Posts Tagged ‘greenwashing’

Le nouveau label « haute valeur environnementale » pour l’agriculture : « Un foutage de gueule phénoménal »

décembre 16, 2020

par Sophie Chapelle

Le nouveau label « Haute valeur environnementale » (HVE), bien moins exigeant que le label bio, bénéficie d’un soutien massif des pouvoirs publics. Des organisations dénoncent une « illusion de transition ».

La suite sur : https://www.bastamag.net/Label-Haute-valeur-environnementale-HVE-pesticides-glyphosate-vins-confusion-agriculture-biologique-illusion-transition

En marche vers la privatisation ! ( Route, ONF, Éducation… )

septembre 24, 2020

http://www.bonnes-nouvelles.be/site/index.php?iddet=2814&id_surf=&idcat=305&quellePage=999&surf_lang=fr&id_menu=305

« Défendre nos droits est devenu un crime » : des paysans indonésiens contre le greenwashing de Michelin

juillet 10, 2020

par Olivier Favier

En Indonésie, deuxième pourvoyeur mondial de caoutchouc, la monoculture d’hévéa est présentée comme respectueuse de l’environnement et des producteurs locaux. L’arrestation récente d’un syndicaliste paysan témoigne d’une autre réalité, dans laquelle le pouvoir des grandes firmes prend appui sur les autorités locales. Parmi les entreprises impliquées, on trouve la française Michelin.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Accaparement-terres-Indonesie-caoutchouc-hevea-Via-Campesina-Michelin

Décroissance aéronautique : ne pas céder aux sirènes de l’éco-kérosène

juin 30, 2020

par Laurent Castaignède

Alors que la plupart des avions restent cloués au sol, l’exigence de contreparties environnementales aux aides de l’Etat vers le secteur aérien se fait de plus en plus forte. Mais les solutions technologiques comme l’agro-kérosène et l’hydrogène ne sont que des moyens de poursuivre une fuite en avant intenable, selon Laurent Castaignède, ingénieur de l’École centrale Paris, fondateur du bureau d’études BCO2 Ingénierie et auteur de Airvore ou la face obscure des transports, chronique d’une pollution annoncée.

La suite sur : http://www.socialter.fr/fr/module/99999672/923/dcroissance_aronautique__ne_pas_cder_aux_sirnes_de_lco_krosne

Agro-kérosène ! Non, nécro-kérosène.

Comment se libérer de la publicité, arme de séduction massive des multinationales

juin 10, 2020

par Alexandre-Reza Kokabi

Dans un rapport sur la publicité publié mardi 9 juin, des associations montrent comment les multinationales s’en servent pour pousser à la surconsommation, blanchir leur image, et faire pression sur les médias. Des solutions pourraient endiguer cette influence néfaste.

La suite sur : https://reporterre.net/Comment-se-liberer-de-la-publicite-arme-de-seduction-massive-des-multinationales

« Les médias dominants ont confirmé qu’ils n’étaient pas libres.
Le Soir, le quotidien belge dit « de référence » : « L’équation est assez simple : les gens ne consomment pas. Du coup, les annonceurs ne sont plus là. Car ils n’ont tout simplement rien à vendre. Or, pour les médias, la pub, c’est le nerf de la guerre, la poutre maîtresse sans laquelle tout l’édifice s’effrite. » https://www.investigaction.net/fr/resistons-face-a-la-desinformation-appel-de-michel-collon/

Climat : le grand bluff des multinationales

mars 10, 2020

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Green Deal ou greenwashing ?

mars 8, 2020

par Arnaud Zacharie

Le projet de Green Deal de la Commission européenne est ambitieux. Il repose toutefois sur un plan de financement insuffisant et nécessite que les Etats membres aient la volonté politique de prendre les mesures qui s’imposent pour le concrétiser.

La nouvelle Commission européenne a présenté en décembre 2019 un ambitieux projet de Green Deal. Ce « pacte vert pour l’Europe » vise la neutralité carbone en 2050 et une baisse d’au moins 50% des émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport à 1990. Dans ce but, la Commission européenne ambitionne notamment de décarboner le secteur de l’énergie, de rénover les bâtiments, de développer la mobilité durable et d’aider les entreprises européennes à innover afin de devenir des leaders mondiaux de l’économie verte et des technologies propres.

