Posts Tagged ‘Gainsbourg’

Serge Gainsbourg 2 avril 1928 – 2 mars 1991

mars 2, 2016

Histoire de Mélody Nelson

Rock around the bunker

No comment

Ballade de Johnny-Jane

Je suis venu te dire

 

L’homme à tête de chou.

juin 27, 2011

France 2 – 0h40 – mardi 28/6   

A la façon des films noirs américains, l’histoire est construite en un long flash back. Mihomme mi-légume L’Homme à tête de chou revit l’histoire tragique de son amour fatal pour Marilou qui l’aura conduit à la folie et au crime. Sur un plateau nu, sans meuble ni décor, Jean-Claude Gallotta met en scène cette histoire en différents tableaux chorégraphiques interprétés par une troupe de 14 danseurs. Les chansons de Serge Gainsbourg sont chantées sur bande par Alain Bashung avec de nouvelles orchestrations et des musiques additionnelles de Denis Clavaizolle.

 

Gainsbourg, l’homme qui aimait les femmes.

mars 2, 2011

France3 – 23h15 – mardi 2/3         

Didier Varrod, journaliste, homme de radio, auteur, documentariste a croisé le chemin de Serge Gainsbourg en 1984, alors qu’il faisait ses premiers pas dans la presse. Une rencontre de celles qu’il n’a jamais oubliées, étant aussi témoin de sa dernière télévision sur France 3 dans «Les grands», en décembre 1990. A l’aube des vingt ans de la disparition de l’artiste, il cosigne avec le réalisateur Pascal Forneri, un documentaire intime sur ce mythe de la chanson française qui avait l’art et la manière de créer d’inoubliables titres, notamment pour ses muses.

http://guidetv.france3.fr

Ligne Rock : spécial Gainsbourg.

mars 2, 2011

La Trois – 23h15 – mardi 2/3            

La RTBF a retrouvé pour notre plus grand plaisir, des images d’archives pas banales. Une interview de Gainsbarre au meilleur de sa forme. Blasé, piquant, il semble apprécier le coté insolent de Gilles Verlant. Entrecoupé d’images d’archives et de clips rarement diffusés (Le rasoir électrique, Le temps des yoyos, Scenic Railway), on découvre les coulisses d’un enregistrement avec Catherine Deneuve. Amusé, Serge se prête même au jeu de Gilles Verlant en tournant deux clips avec ce dernier. Dans un véritable retour aux années yéyé, on découvre un Gainsbarre sensible, photographe (Bambou et les poupées), cinéaste, rasta et surtout musicien. Déroutante conversation entre un Gainsbarre nonchalant et un journaliste ventriloque, cet opus de Ligne Rock est sans aucun doute une rencontre pleine de sincérité et de complicité. Un Gainsbourg qui se livre avec une délectation qu’il est rare de trouver chez lui à cette période de sa vie.

www.rtbf.be

Cinéscope : Gainsbourg-Birkin (1972).

mars 2, 2011

La Trois – 22h10 – mardi 2/3                

En 1972, Sélim Sasson recevait sur le plateau de Cinéscope le couple Gainsbourg-Birkin, lumineux, touchant et amoureux. Ambiance enfumée et confidences sans fard au cours d’une discussion complice peu conventionnelle. Serge et Jane se sont rencontrés sur le tournage du film « Slogan » de Pierre Grimblat lors d’une scène « musclée ». Serge Gainsbourg, dandy musicien, au sortir de sa passion avec B.B, rencontrait Jane Birkin, jeune et belle Anglaise au regard immense, aperçue dans « Blow up » d’Antonioni. Ils formeront très vite un couple mythique, alliant charme et ingénuité. « Je t’aime moi non plus » les propulse au devant de la scène. Sans oublier l’Histoire de Melody Nelson qui innovait un nouveau concept d’album-histoire. Rendant hommage à la littérature et aux ouvrages de Vladimir Nabokov, Gainsbourg l’a construite autour d’un récit et d’une femme, sa muse. Au cours de l’entretien, Jane parle de l’avant Gainsbourg, Gainsbourg rappelle ses origines russes, ses débuts comme pianiste dans les boîtes de nuit, ses rôles  » odieux  » au cinéma, ses provocations, son expérience de l’Eurovision avec « Poupée de cire », les chansons écrites pour les jeunes filles… Et le couple passe en revue les films tournés ensemble comme « Les chemins de Katmandou » d’André Cayatte, « Le roman d’un voleur de chevaux » d’Abraham Polonsky. « Dans mes films », raconte Jane avec humour, « soit j’étais violée, soit je sautais par la fenêtre… ». Et Serge s’invitait sur les plateaux pour la surveiller…

www.rtbf.be

Serge Gainsbourg, en toute intimité.

mars 2, 2011

Club-RTL – 22h10 – mardi 2/3                 

Le 2 mars 1991, Serge Gainsbourg disparaissait, terrassé par une crise cardiaque. Pour rendre hommage à sa personnalité hors normes, Charlotte Baut vous propose de découvrir une interview exclusive de l’artiste, réalisée par Jean-Paul Andret en 1984, à la sortie de son album «Love on the Beat».

