Posts Tagged ‘gilets jaunes’

« La justice, c’est comme la sainte vierge. Si elle n’apparaît pas de temps en temps, le doute s’installe. » (Michel Audiard)

octobre 1, 2022

G-L. Bouchez : « si c’est ça votre vision de la démocratie… » Et celle du MR alors ?

mars 6, 2022

Ce dimanche à midi, les Gilets jaunes de Namur (et d’ailleurs) ont entrepris de perturber « festivement » le brunch du MR.

La suite sur : https://www.lalibre.be/belgique/politique-belge/2022/03/06/georges-louis-bouchez-enfarine-par-les-gilets-jaunes-lors-dun-brunch-du-mr-si-cest-ca-votre-vision-de-la-democratie-BI4TTS7PFFDUJAPSSMRCFN4NHY/

« alors que certains brunchent nous nous demandons comment nous allons boucler les fins de mois.« 

Sans commentaire

mars 2, 2022

Par Antoine Albertini

« Matraquage » du Burger King : un conseil de discipline très clément pour les policiers

Le 1er décembre 2018, des CRS avaient été filmés en train de rouer de coups des manifestants pendant l’acte III des « gilets jaunes ». Presque tous échapperont aux sanctions.

La suite sur : https://www.lemonde.fr/societe/article/2022/03/02/conseil-de-discipline-tres-clement-pour-les-policiers-responsables-du-matraquage-du-burger-king_6115813_3224.html

Gilets jaunes : le maintien du chaos

février 22, 2022

En novembre 2018, des dizaines de milliers de “Gilets jaunes” se révoltent contre Emmanuel Macron après qu’il a supprimé l’impôt sur la fortune et alourdi les taxes sur le diesel. Chaque samedi, ils manifestent leur colère autour des ronds points ou sur les champs Elysées. Refusant de changer de politique, les Macronistes vont s’appuyer sur la police pour contenir et réprimer ce qui s’apparente à la plus grande révolte populaire depuis mai 1968. Un maintien de l’ordre qui fera en un an plus de 2500 blessés coté manifestants dont 400 blessés grave, et près de 2000 côté policiers et gendarmes. Au point de s’apparenter à un maintien du chaos?

La suite sur : https://www.off-investigation.fr/ep-03-gilets-jaunes-le-maintien-du-chaos/

« On nous appelait les prisonniers politiques » : des gilets jaunes incarcérés racontent

janvier 20, 2022

Par Pierre Bonneau

Plus de 400 gilets jaunes ont été condamnés à de la prison ferme. Certains ont accepté de raconter à Basta! leur découverte de l’univers carcéral, une expérience qui marque les personnes et les familles.

La suite sur : https://basta.media/gilets-jaunes-prisonniers-politique-colere-sociale-detention-justice

Pour rappel

« Selon que vous serez puissant ou misérable ….. »

Gilets jaunes : trois ans de répression insensée

novembre 17, 2021

Main arrachée d’un gilet jaune, la justice siffle la gendarmerie

juin 19, 2021

Par David Dufresne

Lors d’une manifestation devant l’Assemblée nationale, en 2019, Sebastien Maillet a vu sa main arrachée par une grenade de la gendarmerie. Pour la justice, le lancer de la GLI-F4 était ni nécessaire ni proportionné. Il y a faute de l’Etat. Révélation de Blast.

La suite sur : https://www.blast-info.fr/articles/2021/main-arrachee-dun-gilet-jaune-la-justice-siffle-la-gendarmerie-jbb-TsWPQoeafm_yU5DcLQ

Huit mois de prison ferme pour un militant documentant les violences policières

décembre 8, 2020

par Ludovic Simbille

Les gilets jaunes et leurs soutiens n’en finissent plus de payer durement devant les tribunaux leur engagement. Ian, membre du collectif Désarmons-les, interpellé en septembre 2019 pour rébellion et outrage à Montpellier, vient de se voir infliger une peine de prison ferme. Son récit et ceux des témoins racontent, vidéo à l’appui, une tout autre version et révèlent plutôt un acharnement judiciaire.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Huit-mois-de-prison-ferme-pour-un-militant-de-Desarmons-les-Montpellier-violences-policieres-acharnement-judiciaire

Violences Judiciaires – Ian B, 8 mois fermes : la vidéo qui démonte la procédure

https://paris-luttes.info/fouilles-a-nu-et-agressions-14554

https://www.revolutionpermanente.fr/Un-manifestant-la-main-arrachee-dans-un-silence-assourdissant-les-grenades-continuent-a-mutiler

14 juillet : la chasse aux gilets jaunes

juillet 18, 2020

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

14-Juillet : l’injure faite aux soignants

Les traces inoubliables de la non-létalité

mars 2, 2020

par Alexis Munier-Pugin N.

Depuis décembre 2018, des Gilets Jaunes à aujourd’hui, les mouvements sociaux ont été sévèrement châtiés. La stratégie punitive du pouvoir prend appui sur l’utilisation d’armes dites non létales, qui sont conçues pour que la cible ne soit pas tuée ou peu blessée. Pourtant, la mort de Zineb Redouane et les 2 500 manifestants blessés prouvent le contraire1. D’un non létal l’autre, la mythologie d’une violence qui n’est en pas une continue sans complexes en France. Macron pose tout sourire avec le t-shirt « LBD 2020 » représentant la mascotte du Festival de BD d’Angoulême éborgnée. Il n’y a même plus besoin d’une satire du pouvoir, puisque le pouvoir écrit lui-même sa propre farce.

Quelques jours avant ce délire présidentiel, Castaner annonce le retrait progressif de la grenade GLI-F4. Et pour cause, en rupture de stock, son remplacement par la GM2L était déjà planifié. Elle contient un explosif nommé RDX mélangé avec de la cire. Il est plus puissant que la TNT contenue dans la GLI-F4. Le RDX est par exemple utilisé dans la conception des ogives du lance-roquettes RPG-7. La GM2L peut arracher une main et crever un œil. Comme la GLI-F4, elle blesse ou elle tue. N’y a t-il pas un paradoxe entre la qualité non létale des armes et leur capacité à tuer et à blesser, comme si les dommages sur les corps étaient réversibles ? Cette opposition entre non létalité et mort ne masque-t-elle pas une stratégie du pouvoir encore plus pernicieuse ?

La suite sur : https://acta.zone/les-traces-inoubliables-de-la-non-letalite/