Posts Tagged ‘gouvernement’

« Une fois n’est pas coutume, je félicite votre gouvernement. Enfin presque… »

novembre 7, 2018

http://jefklak.org/ce-qui-vient-de-se-passer-rue-daubagne-montre-le-vrai-visage-de-marseille

Publicités

Boomerang

novembre 7, 2018

par Patrick Mignard

http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article39527

Quand un colonialisme en cache un autre

novembre 6, 2018

par Bruno Guigue

Que les enfants yéménites meurent de faim par milliers, que les Palestiniens tombent sous les balles de l’occupant, que la Syrie soit un champ de ruines et la Libye plongée dans le chaos, tout cela ne nous émeut guère. On manifeste, on fait grève, on proteste ? Pas vraiment. Ni manifestations significatives, ni débats dignes de ce nom. Le crime néocolonial passe comme une lettre à la poste. Et pourtant, si nous subissions ce que nos gouvernements infligent à des peuples qui ne nous ont rien fait, que dirions-nous ? Si une alliance criminelle nous condamnait à mourir de faim ou du choléra, comme au Yémen ? Si une armée d’occupation abattait notre jeunesse parce qu’elle ose protester, comme en Palestine ? Si des puissances étrangères armaient des milices pour détruire notre république, comme en Syrie ? Si une coalition étrangère avait bombardé nos villes et assassiné nos dirigeants, comme en Libye ?

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/quand-un-colonialisme-en-cache-un-autre.html

En savoir plus sur les ventes d’armes de la France à l’Arabie Saoudite : mission impossible, même pour les députés ?

novembre 5, 2018

par Anne-Sophie Simpere

Des armes françaises sont-elles utilisées par l’Arabie Saoudite dans le meurtrier conflit au Yémen, où plusieurs millions de personnes sont menacées de famine ? Si c’est le cas, si des canons ou navires « made in France » servent délibérément à viser des civils ou à les affamer, les ventes d’armes françaises à l’Arabie Saoudite seraient illégales. C’est ce que tentent de savoir depuis un an plusieurs députés, emmenés par Sébastien Nadot, élu de la majorité. Mais les questions que les députés posent au gouvernement demeurent sans réponse. Et toute demande de commission d’enquête parlementaire se perd dans les limbes du pouvoir. Récit sur une zone d’ombre de la République.

La suite sur : https://www.bastamag.net/En-savoir-plus-sur-les-ventes-d-armes-de-la-France-a-l-Arabie-Saoudite-mission

Les droits de l’Homme, quand des intérêts financiers sont en jeu ….

Comme un air de Grèce qui flotte sur la France

novembre 3, 2018

par Le Partageux

En voyageant quotidiennement dans les coins les plus reculés de l’hexagone, au fil des mois, j’assiste non seulement aux difficultés croissantes des plus précaires, particulièrement touchés, mais j’observe aussi l’appauvrissement brutal d’une classe moyenne qui se croyait à l’abri.

La suite sur : https://yetiblog.org/comme-un-air-de-grece-qui-flotte-sur-la-france/

Empreintes digitales : attention danger (au nom de la sécurité) – #ikweiger, #jerefuse

novembre 1, 2018

Dès avril 2019, les nouvelles cartes d’identité belges porteront également deux empreintes digitales. Du moins si le projet de loi est approuvé par le Parlement. Mais l’idée du ministre Jan Jambon se heurte à des protestations massives sous le hashtag #ikweiger #jerefuse.

La suite sur : https://ptb.be/articles/empreintes-digitales-attention-danger-au-nom-de-la-securite

« Le stockage généralisé des empreintes digitales constitue une infraction à la Convention européenne des droits de l’Homme (CEDH). »

Le grand assèchement

octobre 28, 2018

par Yann Fiévet

Lorsque demain les historiens se pencheront – une fois dissipées les brumes de l’actualité trop proche – sur la vie sociale et politique que traverse la France d’aujourd’hui, ils ne manqueront probablement pas de souligner à quel point majeur le macronisme aura magistralement et prestement vidé de sa substance le champ politique. En effet, par la grâce d’Emmanuel Macron la chose politique, qui ne se construit véritablement que dans l’action collective, n’est déjà plus. Après ce grand assèchement mortifère la reconstruction, à condition qu’elle soit possible, sera longue et difficile. C’est probablement du bas de la société que devra naître la nécessaire révolution sociale et écologique. Au sommet, le pourrissement est sans doute trop avancé pour qu’un sursaut puisse survenir de l’intérieur de ce qui est devenu un microcosme sourd et aveugle aux maux les plus criants de notre temps.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article39451

La Caste : main basse sur l’Etat : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article39454

Du pognon pour tuer mais pas pour lutter contre la pauvreté

octobre 25, 2018

Des militants pacifistes devant le Seize pour dénoncer le remplacement des F-16: « Pas d’argent pour la guerre, mais pour combattre la misère »

La suite sur : http://www.lalibre.be/actu/belgique/des-militants-pacifistes-devant-le-seize-pour-denoncer-le-remplacement-des-f-16-pas-d-argent-pour-la-guerre-mais-pour-combattre-la-misere-5bd15925cd70e3d2f651af2e

F-35 : pourquoi les contribuables devraient-ils payer 15 milliards pour des machines à tuer ? : https://ptb.be/articles/f-35-pourquoi-les-contribuables-devraient-ils-payer-15-milliards-pour-des-machines-tuer

La pauvreté est un choix…. politique

octobre 23, 2018

par Jonathan Lefèvre

S’il y a en moyenne 12 000 millionnaires en plus en Belgique chaque année (oui oui), la pauvreté des travailleurs, avec et sans emploi, augmente. Pour le PTB, la situation est inacceptable. Le parti de gauche veut faire de la lutte contre la pauvreté une priorité, tant au niveau local que national, propositions à l’appui.

La suite sur : https://ptb.be/articles/la-pauvrete-est-bien-un-choix-politique

François Ruffin : «Avec Sanofi, le scandale est sous nos yeux»

octobre 16, 2018

par Laure Equy et Rachid Laïreche

Révolté par l’affaire de la Dépakine, le député de La France insoumise accuse le laboratoire de privilégier la logique financière au détriment de la santé publique. Et l’exécutif de cautionner ces pratiques. Il entend déposer une proposition de loi.

La suite sur : https://www.liberation.fr/france/2018/10/15/francois-ruffin-avec-sanofi-le-scandale-est-sous-nos-yeux_1685527

« On leur dit Dépakine, saignée dans la recherche, millions reçus en crédits impôt recherche… et eux marquent leur union avec Sanofi.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, m’a rétorqué : «On ne doit pas dénigrer une entreprise qui fonctionne bien.»