Posts Tagged ‘forêt’

Qu’on enlève la forêt et ce sera la fin du monde

mai 19, 2019

par Aude V.

C’est une lettre qu’un vieil homme batek, qui appartient à un peuple autochtone de chasseurs-cueilleurs en Malaisie péninsulaire, a souhaité adresser au monde. Il l’a donnée à Lye Tuck-po, une anthropologue qui délivre cette lettre et ce message dans son livre Changing Pathways. C’est une lettre orale, retranscrite en langue batek, traduite mot à mot et de manière plus littéraire en anglais par Lye Tuck-po et en français par mes soins. Le texte original est très elliptique et la traduction de Lye Tuck-po sonne très étrangement mais donne une idée de cette forme d’expression. Les Batek sont convaincus que les arbres font tenir le monde et que sans forêt, le monde disparaîtra. Ils et elles s’inquiètent non seulement de la disparition de leur milieu de vie mais aussi notre terre à nous tous. Ce vieil homme utilise la deuxième personne du pluriel dans une forme tour à tour inclusive et exclusive que j’espère ne pas avoir traduite trop lourdement.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article41284

Publicités

Huile de palme. 20 000 tonnes livrées à la bioraffinerie de La Mède

mars 23, 2019

Un pétrolier, chargé de 20 000 tonnes d’huile de palme, devrait arriver en France le vendredi 21 mars, dans le port de Martigues. La cargaison est destinée à la bioraffinerie de La Mède, qui appartient à Total.

La suite sur : https://www.ouest-france.fr/environnement/climat/huile-de-palme-20-000-tonnes-livrees-la-bioraffinerie-de-la-mede-6275074/

L’opération séduction des industriels de la forêt

mars 21, 2019

par Gaspard d’Allens

La forêt et le bois, nouvelle cause sacrée des écolos ? C’est le sentiment de la filière forestière, qui a décidé d’occuper le terrain médiatique et de forger les esprits par une grande opération de communication. Quitte à s’enfermer dans le déni en refusant d’interroger ses pratiques et en caricaturant ses opposants.

La suite sur : https://reporterre.net/L-operation-seduction-des-industriels-de-la-foret

https://reporterre.net/La-loi-du-profit-fait-mourir-les-forets

La Première Nation du Lac-Simon organise la protection du caribou au Québec

janvier 18, 2019

par Olivier Kolmel, Chargé de la campagne Forêt, Greenpeace Canada.

“Le caribou est en déclin, faut l’écouter. C’est ca qu’on se fait dire, nous autres, par les aînés. Deten. Écoute.”1

L’an dernier, le gouvernement du Québec allait abandonner les caribous de Val-d’Or à leur sort probable: l’extinction. Vous avez, avec d’autres sympathisant·es de Greenpeace dénoncé cette situation. Et la communauté Anishnabe du Lac Simon, en collaboration avec les Premières Nations de Kitcisakik et de Long Point, a décidé d’agir2.

Ne lâchant rien, ces communautés ont demandé et obtenu un financement fédéral de 1,26 million de dollars sur cinq ans3 pour mettre en place des mesures de conservation. C’est une histoire qui vaut la peine d’être racontée et partagée.

Regardez la vidéo et partagez leur histoire.

Que nous apprend cette histoire ? Elle nous apprend que le leadership et les connaissances des peuples autochtones sont indispensables pour résoudre la crise de la biodiversité, restaurer la santé du caribou et celle de nos forêts. La résistance et résilience dont la communauté de Lac-Simon fait preuve s’avère un modèle pour quiconque souhaite dénoncer le statu quo et œuvrer pour un monde plus juste et équitable.

En se battant pour le caribou, la communauté de Lac Simon défend non seulement sa souveraineté alimentaire mais aussi l’exercice de ses droits ancestraux et de sa culture.

En se battant pour le caribou, la communauté de Lac Simon nous interpelle également sur l’urgence de protéger nos forêts. Espèce parapluie4, la santé du caribou forestier nous renseigne sur la santé de la forêt. Et s’il est menacé, la forêt l’est tout autant. Les activités industrielles dérègle le délicat équilibre de la forêt et sa santé. La forestrie industrielle et d’autres activités humaines perturbent l’équilibre délicat de la forêt et sa santé.

Alors que les forêts sont essentielles dans la lutte contre les changements climatiques à l’échelle planétaire, écoutons ce que les Premières Nations ont à nous dire et suivons leur leadership pour les protéger.

