Posts Tagged ‘GDF Suez’

Comment la finance « verte » détruit l’Amazonie

novembre 12, 2014

par Olivier Petitjean

Financer des projets peu polluants, investir dans des énergies renouvelables, ne pas contribuer au réchauffement climatique… De plus en plus d’investisseurs recherchent des placements profitables mais respectables. Les obligations « vertes », un nouvel outil financier présenté comme plus écolo, sont là pour les séduire. Mais peut-on vraiment s’y fier ? L’exemple de GDF Suez, de ses grands projets de barrages en Amazonie, et des critères plus que flous qui entourent ce type d’investissement, montrent que ces financements « responsables » pourraient servir à « tout et n’importe quoi ».

La suite sur : http://www.bastamag.net/Le-nouvel-outil-financier-vert

S.O.S. Amazonia / STOP Belo Monte

juin 18, 2014

à diffuser

Gaz de schiste : comment David Cameron tente d’acheter le silence des élus et des écologistes

janvier 14, 2014

par Olivier Petitjean

Après avoir mis en place « le régime fiscal le plus avantageux du monde » pour l’exploitation du gaz de schiste, le gouvernement conservateur britannique cherche à vaincre les résistances locales en achetant le consentement des élus et en étouffant les mouvements de résistance à la fracturation hydraulique. Total et GDF-Suez en profitent pour investir – modestement – dans des concessions au Royaume-Uni.

La suite à lire sur : http://www.bastamag.net/Gaz-de-schiste-comment-David

Le nucléaire en Belgique.

avril 11, 2011

Par Sylvie Simon  

Actuellement, les médias se consacrent au nucléaire japonais, mais cette technologie menace toute la terre. Le 4 avril 2011, le journal en ligne La libre.be (La Libre Belgique) titrait : Une catastrophe nucléaire est aussi probable en Belgique. Le journal citait Alain de Halleux, diplômé en Sciences chimiques, spécialiste du nucléaire, qui dénonce la vétusté des réacteurs nucléaires belges qui ont 40 ans d’âge, et devraient être fermés.

Ainsi, les réacteurs « Doel 1 » qui est dangereux car il n’y a aucune fondation en béton solide, et « Tihange 1 » dont le couvercle de la cuve est fragile : « Je ne veux pas semer la panique, mais en Belgique aussi nous pouvons nous attendre à de graves accidents nucléaires. Ce n’est qu’une question de temps ». Ces réacteurs devaient normalement être arrêtés en 2015, mais, en 2009 le gouvernement belge et GDF Suez sont tombés d’accord pour allonger leur durée de vie de 10 ans. Dans une interview publiée dans Humo, magazine hebdomadaire belge, Alain de Halleux souligne : « Vous ne vous imaginez pas à quel point nos centrales sont dangereuses. Savez-vous que les bâtiments des réacteurs nucléaires belges sont prévus pour résister à une pression de 5 bars par centimètre carré ? C’est deux fois rien ! Une bouteille d’eau gazeuse peu résister à une pression d’environ 120 bars ».

Lire la suite de son article sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article16393