Posts Tagged ‘guerre’

La Belgique, 6e pays européen exportateur d’armes vers l’Arabie saoudite

novembre 12, 2018

La Belgique figure en 6e place de la liste des pays de l’Union européenne ayant exporté le plus d’armes vers l’Arabie saoudite en 2017, avec près de 152 millions d’euros pour huit licences d’armes, selon le dernier rapport de l’UE sur les exportations d’armes que le site d’information spécialisé « Bruxelles 2 » a obtenu avant sa publication.

La suite sur : http://www.lalibre.be/actu/belgique/la-belgique-6e-pays-europeen-exportateur-d-armes-vers-l-arabie-saoudite-5be98d77cd70fdc91b656c93

Quand des intérêts économiques sont en jeu, les droits de l’Homme …..

https://www.amnesty.be/infos/actualites/article/armes-wallonnes-immoralite-opacite

Publicités

Quand la boucherie de 14-18 se perpétue un siècle plus tard…

novembre 12, 2018

Chaque année, les Français commémorent la grande boucherie de 1914, prélude à la guerre totale de 1939. Pas pour se féliciter de l’illusoire victoire sur l’Allemagne mais bien au contraire pour s’affliger du déchaînement de barbarie déclenché par l’incroyable inconscience des somnambules qui dirigeaient nos pays et qui, manifestement, continuent à les diriger aujourd’hui. Comme disait si bien Paul Valéry, la guerre, c’est « le massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais qui ne se massacrent pas ».

La suite sur : http://www.europalestine.com/spip.php?article14833

Netanyahou déclenche une guerre depuis le « Sommet de la Paix » : http://www.europalestine.com/spip.php?article14828

« On ne lâche rien » : http://www.europalestine.com/spip.php?article14832

Dareen Tatour : Trois ans de prison : corps ligoté, esprit libre : http://www.europalestine.com/spip.php?article14841

Dénonçant l’horreur de la guerre et implorant la paix entre les peuples, ces monuments érigés après la Première Guerre mondiale sont trop rares.

novembre 10, 2018

par Axel Leclercq

La France ayant souvent guerroyé, elle compte plus de 150 000 monuments aux morts. Et parmi eux, savez-vous combien sont considérés comme pacifistes ? Quelques dizaines seulement… Alors que notre pays se rappelle ses morts, l’occasion est trop belle, pour une fois, de mettre en lumière ces quelques monuments qui dénoncent la guerre plutôt que de la glorifier.

La suite sur : https://positivr.fr/monuments-aux-morts-pacifistes/

Que maudite soit la guerre

Commémorations de la guerre 14-18

novembre 9, 2018

par Michèle Janss

Il y a cent ans se terminait la guerre 14-18. Un horrible conflit, où l’utilisation des gaz et les progrès de l’artillerie firent non seulement de nombreux morts mais aussi laissèrent des quantités d’hommes mutilés, aveugles ou fous.

La suite sur : https://www.investigaction.net/fr/commemorations-de-la-fin-de-la-guerre-14-18/

Un appel de députés européens pour arrêter le massacre au Yémen

novembre 9, 2018

par Anne-Sophie Simpere

A l’issue d’une conférence inter-parlementaire inédite sur le Yémen qui s’est tenue ce 8 novembre à Paris, des députés français, britanniques, italiens, allemands et néerlandais ont lancé un « Appel de Paris » pour le Yémen, demandant un cessez-le-feu immédiat dans le pays, l’accès à l’aide humanitaire pour les 22 millions de Yéménites qui en dépendent, et une suspension des livraisons d’armes aux belligérants.

La suite sur : https://www.bastamag.net/Un-appel-de-deputes-europeens-pour-arreter-le-massacre-au-Yemen

« A la guerre on fabrique des hommes morts et, pour les camoufler, on les appelle des héros. » (Alice Fernay)

novembre 8, 2018

Le champ d’honneur.

