Posts Tagged ‘fonte des glaces’

L’Antarctique fond à un rythme accéléré et renforce la hausse du niveau des océans

juin 14, 2018

L’Antarctique a perdu 3.000 milliards de tonnes de glace depuis 1992, assez pour faire monter le niveau global des océans de presque 8 millimètres et cette tendance s’est accélérée de façon spectaculaire au cours des cinq dernières années, selon une étude parue mercredi.

La suite sur : http://www.levif.be/actualite/environnement/l-antarctique-fond-a-un-rythme-accelere-et-renforce-la-hausse-du-niveau-des-oceans/article-normal-853113.html

Le climat, la priorité des priorités, mais qui s’en soucie vraiment ?

Publicités

“J’ai vu un glacier vieux de 100 000 ans mourir sous mes yeux” – La preuve par l’image (Reportage)

mars 26, 2018

James Balog, ancien climatosceptique et photographe pour National Geographic, a été chargé en 2005 de capter en images la fonte des glaces “en direct”. Il n’a pas eu besoin d’en voir plus pour le croire. Au bout d’une longue et incroyable aventure, le photographe nous donne en témoignage l’impact visuel incontestable du réchauffement climatique. Au Groenland, en Alaska ou dans les Rocheuses, à pied, en hélicoptère ou en traîneaux, James Balog nous offre dans “Chasing Ice” des images poignantes de la chute vertigineuse des icebergs et du retrait des glaciers.

La suite sur : https://mrmondialisation.org/jai-vu-un-glacier-vieux-de-100-000-ans-mourir-sous-mes-yeux/

Et pourtant, nombreux sont ceux qui refusent de croire ce qu’ils savent.

Climat: les glaciers alpins fondent trois fois plus vite depuis 2003

septembre 13, 2017

Mis à mal par le réchauffement climatique, les glaciers des Alpes françaises ont enregistré entre 2003 et 2015 une perte moyenne de 25% de leur superficie, qui rétrécit désormais « trois fois plus vite » qu’auparavant, révèle une récente étude.

La suite sur : http://www.levif.be/actualite/environnement/climat-les-glaciers-alpins-fondent-trois-fois-plus-vite-depuis-2003/article-normal-721661.html

Ouragans, inondations : des multinationales poursuivies en justice : https://www.bastamag.net/Ouragans-inondations-des-multinationales-poursuivies-en-justice

Le Grand Nord souillé pour des siècles par des déchets nucléaires

mars 23, 2014

par Gaétan Pelletier

Fragilisé par le réchauffement, la pêche industrielle et le tourisme polaire, convoité pour les gisements de pétrole, de gaz et de minerais que recèle son sous-sol, déchiré par les nouvelles routes maritimes que va ouvrir la fonte des glaces, le Grand Nord, ce territoire précieux et vulnérable, porte aussi les stigmates de multiples pollutions.

La suite à lire sur : http://gaetanpelletier.wordpress.com/2014/03/21/le-grand-nord-souille-pour-des-siecles-par-des-dechets-nucleaires/

Nous sommes de véritables salopards !

EFFARANT !

août 8, 2013

Incroyable mais vrai ! Alors que l’ours blanc voit sa population décliner dramatiquement à cause du réchauffement climatique et des pollutions, l’Homme le chasse, non pas pour se nourrir mais pour le loisir et pour l’industrie du luxe. Les prix des articles issus de l’ours blanc flambent, les agences de tourisme spécialisés dans la chasse sont surbookées. Chronique d’un délire humain soutenu par la France et le WWF…

Lire la suite sur : http://www.notre-planete.info/actualites/3662-chasse_ours_blanc

La guerre de l’eau.

juillet 12, 2011

France 5 – 20h35 – mardi 12/7 

La planète traverse une période climatique incertaine. Les effets accrus de l’industrialisation se traduiront-ils par une augmentation des sécheresses ou des inondations ? Par le passé, les hommes s’adaptaient au cycle de l’eau, comme le montre un rituel encore célébré par les Dogons du Mali. Aujourd’hui encore, il faut faire face à la fonte des glaciers, à la montée du niveau des mers ou aux fortes crues dans certaines régions. Les Pays-Bas, par exemple, doivent relever un défi de taille, tout comme Venise, déjà touchée par l’accroissement des inondations. Quant au Bangladesh, pays pauvre coincé dans le delta du Gange et du Brahmapoutre, il sera probablement l’un des pays les plus touchés.