Posts Tagged ‘Gang des vieux en colère’

Contre la vie chère, contre les prix indécents de l’énergie ! Appel à témoignages

septembre 16, 2022

Par le Gang des Vieux en Colère

Un témoignage émouvant

Nous avons reçu le témoignage suivant.

Il est hélas représentatif de la situation de tant et tant de pensionnés et de travailleurs modestes, de familles monoparentales et de jeunes en galère…

La suite sur : https://gangdesvieuxencolere.be/2022/09/contre-la-vie-chere-contre-les-prix-indecents-de-lenergie-appel-a-temoignages/

« Non, les pensionnés ne sont pas des fraudeurs en puissance »

juillet 31, 2022

Un article dans la DH dans lequel le Parrain fait part des revendications du Gang des Vieux en colère.

La suite sur : https://gangdesvieuxencolere.be/2022/07/non-les-pensionnes-ne-sont-pas-des-fraudeurs-en-puissance/

La réforme des pensions de juillet 2022

juillet 28, 2022

Par Le Gang des Vieux en Colère

Un accord partiel sur les pensions a été conclu le 19 juillet 2022 au sein du gouvernement de la Vivaldi dirigé par Alexander De Croo.

Restrictions à l’accès à la pension minimale

L’accord porte principalement sur les conditions d’accès à la pension minimale légale à partir de 2024.

L’annonce a été faite que – tenant compte de la perte du pouvoir d’achat depuis 2019 – la pension minimale pour une personne isolée sera égale à partir de 2024 à 1.630 euros nets par mois pour une carrière s’étendant sur une période de 45 années de travail effectif. Une personne ayant, par exemple, une carrière effective de 30 années aura une pension de 1.630 x 30/45 = 1.087 euros nets par mois.

Cependant, « les futurs pensionnés doivent avoir travaillé au minimum 20 ans pour avoir droit à une pension minimum »[1].

Et surtout, les conditions d’accès pour obtenir un tel montant seront sensiblement plus restrictives qu’aujourd’hui.

La suite sur : https://gangdesvieuxencolere.be/2022/07/la-reforme-des-pensions-de-juillet-2022/

« Le financement est parfaitement possible, si la volonté politique est au rendez-vous ! (Jean Michaux)

 La volonté politique, c’est comme le « monstre » du Loch Ness, s’il n’apparaît pas de temps en temps, on n’y croit pas !

#Maltraitance ça suffit !

juillet 4, 2022

Par Claude Semal

Il y a une trentaine d’années, la lecture de l’étude de Simone de Beauvoir sur «La Vieillesse» m’avait profondément marqué.
Elle y racontait sobrement comment, inexorablement, notre univers rétrécit avec le grand âge, aussi bien socialement que physiquement, parce que le monde du travail s’éloigne, parce que les amis meurent, parce que tous nos sens s’usent progressivement. On entend moins bien, on voit moins bien, on se déplace moins souvent, moins loin, et avec plus de difficultés.
A soixante-huit ans, j’entre dans ce «troisième âge» que les plus chanceux d’entre nous espèrent pourtant vivre comme une «chance» : délivrés de la contrainte du travail, en relative bonne santé, nous réorientons nos vies vers des activités choisies, du repos, des loisirs ou de l’entraide – pour peu que nous ayons évidemment les moyens matériels de subvenir à nos besoins essentiels ou futiles (ce qui n’est pas, loin de là, le cas de tout le monde).
Mais nous savons tous que derrière, il y aura souvent aussi ce «quatrième âge», où nous deviendrons peu à peu dépendants des autres pour assurer nos actes les plus quotidiens : nous déplacer, nous laver, nous habiller, nous nourrir.
Or si, dans les sociétés agricoles traditionnelles, les «vieux» restaient généralement associés à la vie des fermes, des familles et des villages, il n’en va plus du tout de même dans les sociétés urbaines et industrialisées.
Il faut bien les «parquer» quelque part.
Cette réalité sociologique a engendré un véritable nouveau «marché», celui des homes et des EHPAD, où la vieillesse est avant tout considérée sous l’angle de sa seule «rentabilité». De restrictions budgétaires en compressions du personnel, ces institutions s’éloignent ainsi souvent de leur supposé statut de «villégiature médicalisée», celui qui est annoncé par leurs noms bucoliques, champêtres, sanctifiés et fleuris, pour basculer dans un univers de plus en plus inhumain et carcéral.
Contre cette maltraitance institutionnelle, il y a visiblement là un combat générationnel à mener collectivement.
Or c’est la génération de Mai ‘68, celle qui a connu les communautés, les manifs et les grandes utopies collectives, qui arrive aujourd’hui aux portes de ces eaux tourmentées.
A l’image de ces combats passés, puisse-t-telle, comme le Gang des Vieux et des Vieilles en Colère, s’auto-organiser pour affirmer notre droit à vieillir dans la dignité, la solidarité… et, si possible, la gaîté !
Du début… à la fin, reprenons donc nos vies en main.

Protocole OPCAT contre la torture

avril 12, 2022

Par Marc Haulot

Le GANG exige la ratification par la Belgique !

Qu’est-ce que l’OPCAT ?

C’est le Protocole facultatif à la Convention des Nations Unies pour la prévention de la torture.

