Posts Tagged ‘H. Zinn’

Howard Zinn à Royan

mai 10, 2020

Avril 1945, Howard Zinn balance les premières bombes au napalm sur Royan
Le lieutenant bombardier Howard Zinn avait 23 ans. Il s’était engagé dans l’US Air Force « pour la patrie et contre le fascisme ». Il consacrera ensuite sa vie à enseigner l’Histoire, s’engageant dans les luttes de son temps, contre la ségrégation dans le Sud, contre les guerres impérialistes et écrira Une Histoire populaire des États-Unis. Son ami Noam Chomsky disait qu’il « a changé le regard des américains sur eux-mêmes ».

La suite sur : https://www.lesmutins.org/howard-zinn-a-royan

Les crimes de guerre n’ont pas de nationalité, et, comme souvent, ce sont principalement les populations civiles qui trinquent.

Si les ricains n’étaient pas là …

juillet 14, 2017

Il y a cent ans, les Américains débarquaient. Un extrait du film « Howard Zinn, une histoire populaire américaine »

Trump héros de Macron, un siècle après…

« Une baïonnette est une arme avec un travailleur à chaque extrémité ».
Ainsi parlait le socialiste Eugène V. Debs avec ceux qui aux Etats Unis, dénonçaient dés 1914 cette “guerre capitaliste”. Jusqu’en 1917, l’Amérique resta vertueusement neutre, ce qui lui permit de faire de bien juteuses affaires avec les pays engagées dans la grande boucherie.

La suite sur : http://la-bas.org/la-bas-magazine/au-fil-de-la-bas/Trump-heros-de-Macron-un-siecle-apres

Corruption cognitive: Sciences et sciences sociales sous tutelle idéologique… L’histoire abusée (Howard Zinn)

août 23, 2016

“Être ignorant de l’histoire, c’est comme être né hier.”
“On ne peut pas être neutre dans un train en marche.”
~ Howard Zinn ~

“Des relations nouvelles par leur ampleur, se sont nouées entre historiens professionnels et la grande entreprise, privée ou publique, industrielle ou financière.”
“Quant aux jeunes chercheurs [en histoire], il est urgent que, soustraits à la norme des desiderata des bailleurs de fonds et ainsi mis en mesure de tenir la tête droite, ils puissent aider l’histoire contemporaine française à retrouver la voie de l’indépendance.”
“La discipline historique reflétant fidèlement le cours général des choses, l’histoire indépendante du pouvoir de l’argent finira bien, même ici, par faire reculer l’histoire de connivence.”
~ Annie Lacroix-Riz ~

La suite sur : http://www.alterinfo.net/Corruption-cognitive-Sciences-et-sciences-sociales-sous-tutelle-ideologique-L-histoire-abusee-Howard-Zinn_a124837.html

Howard Zinn, une histoire populaire « par en bas »

août 9, 2015

par Jérôme Skalsky

« Tant que les lapins n’auront pas d’historiens, l’histoire sera racontée par les chasseurs. » Le film ‘Howard Zinn, une histoire populaire américaine’ est à l’affiche des salles des Grignoux à Liège jusque mi-septembre.

À l’aide d’archives et d’entretiens, Olivier Azam et Daniel Mermet nous font découvrir 
l’un des plus grands historiens critiques des Etats-Unis.

La suite  sur : http://solidaire.org/articles/howard-zinn-une-histoire-populaire-par-en-bas

A l’affiche Aux Grignoux à Liège : http://www.grignoux.be/films/3923-howard-zinn-une-histoire-populaire-americaine

Abolir la guerre

mars 4, 2015

http://hobo-lullaby.over-blog.net/2015/02/abolir-la-guerre.html

« S’il y a quelque part des hommes humains, on n’a qu’à crier « patrie » et tout le monde se mord » (Barbusse)

« Quand les drapeaux sont déployés toute l’intelligence est dans la trompette. » (Stefan Zweig)

3 guerres saintes. Howard Zinn

janvier 31, 2015

A écouter sur : http://hobo-lullaby.over-blog.net/2015/01/3-guerres-saintes.html

Howard Zinn, une histoire populaire américaine.

janvier 20, 2013

Par Les Mutins de Pangée

NOUVEAU FILM D’OLIVIER AZAM et DANIEL MERMET

(en cours de production)

Avec l’énorme succès de son livre Une histoire populaire des Etats-Unis, Howard Zinn a changé le regard des Américains sur eux-mêmes. Zinn parle de ceux qui ne parlent pas dans l’histoire officielle, les esclaves, les Indiens, les déserteurs, les ouvrières du textile, les syndicalistes et tous les inaperçus en lutte pour briser leurs chaînes. A Paris et à Boston nous avons eu la chance de rencontrer Howard Zinn et de le filmer, toujours stimulant et fraternel. À la fin Zinn disait « Je veux qu’on se souvienne de moi comme quelqu’un qui a donné aux gens des sentiments d’espoir et de pouvoir qu’ils n’avaient pas avant ».

