Posts Tagged ‘hégémonie’

Qu’il est beau, le monde libre !

août 12, 2017

par Bruno Guigue

Prodigue en bonnes paroles, l’Occident se veut l’incarnation des valeurs universelles. Ce parangon de la démocratie, ce champion des “droits de l’homme” convoque toujours ses vertus supposées à l’appui de ses prétentions hégémoniques. Comme si une bonne fée s’employait, magnanime, à faire coïncider sa morale et ses intérêts, il revêt ses ambitions matérielles des oripeaux de la justice et du droit. C’est ainsi que le “monde libre” pratique le bombardement de pays étrangers à des fins “démocratiques”, mais de préférence dans les contrées riches en hydrocarbures ou en ressources minières. Conjuguant la foi du charbonnier et la rapacité du capitaliste, il agit comme s’il pouvait convertir sa puissance économique en privilège moral.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/qu-il-est-beau-le-monde-libre.html

Publicités

La « McDonaldisation » est l’essence-même du capitalisme

mars 29, 2014

par Capitaine Martin

Née en 1937 dans une baraque à hot-dogs, la société McDonald’s est devenue la plus grande chaîne de restauration rapide. Présente aux quatre coins du globe, son développement planétaire est déterminé par l’incroyable impulsion que cette marque parvient à avoir grâce à une publicité aussi trompeuse qu’omniprésente. Un clown, un logo simple et accrocheur, une nourriture pas chère, une atmosphère empreinte de gentillesse et de simplicité. De quoi donner à McDonald’s l’apparence d’une entreprise proprette. Mais la réalité est tout autre.

La suite sur : http://www.legrandsoir.info/la-mcdonaldisation-est-l-essence-meme-du-capitalisme.html

L’Occident, un monde en déclin.

novembre 6, 2008

« L’hyperpuissance occidentale, qui se pose en horizon indépassable de l’idéal démocratique, fait en outre bon marché des exigeances de ces derniers en édictant les règles qui lui conviennent pour punir ses ennemis ou justifier des faits de guerre peu compatibles avec le modèle qu’elle prétend incarner.

Jamais, dans l’histoire récente, les principes sur lesquels reposent les droits universels n’ont été autant instrumentalisés pour servir la puissance, au point qu’on peut parler en ce début de XXIeme siècle d’un apogée de l’hégémonie et d’une cristallisation sans précédant des haines qu’elle suscite ». Sophie Bessis (L’Occident et les autres)

Lire la suite : http://www.lexpressiondz.com/article/8/2008-11-06/57672.html