Posts Tagged ‘histoire’

« Emmanuel Macron et l’Algérie : révisionnisme néocolonial et ingérence » par Algeria-Watch

octobre 12, 2021

« Le président Macron, connu pour son mépris et son insolence à l’endroit de ses administrés – les épisodes Gilets jaunes et Convention citoyenne pour le climat restés lettre morte en sont des illustrations éloquentes –, ne déroge pas à cette règle quand il s’adresse aux ex-administrés des ex-colonies « en toute franchise ». La tonalité du discours révélant plutôt le fond brutal et passéiste d’une « élite » française qui n’a ni digéré ni dépassé la perte des colonies.

La suite sur : https://europalestine.com/2021/10/12/emmanuel-macron-et-lalgerie-revisionnisme-neocolonial-et-ingerence-par-algeria-watch/

Commémoration des 60 ans de la journée du 17 octobre 1961 : https://ujfp.org/commemoration-des-60-ans-de-la-journee-du-17-octobre-1961/

Et : https://blogs.mediapart.fr/dominique-vidal/blog/161021/macron-et-lalgerie-slalom-dans-une-histoire-tragique

Aujourd’hui à Paris : https://www.lalibre.be/international/europe/2021/10/17/17-octobre-1961-des-centaines-de-manifestants-dans-paris-60-ans-apres-GRLIAQED2JFI3COPBJSENVHZ7A/

Il y a 60 ans, les dédias et le massacre du 17 octobre 1961 : https://www.acrimed.org/Il-y-a-56-ans-les-medias-et-le-massacre-du-17

Arte et la fabrication de l’histoire de l’ex-Yougoslavie

juin 4, 2021

Par Alexis Troude, Patrick Barriot, Jacques Hogard

La chaîne de télévision Arte a diffusé le 4 mai 2021 un documentaire de Lucio Mollica intitulé « Ex-Yougoslavie – Les procès du Tribunal pénal international ». La première partie de ce documentaire est consacrée aux crimes, la deuxième aux sanctions. Il constitue une grossière falsification de l’histoire de l’ex-Yougoslavie dont la chaîne Arte est coutumière. Ce documentaire à charge veut démontrer que les musulmans bosniaques et albanais sont les seules victimes des guerres yougoslaves.

La suite sur : https://www.investigaction.net/fr/arte-et-la-fabrication-de-lhistoire-de-lex-yougoslavie/

Un ancien néonazi à la tête d’une section de l’Institut de la Mémoire Nationale polonaise

mars 18, 2021

Ce pays membre de l’Union européenne depuis 2004 est en proie avec son histoire. Depuis plusieurs années, le parti conservateur catholique au pouvoir à Varsovie tente d’imposer un nouveau récit national. L’institut en charge de cette mission est devenu une véritable police politique usant de révisionnisme historique. Le mois dernier, il a été révélé que l’un de ses responsables locaux provient des rangs néonazis – RÉVISION DE L’HISTOIRE.

La suite sur : http://resistances-infos.blogspot.com/2021/03/un-ancien-neonazi-la-tete-dune-section.html

La Commune est-elle morte ?

mars 4, 2021

C’est en mars 1871 que pris naissance cet épisode que l’histoire retiendra sous le nom de: la Commune de Paris

La suite sur : http://lescenobitestranquilles.fr/2021/03/la-commune-est-elle-morte/

Howard Zinn ou la vitalité de l’histoire populaire

janvier 17, 2021

par Thibault Scohier

Dans cet article, l’auteur revient sur la sortie du Pouvoir des oubliés de l’histoire, dernier livre d’Howard Zinn paru en français et en profite pour évoquer rapidement la place de l’histoire populaire en France et en Belgique. Une plongée dans des histoires méconnues et qui ont pourtant concernées une large part des peuples.

La suite sur : https://www.revuepolitique.be/howard-zinn-ou-la-vitalite-de-lhistoire-populaire/

L’histoire, un récit sans les femmes

septembre 2, 2020

Une analyse de Sylvie Boulvain

Présentes depuis toujours dans la trame de l’histoire, les femmes ont été longtemps oubliées dans son récit, qui depuis l’Antiquité est principalement écrit par des historiens masculins. De plus, en se professionnalisant à partir du xixe siècle, la discipline historique se construit comme une science réservée aux hommes avec des espaces professionnels exclusivement masculins, comme les universités, les séminaires, les dépôts d’archives ou les bibliothèques, et ce, pratiquement jusqu’au milieu du xxe.

La suite sur : http://www.barricade.be/publications/analyses-etudes/histoire-un-recit-sans-femmes

« Pour poursuivre ses objectifs de maximisation des profits, le capitalisme est prêt à utiliser la « carotte » de la démocratie ainsi que le « bâton » du fascisme »

août 22, 2020

par Jacques R. Pauwels

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre « Big Business avec Hitler », vous évoquez la collaboration de l’élite économique industrielle et financière mondiale avec Hitler. Hitler n’est-il pas un pur produit, un instrument, du système capitaliste ?

Dr. Jacques Pauwels : Le soi-disant « national-socialisme » d’Hitler, en réalité pas du tout une forme de socialisme, était la variante allemande du fascisme, et le fascisme était une manifestation du capitalisme, la manière brutale et cruelle dont le capitalisme s’est manifesté dans l’entre-deux-guerres en réponse à la menace de changement révolutionnaire incarnée par le communisme, et à la crise économique de la Grande Dépression. Dans la mesure où Hitler a personnifié la variante allemande du fascisme, on peut en effet le qualifier d’« instrument » du capitalisme. Cependant, comme je le mentionne dans mon livre, le terme « instrument » est vraiment trop simpliste. Il serait plus exact de définir Hitler comme une sorte d’« agent », un être humain complexe avec un esprit propre, agissant au nom du capitalisme allemand mais pas toujours en accord avec les souhaits des capitalistes, plutôt qu’un simple « instrument » ou « outil » du capitalisme allemand. Cela explique pourquoi les capitalistes allemands n’ont pas toujours été parfaitement satisfaits des services d’Hitler. Mais l’avantage de cet arrangement était que, après l’effondrement de l’Allemagne nazie, ils ont pu blâmer l’« agent » pour tous les crimes qu’il avait commis en leur nom.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/pour-poursuivre-ses-objectifs-de-maximisation-des-profits-le-capitalisme-est-pret-a-utiliser-la-carotte-de-la-democratie-ainsi.html

La Mémoire, toujours…..

juillet 15, 2020

Le devoir de mémoire a ses pièges :
La mémoire doit être un instrument de réflexion,
pas de légitimation sinon, il y a détournement de l’héritage.
François Maspero.

Comme chaque année, la rafle du Vel d’Hiv et l’hommage national aux femmes et aux hommes de France qui ont cache des Juifs – des enfants principalement – les ont sauvés au risque de leurs propres vies, seront l’objet d’un hommage national dimanche 19 juillet prochain.

La suite sur : http://ujfp.org/spip.php?article7971

Des antisémites favorables au sionisme ? Il y en a toujours eu et il y en aura toujours ! Des sionistes favorables au fascisme, aussi !

juillet 13, 2020

par Pierre Stambul

L’État d’Israël et ceux qui le soutiennent inconditionnellement prétendent aujourd’hui définir ce qu’est l’antisémitisme et décréter qui est antisémite. Ils s’emparent de la mémoire de l’antisémitisme et du génocide nazi.

Et pourtant, antisémitisme et sionisme n’ont jamais été incompatibles.

La suite sur : http://ujfp.org/spip.php?article7964

Henri Guillemin : Le fascisme en France

février 20, 2020