Ayant obligé l’homme de la terre
A quitter l’outil des labeurs féconds
Pourquoi s’étonner du train militaire
Qui va chez les morts emplir ses wagons ?
Pourquoi, franchement, ne pas dire au monde
Ce que chaque jour gémit notre coeur :
« Le champ dévasté par la guerre immonde
Est un abattoir plus qu’un champ d’honneur. »

Ayant obligé les hommes des villes
A suivre au charnier l’homme des sillons
Pourquoi mépriser les « hordes serviles »
Dont « les étendards sont des guenillons » ?
Pourquoi de grands mots, de formules creuses
Travestir des faits qui nous font horreur ?
Le champ moissonné par les mitrailleuses
Est un abattoir plus qu’un champ d’honneur.

Ayant obligé l’artiste qui râle
A laisser mourir son rêve chantant,
Pourquoi déplorer la chute brutale
Des temples bâtis par la foi d’antan ?
Pourquoi célébrer la « grandeur du geste »
Qui dans l’autre camp sème la terreur ?
Le champ qu’aux vautours dispute la peste
Est un abattoir plus qu’un champ d’honneur.

Ayant obligé des mains fraternelles
A rougir de sang les fleurs du chemin
Pourquoi poudrer d’or les funèbres ailes
Qu’ouvre en plein azur le mensonge humain ?
« Temps nouveaux », « Progrès », « Liberté », « Justice » ?
Le champ qu’ouvre aux gueux leur vain sacrifice
Est un abattoir plus qu’un champ d’honneur.

(Eugène Bizeau – 1922)

Petits morts du mois d’août

La grève des mères

« Un massacre entre gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas. » (Paul Valéry)

Champ d’honneur

« S’il y a quelque part des hommes humains on n’a qu’à crier « patrie », et tout le monde se mord. » (Barbusse)

A tous les enfants

Tu n’en reviendras pas

« Les guerres sont livrées pour savoir qui possède la terre, mais au bout du compte c’est elle qui nous possède. Celui qui ose affirmer la posséder ne repose-t-il pas sous elle ? (Cochise)

« – Des légions d’hommes frappés dans leur chair pour la plus grande gloire de ministres, banquiers, généraux, agents de change et autres pères de la patrie, étaient restés mutilés et handicapés à vie au nom de la liberté, de la démocratie, de la nation, de la race et du drapeau. (Carlos Ruiz Zafon – Marina)

https://the-dissident.eu/lassaut-de-tardi-grange-contre-guerre/

Laisse-moi passer, sentinelle

A la guerre comme à la guerre

« En temps de paix, les fils ensevelissent leurs pères; en temps de guerre les pères ensevelissent leurs fils. » (Hérodote)

http://www.lalibre.be/galerie/le-dubus-53182ad335704b2d2766d026

Quand un colonialisme en cache un autre

novembre 6, 2018

par Bruno Guigue

Que les enfants yéménites meurent de faim par milliers, que les Palestiniens tombent sous les balles de l’occupant, que la Syrie soit un champ de ruines et la Libye plongée dans le chaos, tout cela ne nous émeut guère. On manifeste, on fait grève, on proteste ? Pas vraiment. Ni manifestations significatives, ni débats dignes de ce nom. Le crime néocolonial passe comme une lettre à la poste. Et pourtant, si nous subissions ce que nos gouvernements infligent à des peuples qui ne nous ont rien fait, que dirions-nous ? Si une alliance criminelle nous condamnait à mourir de faim ou du choléra, comme au Yémen ? Si une armée d’occupation abattait notre jeunesse parce qu’elle ose protester, comme en Palestine ? Si des puissances étrangères armaient des milices pour détruire notre république, comme en Syrie ? Si une coalition étrangère avait bombardé nos villes et assassiné nos dirigeants, comme en Libye ?

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/quand-un-colonialisme-en-cache-un-autre.html

« La pacification de l’Algérie n’a pas été un long fleuve tranquille, bien au contraire »

novembre 6, 2018

par olivier Le cour Grandmaison

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez écrit « Coloniser. Exterminer ». D’après vous, l’Algérie a-t-elle été un laboratoire colonial ?

