Posts Tagged ‘glyphosate’

Quand les pro-cancers manifestent … par La Belette

septembre 23, 2017

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35698

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35720

https://www.anti-k.org/2017/09/22/interdiction-du-glyphosate-manifestation-surprise-dagriculteurs/

Publicités

Glyphosate mon amour ! …. par Allan Barte

septembre 20, 2017

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35664

Glyphosate : des ONG accusent les agences européennes d’évaluation « biaisée » : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article35669

Monsanto refuse de s’expliquer devant les députés européens

septembre 15, 2017

par Jean-Jacques Régibier

Dans un courrier adressé aux présidents des groupes politiques, Monsanto refuse d’être auditionné par des députés européens à propos du glyphosate, et attaque le fonctionnement des institutions européennes.

La suite sur : http://www.humanite.fr/monsanto-refuse-de-sexpliquer-devant-les-deputes-europeens-642044

« Il faut mettre au pas ces multinationales peu scrupuleuses qui se moquent de la santé des consommateurs. »

Comment Monsanto soigne sa communication : http://www.lalibre.be/actu/planete/comment-monsanto-soigne-sa-communication-59bb59becd70fc627d86d5e3

Les empoisonneurs attaquent

août 24, 2017

Phytofar, l’association professionnelle réunissant les principaux groupes du secteur phytopharmaceutique actifs en Belgique, vient de déposer un recours au Conseil d’État contre la réglementation wallonne en matière d’utilisation de produits à base de glyphosate comme le Roundup.

La suite sur : http://www.levif.be/actualite/belgique/glyphosate-le-secteur-phytopharmaceutique-attaque-la-reglementation-wallonne/article-normal-711301.html

80 activistes de l’EZLN attaquent sauvagement l’ECPA, un lobby pro glyphosate

juin 18, 2017

Dans le cadre des débats sur le glyphosate (Round Up) et suite aux révélations faites par les Monsanto-papersi, des activistes déguisés en animaux ont mené une action coup de poing contre l’European Crop Protection Association (ECPAii), le plus gros lobby pro pesticide basé à Bruxelles.

La suite sur : https://indignez-vous.be/blog/2017/80-activistes-de-ezln-attaquent-sauvagement-lecpa-un-lobby-pro

Notre santé ? Il s’en tamponne le coquillard !

juin 14, 2017

« Nous devons renouveler le glyphosate puisqu’il n’y a aucune raison de remettre en question les évaluations basées sur des faits scientifiques », a indiqué mardi après-midi le commissaire européen à la Santé et à la Sécurité alimentaire Vytenis Andriukaitis devant les députés européens réunis à Strasbourg.

La suite sur : http://www.levif.be/actualite/international/il-n-y-a-aucune-raison-de-refuser-l-autorisation-du-glyphosate/article-normal-677141.html

NON AU GLYPHOSATE

juin 11, 2017

La Commission européenne est sur le point de proposer à nouveau l’autorisation du glyphosate, un produit chimique toxique destiné à être pulvérisé sur l’ensemble de nos champs et aliments. Depuis qu’un institut membre de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé le glyphosate dans la catégorie des produits « probablement cancérigènes », Monsanto multiplie les attaques afin de décrédibiliser cette décision, allant jusqu’à financer ses propres études.

Or, l’information faisait la une du journal Le Monde jeudi dernier : un scientifique indépendant de renommée mondiale a analysé les données de ces « études » financées par l’industrie chimique et divulguées récemment.[1] Sa conclusion ? L’OMS a raison ! Plusieurs cas de tumeurs observés dans ces mêmes études auraient été ignorés par les autorités de réglementation européenne ! [2]

Il y a moins de quatre mois, nous lancions une Initiative citoyenne européenne (ICE) avec nos partenaires européens afin de combattre la pseudoscience, et de mettre fin aux accords passés en coulisses aux dépens de la santé des citoyens européens. [3] Si à travers cette Initiative nous parvenons à rassembler un million de signatures, alors la Commission européenne sera obligée de répondre à nos revendications ! À la date d’aujourd’hui, 941 000 citoyens ont apposé leur signature sur notre pétition. Il ne nous reste plus que trois semaines pour obtenir les 59 000 signatures manquantes !

Si nous ne parvenons pas à atteindre le million de signatures d’ici à la fin de ce mois, la Commission pourrait renouveler l’autorisation du glyphosate en toute impunité, sans même prendre en compte notre Initiative citoyenne européenne. C’est pourquoi chaque signature compte. Nous vous remercions de signer dès maintenant !
Oui, je signe l’ICE !

