclassés sous l’influence de la FNSEA, qui cherche à contourner la loi sur l’eau. Des milliers de ruisseaux sont ainsi en train d’être purement et simplement rayés de la carte de France.

La suite sur : https://reporterre.net/Des-milliers-de-cours-d-eau-sont-rayes-de-la-carte-de-France-et-s-ouvrent-aux