Posts Tagged ‘folklore’

Quelle place pour les femmes dans le folklore ?

juin 4, 2020

par Stéphanie Jassogne

Telle était la question posée à la Maison Losseau de Mons par le PAC (Présence et Action Culturelles) et les FPS de la région Mons-Borinage, lors de la conférence du 18 février dernier dans le cadre du cycle Toutes Soeurcières.

À Mons, ville où le folklore est bien présent, la Ducasse fait partie des chefs d’oeuvre du Patrimoine oral et immatériel reconnus par l’UNESCO. Qui ne connaît pas le Doudou et le combat de Saint-Georges contre le dragon ? Mais, ce rituel ancestral du combat regroupant en grande majorité des personnages traditionnels masculins, laisse très peu de place aux femmes, tant au coeur de l’arène où a lieu le spectacle, qu’au sein des groupes de spectatrices·teurs. En effet, durant tout le combat, l’activité physique qui consiste à arracher du crin de la queue du dragon pour porter chance est presque totalement réservée à un public d’hommes.

La suite sur : http://www.femmes-plurielles.be/quelle-place-pour-les-femmes-dans-le-folklore/

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_le-folklore-est-il-sexiste-les-traditions-sont-vivantes-et-doivent-evoluer?id=10440435

Programme du carnaval 2019 en Vallée du Geer

février 1, 2019

http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2019/02/01/vallee-du-geer-carnaval-2019-demandez-le-programme-272505.html

Les « Houres » de Bassenge

Le carnaval noir d’Eben-Emael

Folklore et tradition dans la Vallée du Geer – Wonck : le cramignon 1900

septembre 29, 2017

A voir sur : http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2017/09/29/exclusivite-en-video-l-histoire-des-cramignons-de-wonck-un-f-236307.html

Fêtes du 15 août en Outremeuse, à Liège.

août 8, 2013

http://www.rtc.be/reportages/262-general/1456534-15-aout-a-liege-demandez-le-programme

Il s’agit de la fête folklorique la plus importante de l’Eurégio Meuse-Rhin. (+ de 100000 personnes fréquentent notre quartier sur l’espace de deux jours). Jusqu’à la fin des années cinquante, il s’agissait d’une simple fête paroissiale, avec sa procession encadrée par les habitants de l’île et leurs invités. Par la suite, la République Libre d’Outre-Meuse institua le grand cortège folklorique de 15 août après-midi. Le nombre de spectateurs alla en grandissant, à tel point que le quartier est à présent mis en piétonnier dès le 14 août vers midi, jusqu’au 16 dans la matinée ! L’important est de savoir se faire cottoyer le religieux et le profane. Hormis le marché aux puces, qui se déroule place Delcour et environs dans le courant du WE précédant le 15 août, la fête débute officiellement le 14 août à 18 heures. Vers 17H50, le Bouquet de la République Libre d’Outre-Meuse sort du musée Tchantchès, pour se rendre place Delcour, où à lieu le tir de campes à 18 heures précises. Divers concerts en tout genre ont lieu dans la soirée sur les différents podiums disséminés dans le quartier, qui est également animé par la sortie de plusieurs groupes musicaux, bandas et autres. Le 15 août, la procession débute à 10 heures, par la sortie de la Vierge noire de l’église St Nicolas. La procession se rend ensuite à l’endroit du quartier (changeant chaque année) où aura lieu la messe, avec le sermon en wallon. Après cette messe, la procession repart sous les potales, pour rejoindre l’église. A 15 heures, débute le grand cortège folklorique, qui sillonne le quartier jusqu’au environs de 18 heures. La soirée, est comme le 14, consacrée aux concerts, sortie des bandas, jusqu’aux petites heures. La fête ne s’arrête pas là : le 16 août à lieu l’enterrement de Mathy l’Ohè, dernières farandoles et bal populaire de clôture. Dès le 17, les Ministres de la République libre d’Outre-Meuse préparent déjà l’édition de l’année suivante.

Plus d’explication sur : http://www.tchantches.be/15aout.htm

Le peket est un alcool traditionnel de la région liégeoise dont le terme signifie piquant. Il proviendrait du mot wallon « pèke » signifiant baies de genévrier.

C’est un alcool qui est donc à base de baies de genévrier, de houblon et de céréales est décliné en de nombreuses versions. L’alcool traditionnel est un alcool blanc nature mais on en trouve désormais pour tous les goûts. Le taux d’alcool peut varier entre 20 et 40 %.

Il est spécialement bu lors des festivités estivales du 15 août à Liège et lors des fêtes de Wallonie à Namur.

Carnaval 2013 à Bassenge.

janvier 22, 2013

Samedi 26 janvier Salle La Passerelle
GRANDE SOIREE D’OUVERTURE DU CARNAVAL DE LA VALLEE DU GEER :
« UNITED COLOURS OF CARNAVAL

Ouverture des portes : 19h. Animée par le D.M.A Band en grande formation et D.-J. Mégalight
Ambiance et surprises assurées ! Entrée gratuite, venez tous déguisés et « colorés ».