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a fermé les yeux sur les résultats d’une étude qui démontrait qu’un pesticide couramment employé avait provoqué des tumeurs sur des rongeurs… C’est ce qu’a révélé un scientifique indépendant, qui a passé en revue les données brutes d’études financées par l’industrie ! Cette découverte montre que l’Autorité européenne de sécurité des aliments suit aveuglément les preuves directement fournies par l’industrie des pesticides. Ensemble, nous pouvons arrêter le glyphosate. Rejoignez-nous !

https://act.wemove.eu/campaigns/ice-glyphosate-fr?utm_source=civimail-7332&utm_medium=email&utm_campaign=fr_201670609

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article34848

La Commission européenne relance la procédure pour autoriser le glyphosate

mai 19, 2017

Les commissaires européens ont donné leur accord pour «redémarrer les discussions avec les Etats membres sur un possible renouvellement de l’autorisation du glyphosate pour 10 ans», a indiqué à l’AFP une porte-parole de l’exécutif européen.

La suite sur : http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2017/05/18/la-commission-europeenne-relance-la-procedure-pour-autoriser-225175.html

L’homme est capable du meilleur comme du pire, mais c’est vraiment dans le pire qu’il est le meilleur. (Grégoire Lacroix)

Soupçons de conflits d’intérêts

Plusieurs des experts de l’agence travaillent ou ont travaillé comme consultants pour l’industrie chimique.

Pour éviter les situations de conflit d’intérêt et protéger la gouvernance de l’Agence de toute interférence politique ou de pressions de lobbys industriels, les décisions de l’Agence doivent être prises par une autorité neutre et indépendante, dotée des compétences nécessaires. Aussi seront-elles prises par le directeur exécutif de l’agence, théoriquement lui-même placé sous la tutelle d’une instance d’appel indépendante, chargée de contrôler la bonne application du règlement et des mesures d’exécution correspondantes adoptées par la Commission européenne. Le directeur exécutif est nommé par le conseil d’administration de l’agence, composé de représentants des États membres et de la Commission, qui doit, sous le contrôle de cette dernière, définir les priorités, fixer le budget et surveiller le fonctionnement de l’agence[réf. nécessaire].

En 2012, un audit européen de la cour des comptes européenne3 a cependant constaté un défaut de dispositif de prévention et/ou résolution des conflits d’intérêts au sein de l’Agence (ainsi que dans 3 autres agences européennes devant également « prendre des décisions importantes concernant la sécurité et la santé des consommateurs » (Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA), l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) et l’Agence européenne des médicaments (EMA)3). La cour reconnait certes les progrès faits, et que l’Agence a mis en place certaines procédures pour limiter le risque de conflits d’intérêts, mais avec des « lacunes importantes »4.

Une soixantaine d’associations de la société civile, parmi lesquelles Greenpeace, alertent le 6 mars 2017 l’agence sur les conflits d’intérêts touchant plusieurs de ses membres, au moment où l’agence doit rendre un rapport sur le glyphosate. Plusieurs des experts de l’agence travaillent ou ont travaillé comme consultants pour l’industrie chimique. « Pour les organisations signataires, les experts pointés sont donc, selon les propres critères de l’ECHA, en situation de conflits d’intérêts », mais selon l’agence, si les experts « offrent des services de consultance à l’industrie, [c’est] une pratique normale »5.
Méthodologie et études non publiées
L’Agence fonde ses expertises sur des études scientifiques comme sur des études financées et fournies par les industriels, et qui ne sont pas publiées. Pour Greenpeace, « il faut mettre fin à l’utilisation des études non-publiées qui viennent de l’industrie, afin que les décisions des agences européennes puissent être vérifiées indépendamment »5.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Agence_europ%C3%A9enne_des_produits_chimiques

« L’indépendance » à la sauce commission européenne

Attaque chimique mondiale : Personne ne poursuit les coupables…

avril 11, 2017

Au moment où l’Union Européenne devrait se prononcer très prochainement sur le renouvellement de licence du glyphosate pour les 15 années à venir ; un herbicide pourtant considéré comme un « cancérogène probable » par l’Agence internationale de recherche sur le cancer de l’ONU. L’industrie agrochimique a beau avoir une légion de lobbyistes – un million d’Européens ordinaires pourraient définitivement mettre hors-jeu l’ingrédient actif préféré de Monsanto.

La suite sur : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article34310

AGISSONS !

Dans le secret des « Monsanto papers »

avril 6, 2017

par Fabrice Nicolino

Par décision de justice, 250 pages secrètes de Monsanto sont révélées. Le Roundup, que les truands présentaient comme « bon pour l’environnement », était suspecté par les mêmes d’être cancérogène dès 1999. Et la fusion promise avec Bayer ne peut qu’annoncer le pire. On bouge ?

La suite sur : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article34262

Seule compte, pour l’Union européenne, la santé financière des entreprises ? : http://diantonio.wallonie.be/glyphosate-encore-un-signal-pr-occupant

L’usage du glyphosate interdit pour les particuliers en Wallonie à partir du 1er juin : http://www.levif.be/actualite/environnement/l-usage-du-glyphosate-interdit-pour-les-particuliers-en-wallonie-a-partir-du-1er-juin/article-normal-638999.html

A quiand une interdiction totale de cette salopezrie ?