Posts Tagged ‘« green washing »’

Peut-on sauver le climat avec ceux qui le détruisent ?

février 20, 2019

Publicités

Ecologie et capitalisme.

avril 4, 2011

Par Raoul  Marc Jennar  

Un rapport parlementaire sur les « modes de financement et de gouvernance des associations de protection de la nature et de l’environnement», cité par le quotidien Libération (16 février 2011), relève notamment ce qui suit :

« La composition du conseil d’administration de la fondation Nicolas Hulot pose d’autres questions. Trois entreprises y occupent un siège : TF1, EDF et L’Oréal. Ceci ne pose, en soi, aucune difficulté: le mécénat de puissantes sociétés en faveur de l’environnement doit être accueilli comme un moyen supplémentaire d’action. Néanmoins, les activités particulières de ces groupes semblent problématiques sans les dimensions environnementales. EDF est une entreprise de pointe dans le secteur nucléaire. Quant à L’Oréal, elle est classée parmi les groupes de cosmétiques dont les produits font l’objet de test sur les animaux, au grand désarroi des opposants à la vivisection. Dès lors, comment interpréter, par exemple, la position très mesurée de Nicolas Hulot sur l’énergie nucléaire ? Quel poids donner à sa parole sur les activités principales de ses deux administrateurs, dont vos rapporteurs ont appris que l’un d’eux finance la fondation à hauteur de 10 % de ses ressources ».

Lire la suite de son article sur : http://www.jennar.fr/?p=1933

Lire aussi : http://gauchedecombat.wordpress.com/2011/02/21/message-a-eelv-debarrassez-vous-dhulot/

 « Là où l’individu en tant que tel est aujourd’hui requis et pratiquement irremplaçable, c’est en tant que consommateur ». (J. Baudrillard) 

Alors, oui nous avons un énorme pouvoir, malheureusement la plupart des citoyens se contentent de « travailler comme des boeufs, manger comme des porcs et voter comme des veaux ».

Les marques passent au vert.

décembre 8, 2009

Le bio fait vendre, mais il est compliqué à produire. Alors pour gagner des clients sans rien changer à leurs habitudes, les industriels de la grande consommation se contentent de repeindre leurs emballages.

Un zoli zoizeau qui fait cui-cui, quelques touffes d’herbes ici et là et, surtout, un gros logo « Nature’s pleasure » qui barre le paquet. Pas de doute, l’emballage du dernier muesli de Kellogg’s respire bon la nature.

Du moins, c’est ce que cette multinationale de l’agro-alimentaire aimerait vous faire croire. La recette, elle, n’est pas plus écolo qu’un 4×4 avec Noël Mamère au volant. Pas un gramme de bio, zéro éco conception, juste un logo vert pour être plus présentable. Et booster les ventes de muesli qui stagnent depuis des années, alors que les ventes de bio connaissent une croissance à tout casser. En 2008, selon l’Agence Bio, elles ont bondi de 25 % pour atteindre 2,6 milliards d’euros. « Les industriels ont bien compris qu’il y a un filon à exploiter », reconnait un expert de l’agro-alimentaire.

Lire l’article : http://www.bakchich.info/Les-marques-passent-au-faux-vert,09201.html#forum102655

http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article12367