Jeudi 7 février dès 21h30, au Canotier, SOIREE CARNAVALESQUE animée par Even’s

Dimanche 10 février : GRAND CORTEGE CARNAVALESQUE
Ouverture du canotier dès 10h30

Départ à 13h30 rue de la Paille
Animations tout au long du cortège.
Rentrée vers 18h30 suivie d’une SOIREE DANSANTE animée par Mégalight Ambiance exclusivement carnavalesque assurée.

Lundi 11 février : CARNAVAL DE RUE
En journée, ouverture du Canotier
Dès 15h, sortie musicale dans les rues du village, accompagnée des Houres avec animations aux haltes.
A 19h, TRADITIONNELLE POTEE AUX CHOUX organisée par le Centre Culturel de Bassenge. Animation musicale.

Mardi 12 février : CARNAVAL DE RUE
Ouverture du Canotier dès 13h
Dès 20h,
BAL DE CLOTURE animé par Mégalight
Dès 22h, tous les Bassengeois sont invités à la cérémonie d« Adieu au Houre » mascotte de notre carnaval.

Une ancienne vidéo très intéressante à propos du carnaval noir d’Eben-Emael sur : http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2013/01/22/carnaval-bassenge-soiree-d-ouverture-des-festivites-carnaval.html

http://archives.sudpresse.be/eben-emael-carnaval-les-ho%FBres-patrimoine-immateriel_t-20120125-H3MJL6.html?queryand=bassenge&firstHit=0&sort=datedesc&by=20&when=-1&pos=0&all=0&nav=0

Selon d’autres souces – « les « Houres » sont étroitement liés à une autre activité artisanale de notre région : le travail du tuffeau. En wallon, le mot « Houre » désignait l’envers de la scie dont se servaient les « blocteux », ces ouvriers qui s’occupaient du transport des blocs de tuffeau. Les habitants se moquaient de ces fameux « blocteux « parce que la poussière qui leur couvrait le visage leur donnait un teint blanchâtre. alors, en guise de vengeance, les « blocteux » prirent l’habitude de « noircir » ceux qui se moquaient d’eux. C’est sans doute en souvenir de cette époque lointaine que les habitants de la Vallée se « noircissent » non sans une certaine allégresse. »
(Stephan Defresne – texte composé à partir des informations recueillies par Jean-Claude Simon et José Humblet (Echevin de la Culture)

Vallée du Geer : mais d’où vient donc cette tradition des carnavals ?

février 2, 2012

Les origines, c’est du côté d’Emael et de son carnaval noir des Hoûres qu’il faut aller chercher la réponse.

Et sur : http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2012/02/02/vallee-du-geer-mais-d-ou-vient-donc-cette-tradition-des-carn.html

Autre explication :

D’après Stephan Defresne (informations recueillies par Jean-Claude Simon et José Humblet) , les « Houres » seraient étroitement liés à une activité artisanale de notre région : le travail du tuffeau, matière avec laquelle on construisait la plupart des maison d’Eben-Emael, avant la dernière guerre mondiale.

En wallon, le mot « houre » désignait l’envers de la scie dont se servaient les « blocteux », ces ouvriers qui s’occupaient de transport des blocs de tuffeau.

En fait les habitants se moquaient de ces fameux « blocteux » parce que la poussière qui leur couvrait le visage leur conférait un teint blanchâtre. Alors en guise de vengeance, les « blocteux » prirent l’habitude de « noircir » ceux qui se moquaient d’eux.

A vous de choisir.

 

Décision de reconnaissance du « Carnaval des Hoûres d’Eben-Emael », en tant que chef-d’oeuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française.

Dans le courant du mois de novembre 2011, suite aux démarches entreprises depuis longtemps par Nicole et Freddy Close de l’ASBL Musée d’Eben, le gouvernement de la Communauté française a décidé de reconnaître comme chef-d’oeuvre du patrimoine oral et immatériel de la Communauté française le « Carnaval des Hoûres d’Eben-Emael » en raison des critères de classement suivants :

– il s’agit d’une tradition intergénérationnelle de plus de 100 ans d’âge, qui reste vivante à Eben, à Emael, mais aussi à Wonck et à Bassenge.

– il s’agit d’un rare carnaval privé qui subsiste, animé par des individus et pas par des sociétés.

– les habitants maintiennent la tradition ancienne des sorties tous les jeudis, depuis la chandeleur jusqu’au mercredi des cendres.

– le déguisement traditionnel des hoûres, en particulier « la pèce », s’est maintenu et s’est augmenté de nouvelles variantes. Ces déguisements continuent à être fabriqués à partir de vêtements de récupération, à la différence des costumes uniformes des groupes carnavalesques.

– les masqués pratiquent « l’intrigue » : ils profitent de l’anonymat conféré par leur costume pour provoquer et moquer les individus et les institutions.