La suite sur : https://www.cncd.be/arnaud-zacharie-commission-europeenne-green-deal-green-washing

BlackRock se paie une opération de greenwashing grâce à Paris et Berlin

janvier 25, 2020

par Amélie Canonne, Maxime combes

Lors du forum économique de Davos, la France et l’Allemagne ont communiqué sur la création d’un fonds climat avec BlackRock. Un cadeau inespéré pour le plus gros gestionnaire d’actifs qui investit des milliards de dollars dans les énergies fossiles.

La suite sur : https://www.bastamag.net/climat-blackrock-greenwashing-afd-investissement-energies-fossiles

Le faux-nez vert de Macron

novembre 30, 2019

par Yann Fiévet

Face au péril climatique et aux divers avatars de l’écocide en marche les classes politiques du monde entier se doivent de virer rapidement de bord, ne plus hésiter à passer au vert dare-dare. Ainsi, il paraît que depuis l’été dernier Emmanuel Macron donne l’exemple en la matière. Un an après la démission fracassante de Nicolas Hulot l’ancien banquier d’affaires aurait enfin amorcé sa conversion vers l’écologie. Les médias les plus prompts à bien relayer la doxa officielle du pouvoir en place se sont bien sûr empressés de se faire l’écho de ce qui pourtant apparaît déjà comme une nouvelle fable à gogos. Certes, une telle conversion ne peut s’improviser. Si un jour elle doit exister, elle prendra un temps certain. Il est probablement possible de faire accepter ce réalisme. Cependant, les quelques annonces tonitruantes à coloration verte des derniers mois en France sont tellement contradictoires avec la poursuite des trajectoires habituelles qu’il est impossible de se laisser berner ne serait-ce qu’une seconde.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article42474

https://reporterre.net/Un-nouveau-geste-climatique-de-M-Macron-il-valide-l-autoroute-Toulouse-Castres

Pollution plastique : « le greenwashing » des entreprises

octobre 4, 2019

par Agnès Le Rouzic – Greenpeace Canada

Pendant des années, les entreprises ont évité, avec succès, d’être tenues responsables pour la quantité sans cesse croissante de plastique à usage unique qu’elles produisent et qui finit dans l’environnement.

Mais à en juger par la récente couverture médiatique, il semblerait que le vent commence à tourner. Il ne se passe pas une semaine sans qu’une compagnie annonce triomphalement sa transition vers un nouveau type d’emballage plus écologique que le précédent : « emballage 100% recyclable », «nouvelle paille en papier», et le fameux «plastique biodégradable ».

Or dans un monde où plus de 90% du plastique n’a jamais été recyclé, la leçon à tirer est claire : ce n’est pas parce qu’un emballage est « recyclable » qu’il sera recyclé. Les plastiques biodégradables ne se décomposent pas dans la nature et la plupart des installations de traitement des déchets n’ont pas l’équipement nécessaire pour les traiter. Quant au passage du plastique au papier, ce serait un désastre pour les forêts au niveau mondial.

Plus tôt cette semaine, nous avons publié un rapport explorant ces fausses solutions et nous les avons résumées dans une vidéo.

Notre conclusion? Pour s’attaquer réellement à cette crise mondiale des déchets, les entreprises doivent donner la priorité à la réduction des produits à usage unique afin d’éviter de créer des déchets en premier lieu. Pour ce faire, elles doivent investir massivement dans des solutions axées sur la réutilisation des contenants et des systèmes de recharge innovants.

Plus de 200 000 personnes ont déjà dit aux grandes chaînes de supermarchés canadiennes et aux grandes marques d’abandonner les plastiques jetables. Pourtant, cette industrie semble préférer la solution de facilité qui consiste à déplacer le problème plutôt que de repenser leur modèle d’affaires largement basé sur la culture du tout-jetable.

Aussi, je vous propose une action simple aujourd’hui : assurons-nous de faire passer le message sur les véritables solutions à la crise de pollution plastique en partageant cette vidéo.