Son rôle est d’établir un système de visites régulières effectuées par des organismes internationaux et nationaux indépendants « sur les lieux où se trouvent des personnes privées de liberté, afin de prévenir la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. »

Y compris donc les Maisons de Repos / Maisons de Repos et de Soins (MR/MRS) et tous les lieux où sont enfermées des personnes âgées et/ou désorientées.

La suite sur : https://gangdesvieuxencolere.be/2022/04/protocole-opcat-contre-la-torture/

Le Cabaret du Gang des Vieux en Colère

mars 23, 2022

Par le Gang des Vieux en Colère

C’était le jeudi 10 mars dernier, le Cabaret du Gang des Vieux en Colère, était accueilli par Point-Culture Bruxelles (merci à eux).

Au pupitre, nos animateurs : Mirko et Jean-Louis.

Cabaret, fête de famille, fête des vieilles et des vieux mais aussi des jeunes commis d’office, à moitié réquisitionnés mais heureux d’être là.

Plus de 100 participants, sans compter les artistes, un rendez-vous ludique et revendicatif pour briser avec deux années de pandémie et de tentatives d’étouffement social et politique, pour célébrer dignement, dans l’allégresse, les retrouvailles entre vieilles Gangstères et vieux Gangsters.

Regard acerbe sur la condition de l’âge, fête de l’humour décalé, épanchement libre de l’ironie sans sarcasme et sans rancune. A ne pas confondre avec la colère qui nous soulève face aux injustices faites aux retraités indigents et aux victimes de l’âgisme.

Ce fut aussi l’occasion d’évoquer les méfaits du Gang depuis sa création il y a à peine trois ans, retracés par la projection de 5 courtes vidéos rythmant la soirée entre les interventions en direct qui se traduisaient en sketchs et en chansons, avec le concours généreux du vétéran et toujours pertinent Claude Semal, et des jeunes rappeurs Tim et Kusek.

La suite sur : https://gangdesvieuxencolere.be/2022/03/le-cabaret-du-gang-des-vieux-en-colere/

Y d’la joie !

« Ce n’est pas parce qu’on a un pied dans la tombe qu’on doit se laisser marcher sur l’autre ». (‘Fr. Mauriac)

Contrôle des bénéficiaires de la GRAPA (suite)

mars 1, 2022

Par Le Gang des Vieux en Colère

« Les avancées obtenues sont minimes ». Pierre Marage, porte-parole du Gang des Vieux en Colère, ne masque pas sa déception. La réforme de la procédure de contrôle de résidence pour les bénéficiaires de la Grapa (Garantie de revenu aux personnes âgées) n’a pas rencontré les attentes du collectif de 40 associations dont fait partie le « Gang », aux côtés des mutuelles, du Réseau belge de lutte contre la pauvreté ou de la Ligue des Droits humains (LDH).

La suite sur : https://gangdesvieuxencolere.be/2022/02/controle-des-beneficiaires-de-la-grapa-suite/

Lettre ouverte à nos gouvernants

février 19, 2022

Par Le Gang des Vieux en Colère

Lettre ouverte à nos gouvernants sur leur responsabilité dans la situation des maisons de repos.

La parution du livre « Les Fossoyeurs » a propulsé aux devants de la scène médiatique et politique le scandale de la maltraitance et de l’exploitation éhontée qui affectent le réseau commercial (mais pas seulement) des maisons de repos / de repos et de soins (MR/MRS).

Il a fallu pour cela l’enquête d’un journaliste indépendant, qui a su refuser les 15 millions d’euros qu’un intermédiaire lui offrait discrètement pour acheter son silence.

Depuis, ô miracle, pas un jour sans que les « bonnes âmes » du monde politique et des médias ne crient haro sur le baudet Orpea – oui, vous, nos responsables politiques.

C’est un peu facile !

La suite sur : https://gangdesvieuxencolere.be/2022/02/lettre-ouverte-a-nos-gouvernants-open-brief-aan-onze-beleidsmakers/

« pour vous nos gouvernants, gestion lucrative, économies à tout prix, business plans sont devenus les maîtres-mots ! »

Circulez, y a rien à voir : https://www.lalibre.be/belgique/societe/2022/03/08/maltraitance-dans-les-maisons-de-repos-orpea-pas-de-faits-suffisamment-graves-en-wallonie-pour-saisir-le-parquet-juge-morreale-EEJVXJMLJRBN5GTVR5URN2PR6Y/

Pensions : le GANG fait QR-L’ACTU à la RTBF

février 4, 2022

Le Gang des Vieux en Colère était invité ce mercredi 2 février à l’émission « QR-L’Actu » de la RTBF pour débattre des pensions avec la ministre Karine Lalieux, le député du PTB Nabil Boukili, les représentants de la CSC, de la FEB, de l’Union des classes moyennes, et le professeur Pierre Devolder, de l’UCL.

La suite sur : https://gangdesvieuxencolere.be/2022/02/pensions-le-gang-fait-qr-lactu-a-la-rtbf/

Pensions : le GANG se bat !

janvier 27, 2022

Par P. Marage et J. Michaux

Oui, le Gang des Vieux en Colère se bat !
Et surtout pour les générations futures [3] !

« Notre place dans l’humanité ne doit pas être mendiée, mais prise. »
(Louise Michel)

1690 € nets par mois !

La suite sur : https://gangdesvieuxencolere.be/2022/01/pensions-le-gang-se-bat-pensioenen-de-gang-vecht-ervoor/