Voilà exactement ce qui nous a donné envie de réaliser ce film.

Tous les renseignements sur : http://www.lesmutins.org/Howard-Zinn-une-histoire-populaire,52.html

Tant que les lapins n’auront pas d’historien. par Daniel Mermet

Tant que les lapins n’auront pas d’historien, l’histoire sera racontée par les chasseurs. Des histoires de victoires et de clairons tout en faisant discrètement nettoyer les trainées de larmes et de sang sur le parking du supermarché de la civilisation. Mais l’histoire que préfèrent raconter les chasseurs, c’est pas d’histoire du tout. À part pour le code de leur carte bancaire, les lapins n’ont pas besoin de mémoire.
En France aussi les chasseurs et leurs chiens font de grands efforts pour faire oublier la mémoire des luttes, 1789, 1871,1936, 1968, oublions ces horreurs, c’est la fin de l’Histoire. Ils prennent les Etats-Unis en exemple. Voyez, pas de lutte de classes aux Etats-Unis, pas de lutte fratricide, n’importe qui peut s’enrichir. Ou bien tu es un entrepreneur ou bien tu es un assisté, mon gars. Suffit de travailler dur et de craindre Dieu. Et s’il faut parfois aller défendre la liberté et la démocratie à travers le monde, c’est toujours au nom de la Justice avec les larmes aux yeux et la main sur le cœur.
Par la séduction et la répétition, cette propagande s’est infiltrée partout jusqu’à devenir une évidence indiscutable. En France, la critique de l’hégémonie des Etats-Unis risque de vous faire accuser d’antiaméricanisme. Et même d’antisémitisme ! Selon le philosophe français Bernard Henri-Levy « l’antiaméricanisme est une métaphore de l’antisémitisme » (« Ce grand cadavre à la renverse », octobre 2007, page 165).
Howard Zinn est de ceux qui résistent à l’irrésistible. Il est du parti des lapins, le parti de ceux qui sont à l’autre bout du fusil, les Indiens devant les conquérants, les esclaves qui fuient dans les marais, les ouvrières et leurs enfants face au peloton de la Garde civile, les déserteurs, les militants, les résistants. Sans idéaliser les victimes, sans trahir l’histoire, il fait simplement sortir de l’ombre ces instants où des femmes et des hommes ont réussi à résister, à s’unir et parfois même à l’emporter. Afin, dit-il de « redonner espoir ».En France, Zinn est connu d’un cercle d’initiés, mais on ne mesure pas bien sa popularité aux Etats-Unis. Pas seulement dans les syndicats ou les universités, mais aussi dans des dessins animés comme Les Simpsons. Ou pour Bruce Springsteen qui s’inspire entièrement des idées de Zinn pour son album Nebraska.
On retrouve souvent la phrase de Noam Chomsky : « Zinn a transformé le regard des américains sur eux-mêmes ».
Avec ce film nous voulons contribuer à changer le regard des Français sur les Etats-Unis. Pas moins !
Car les lapins ne s’enfuient pas toujours, il arrive même qu’ils profitent du sommeil des chasseurs et qu’ils leur volent leurs fusils et qu’ils les fassent reculer jusqu’au bord de la falaise. Et même au-delà.

Je souscris, tu souscris, nous souscrivons, ils réalisent en toute indépendance.

Une histoire populaire des Etats-Unis bientôt en film.

septembre 10, 2012

Pour que l’excellent film d’Howard Zinn, « Une histoire populaire des Etats-Unis » qui parle de ceux auxquels on ne donne pas la parole : les esclaves, les Indiens, les déserteurs, les ouvrières du textile, les syndicalistes…, devienne un film, Olivier Azam et Daniel Mermet lancent une souscription.

La suite sur : http://www.europalestine.com/spip.php?article7609

La mort vue du ciel.

juin 4, 2012

«  C’est le plus grand jour de l’histoire ! » (Harry Truman, apprenant que le bombardement d’Hiroshima est un « succès »)

La suite à lire sur : http://www.article11.info/?La-mort-vue-du-ciel#pagination_page