Ce qu’il se passe dans les forêts nous concerne tous.

Avec solidarité,

Chili : gigantesques incendies forestiers, crimes d’entreprises et impunité

septembre 18, 2018

par Seguel Alfredo

Dans la zone centre sud du Chili, de gigantesques incendies forestiers s’étendent peu à peu et secouent périodiquement le pays. Ces incendies sont liés aux plantations industrielles d’essences exotiques de pins et d’eucalyptus. Le plus récent feu est survenu durant l’été de 2017 et au début de février, presque 600 000 hectares avaient été dévastés dans certaines zones de la région d’O’Higgins, dans l’ensemble du Maule et une bonne partie du Biobío. La plupart de ces incendies avaient été déclenchés de manière intentionnelle dans les plantations avec un bilan de 11 décès, 1 551 propriétés brûlées, 6 162 sinistrés et des pertes économiques et matérielles considérables en plus de graves dommages environnementaux. (1)

La suite sur : https://www.investigaction.net/fr/chili-gigantesques-incendies-forestiers-crimes-dentreprises-et-impunite/

Lobby chasse. Les seigneurs des Ardennes

septembre 7, 2018

En réunion, la chasse ne perd pas sa place.

par Olivier Bailly

En France, les chasseurs mettent le feu. Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, démissionne ce mardi 28 août 2018. La goutte d’eau qui fait déborder son vase ? La présence du lobbyiste Thierry Coste, conseiller politique de la Fédération nationale des chasseurs, lors d’une réunion à l’Élysée. Dans la foulée, Allain Bougrain-Dubourg, le président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), constate qu’Emmanuel Macron a reçu les chasseurs trois fois. Et lui ? Jamais.

La suite sur : https://medor.coop/fr/articles/chasse-lobby-ministre-collin-agriculture-foret-RSHC-Nassonia-DNF-Scohy/

Le chalet Piron : « Au relais du CDH » : https://medor.coop/fr/articles/le-chalet-piron-au-relais-du-cdh-chasse/

« Il va bien falloir prendre parti dans la guerre en cours, entre les managers et les alliés du vivant »

juin 20, 2018

par Rachel Knaebel

D’un côté la biodiversité disparaît à grande vitesse, à cause des pesticides, du bétonnage et de la déforestation industrielle. De l’autre, de plus en plus de populations et territoires se soulèvent contre ces projets funestes. Dans son ouvrage Être Forêts, habiter des territoires en lutte, le philosophe et bâtisseur Jean-Baptiste Vidalou se penche sur la forêt, lieu de résistances à l’exploitation de la terre et des hommes, défendue par « ceux qui élaborent et font vivre des communs » : « Un monde pluriel, attaché à des territoires, des animaux, des plantes, un monde qui favorise l’hétérogénéité du vivant plutôt que l’homogénéisation capitaliste. » Entretien.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Il-va-bien-falloir-prendre-partie-dans-la-guerre-en-cours-entre-les-managers-et

Pour sauver les orangs-outangs, préserver les forêts

mai 11, 2018

par Camille Dulbruehl

En danger critique d’extinction, la population des orangs-outans de Bornéo a diminué de moitié en 16 ans. Face à ce drame, les centres de réhabilitation des grands singes se multiplient mais, selon des chercheurs, ils aggraveraient la situation. Réserve de Semenggoh (État du Sarawak, Bornéo, Malaisie), reportage.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37858

Ces communautés locales qui restaurent nos forêts

mai 2, 2018

À l’occasion de la campagne « Retour des Arbres« , l’association Fern a mis en ligne un court documentaire mettant en avant le rôle essentiel des communautés autochtones dans la préservation des forêts. Intitulé « Enraciner l’espoir », le documentaire est disponible gratuitement en ligne, et nous met sur la voie d’une solution humaine et efficace dans la lutte contre le réchauffement climatique.

La suite sur : https://mrmondialisation.org/ces-communautes-locales-qui-restaurent-nos-forets/

Attention, les arbres sont dangereux

février 24, 2018

par Fabrice Nicolino

Hilarant et totalement flippant. Deux membres de la noblesse d’État racontent comment il faut enfiler la société française pour lui faire accepter des coupes de bois massives dans les forêts. Nos maîtres ont peur, après l’apparition du « bien-être animal », du « bien-être végétal ».

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37128