Ceci consacre une tradition « Le Carnaval noir » qui mérite d’être perpétuée et est un encouragement aux groupements locaux jeunes et moins jeunes afin qu’il continuent comme par le passé à entretenir une tradition si originale et unique en Belgique.

 

Les cramignons de la Basse-Meuse.

février 2, 2012

La Trois – jeudi 2/2 – 23h05   

Dans la Basse-Meuse, la vallée du Geer et à la lisière du pays de Herve, à la fin de l’Ancien Régime, certains villages se sont divisés en clans opposés. Depuis plus d’un siècle ces clans portent le nom de « Partis de couleur ». C’est à eux qu’incombe l’organisation de la fête traditionnelle, la fête des Cramignons. A l’époque, il n’y avait jamais de fête sans bagarres sérieuses. Après la guerre de 1914, les rivalités sont devenues politiques et se sont accrues. Si depuis elles se sont estompées, les fêtes de villages restent pour les différentes jeunesses l’occasion de s’affronter et de montrer leur vitalité en dansant le crâmignon. Mais comment s’organise une telle fête, quelles en sont les règles et comment se déroule-t-elle?

www.rtbf.be/tv

 

CARNAVAL A BASSENGE.

janvier 31, 2012

Jeudi « Gras » 2 février

19h : ouverture du Canotier et animation carnaval

           Réunion des groupes participant au cortège du dimanche 19 février.

Jeudi « Gras » 9 février 

19h : ouverture du Canotier avec animation musicale carnaval

           à partir de 20h, marche des Houres au travers du village.

Jeudi »gras » 16 février

Ouverture officielle du carnaval de Bassenge. Soirée dansante avec D.J.

Dimanche 19 février 

Grand cortège carnavalesque (Départ 13h30 rue de la Paille)

Restauration (dès 18h30 – Passerelle) – animation musicale avec MEGALIGHT

Lundi « Gras » 20 février 

Carnaval des Houres noirs.

Dès 19h, traditionnelle potée aux choux, organisée par le Centre Culturel.

Mardi « Gras » 21 février

Carnaval des Houres noirs.

Dès 20h : Bal de clôture animé par MEGALIGHT. 

21h : Cérémonie d’Adieu au Houre ».

 

 

 

Les festivités du 15 août à Liège.

août 3, 2011

Tout le quartier historique d’Outremeuse sera en fête avec de nombreuses animations aussi bien pour les enfants que pour les adultes et cela, durant 3 jours : fête foraine, feu d’artifice, cortège folklorique, fanfare, etc. Cette grande fête populaire liégeoise rassemble chaque année des dizaines de milliers de visiteurs originaires de tout l’Euregio sur des kilomètres des rues et ruelles pittoresques de l’île d’Outremeuse.

Le programme sur : http://www.liege.be/nouveautes/les-festivites-du-15-aout-edition-2011

En savoir un peu plus : http://www.tchantches.be/15aout.htm

http://www.tchantches.be/legende.htm

http://www.lalibre.be/actu/gazette-de-liege/article/678750/c-est-parti-pour-trois-jours-de-fete-a-liege.html

Tirs aux campes 

Ambiance

Enterrement de Mathî l’Ohè 

A vos masques !

janvier 18, 2010

Ouverture du carnaval.

Le samedi 30 janvier 2010 à partir de 19h30, Salle St. Georges à Eben.

BASSENGE

1er jeudi gras   le 4 février 2010

Soirée carnavalesque.

Dès 19h30, au Canotier , accueil et réunion avec les responsables des chars et des groupes.

Inscription au 04/286 10 64 (M. Seronvalle) et 04/286 36 44 (A. Debrus)

2 ième et dernier jeudi gras  

Dès 20h, au Canotier , Soirée carnavalesque animée par DJ.

A cette occassion, à 23h tous les Bassengeois sont invités à La Passerelle pour la traditionnelle cérémonie en fanfare et chanson d’ « Installation du Houre » mascotte du  carnaval.

Grand cortège carnavalesque  le dimanche 14 février

Ouverture du Canotier dès 10h30.

Départ du cortège à 13h30 rue de la Paille.

Animations tout au long du cortège.

Rentrée vers 18h30, suivie d’une soirée dansante animée par Megalight. Ambiance carnavalesque assurée.

Carnaval de rue. 

Lundi 15 février, dès 15h, sortie musicale dans les rues du village accompagnée des Houres.

                                        à 19h traditionnelle potée aux choux organisée par le Centre Culturel de Bassenge. Animation musicale surprise.  

Mardi 16 février. Ouverture du Canotier dès 13h.

Dès 20h, bal de clôture animé par Mégalight.

   A   22h, tous les Bassengeois sont invités à la cérémonie d’ « Adieu au Houre » mascotte du carnaval.

http://portfolio.sudpresse.be/main.php?g2_itemId=234914

https://rannemarie.wordpress.com/2009/02/01/bassenge-carnaval-2009/

http://www.rtc.be/content/view/1072/