L’homme à tête de chou.

février 28, 2011

La Deux – 22h50 – lundi 28/2        

 Chorégraphie de Jean-Claude Gallotta en hommage à Gainsbourg décédé le 2 mars 1991. Paroles et musiques originales Serge Gainsbourg Version enregistrée pour ce spectacle par Alain Bashung Une production Jean-Marc Ghanassia et le Centre chorégraphique national de Grenoble A la façon des films noirs américains, l’histoire est construite en un long flash back. Mi-homme mi-légume « l’Homme à tête de chou » revit l’histoire tragique de son amour fatal pour Marilou qui l’aura conduit à la folie et au crime. Sur un plateau nu, sans meuble ni décor, Jean-Claude Gallotta met en scène cette histoire en différents tableaux chorégraphiques interprétés par une troupe de 14 danseurs. Les chansons de Serge Gainsbourg sont chantées sur bande par Alain Bashung avec de nouvelles orchestrations et des musiques additionnelles de Denis Clavaizolle. Une danse. Violente et bourrée d’amour, douloureuse parfois, sex-symboliquement pas très correcte, et qui marche au seul carburant qui vaille : le désir. Une musique. Originelle, de Gainsbourg, augmentée de clavecins, congas, guitares, trompette, violons et violoncelles, nourrie de Ravel comme de Steve Reich, des Doors comme de Debussy. Des mots. Du même Gainsbourg. Joueurs, virtuoses, érotisés, voire lubriques, dont chaque syllabe pénètre délicieusement oreilles et sens. Une voix. Celle de Bashung, chaude, profonde, poignante, voire déchirante, si présente. Sous la fable de la petite garce Marilou, insaisissable shampouineuse qu’un homme  » aveuglé par sa beauté païenne  » fera disparaître sous la mousse, la belle histoire d’un compagnonnage et de complicités artistiques. En douze tableaux, avec quatorze interprètes, un hommage à la vie flamboyant et noir.

www.rtbf.be/ladeux

^

Gainsbourg, vie héroïque.

février 26, 2011

A lire sur : http://menilmontant.typepad.fr/mon_weblog/2011/02/gainsbourg-et-joan-sfar-anecdotes-et-recompenses.html

Gainsbourg et Joan Sfar : anecdotes et récompenses

« Gainsbourg (Vie héroïque) », de Joan Sfar, a remporté trois récompenses lors de la cérémonie des César vendredi soir, à Paris, à quelques jours du vingtième anniversaire de la mort de Serge Gainsbourg, le 2 mars 1991. Au-delà d’un clin d’œil à notre voisin Joan Sfar, dont l’atelier est situé rue d’Avron, dans le 20e arrondissement, petite revue d’anecdotes autour du film, et du souvenir de Serge Gainsbourg…

Gainsbourg, l’homme qui aimait les femmes.

janvier 17, 2010

France3 – 20h35 – lundi 18/1        documentaire de D. Varrod

En 1984, alors qu’il faisait ses début comme journaliste, Didier Varrod, devenu auteur et documentariste, a croisé le chemin de Serge Gainsbourg. Une rencontre qu’il n’a jamais oubliée et qui a marqué sa carrière.

Il est aussi témoin de la dernière apparition à la télévision de l’artiste, en décembre 1990.

A l’aube des vingt ans de la disparition de Serge Gainsbourg, il lui rend hommage et retrace sa vie et son oeuvre.

http://www.dailymotion.com/video/xbudib_gainsbourg-lhomme-qui-aimait-les-fe_music

http://www.dailymotion.com/video/x5qxvr_on-est-venu-te-dire-quon-taime-bien_music

http://www.youtube.com/watch?v=-lsVsg4wyk4

http://www.youtube.com/watch?v=7vJvwD3XADc

http://www.youtube.com/watch?v=PDd7z9cfCgM

http://www.youtube.com/watch?v=qxggQMBNQso

Le poinçonneur des lilas aura son jardin.

décembre 7, 2009

Le Poinçonneur des Lilas aura son jardin, de la taille de deux terrains de football, sur un espace reconquis au-dessus du périphérique à la porte des Lilas (côté 19e arrondissement). Le jardin devrait être livré fin décembre et son ouverture au public est prévue pour le printemps 2010.

Il portera le nom de Serge Gainsbourg. Une visite de chantier a été faite le 30 novembre (davantage de détails en cliquant ici).

La suite de l’article : http://menilmontant.numeriblog.fr/mon_weblog/2009/12/jardingainsbourg.html