Dr. Olivier Le Cour Grandmaison : Oui, on peut effectivement considérer que l’Algérie a été une sorte de laboratoire pour l’élaboration d’un certain nombre de techniques de la guerre que l’on peut qualifier de guerre contre-révolutionnaire et de techniques répressives, notamment après la nomination de Bugeaud au poste de gouverneur général de l’Algérie en 1840.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/la-pacification-de-l-algerie-n-a-pas-ete-un-long-fleuve-tranquille-bien-au-contraire.html

« Croire en l’histoire officielle c’est croire des criminels sur paroles. » (Simone Weil)

novembre 6, 2018

http://europalestine.com/spip.php?article14808

Fraternité

Ils ont senti passer sur leur têtes altières
Le souffle précurseur des révolutions,
Et l’œil des dirigeants braqué sur les frontières
Semble déterminer le choc des nations
Ils espèrent, les fous, hébètés d’épouvante,
Détourner la fureur menaçant leurs pouvoirs;
Ils espèrent noyer dans une mer sanglante
Du prolétariat, le vengeur désespoir.

Nous, nous voulons, amis, que sur toute la terre
Règnent avec bonheur, bien-être et liberté
France, Autriche, Russie, Allemagne, Angleterre,
Tous les peuples sont faits pour la fraternité.

A qui peut profiter le gain d’une bataille?
Aux rois, aux dirigeants, aux vils exploiteurs,
à tous les trafiquants d’engins et de mitraille,
Aux détenteurs du sol, aux bourgeois exploiteurs.
Mais honteuse déroute, oh! brillante victoire!
Qu’importe au travailleur, en tous lieux pourchassé;
La guerre ne lui vaut ni fortune, ni gloire,
Qui nourrira les siens, s’il meurt, s’il est blessé?

Nous, nous voulons, amis, que sur toute la terre
Règnent avec bonheur, bien-être et liberté
France, Autriche, Russie, Allemagne, Angleterre,
Tous les peuples sont faits pour la fraternité.

Que de crimes commis au nom de la patrie!
Que de larmes, de sang, d’atrocités, de deuils!
Par qui sera jamais suffisamment flétrie
Cette idole acharnée à tisser des linceuls.
Combattons sans pitié l’esprit de chauvinisme,
Qui jette dans les coeurs des sentiments pervers.
Maudit soit à jamais ce mot: patriotisme
Notre unique patrie à nous, c’est l’Univers.

Nous, nous voulons, amis, que sur toute la terre
Règnent avec bonheur, bien-être et liberté
France, Autriche, Russie, Allemagne, Angleterre,
Tous les peuples sont faits pour la fraternité.

Tandis qu’aux jeunes gens on ensouffle la haine,
Et que les sentiments d’amitié sont bannis,
Cherchons à préparer l’étroite et douce chaîne
Qui formera un jour tous les peuples unis;
Alors tirant partie de son humeur guerrière
Contre les élements, les fléaux, la douleur,
L’homme ayant subjugué savamment la matière
Posera sur le globe un pied triomphateur.

Nous, nous voulons, amis, que sur toute la terre
Règnent avec bonheur, bien-être et liberté
France, Autriche, Russie, Allemagne, Angleterre,
Tous les peuples sont faits pour la fraternité.

(Sébastien Faure)

La renaissance du fascisme sous une forme moderne

novembre 3, 2018

par John Pilger

Le fascisme est considéré comme de l’histoire ancienne, comme dans ces vieux films tremblotants de chemises noires marchant au pas, leur criminalité aussi terrifiante qu’évidente. Et pourtant dans nos sociétés libérales, alors même que des élites va-t-en guerre nous poussent au devoir de mémoire, le danger grandissant d’une forme moderne du fascisme est ignoré. Car c’est leur fascisme.

« Déclencher une guerre d’agression.., ont déclaré les juges du tribunal de Nuremberg en 1946, est non seulement un crime international mais de plus le pire crime international car, par rapport aux autres crimes de guerre, il contient en lui toute la malfaisance des autres crime de guerre réunis. »

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/la-renaissance-du-fascisme-sous-une-forme-moderne-34038.html