Posts Tagged ‘indemnités’

Salaire brut, salaire net

octobre 29, 2018

par Philippe Arnaud

J’ai entendu ce qui suit au journal de France 2 de 13 h présenté par Marie-Sophie Lacarrau :

C’est une bonne nouvelle pour les salariés de cette entreprise. Ce mois-ci, une ligne disparaît sur leur fiche de paie : les cotisations pour l’assurance chômage, qui représentait une ponction de 0,95% sur le salaire brut. Un gain de pouvoir d’achat. La centaine de salariés découvre la nouveauté, accompagnée d’une note explicative de leur employeur, pour leur permettre de mieux déchiffrer leur bulletin de salaire. « J’ai une différence de 40 euros, je suis ravi de voir que j’ai un peu plus d’argent sur ma fiche de paie à la fin du mois », explique Hugo Benoit, l’un des salariés de l’entreprise. Une hausse de salaire qui peut varier d’une dizaine à une centaine d’euros selon le poste occupé.

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/salaire-brut-salaire-net.html

Publicités

Directeur de l’informatique à l’Unédic, il touchait en même temps son salaire et ses indemnités de chômage !

mars 10, 2016

par alain Guédé  

L’Unédic, qui gère les fonds de l’assurance-chômage, abrite de véritables artistes. Son ancien directeur de l’informatique, Pierre Lachaize, a réussi à exercer deux fonctions difficilement conciliables. D’un côté, chasseur en chef des faux chômeurs ; de l’autre, demandeur d’emploi indemnisé !

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article30789

Questions à la une : Assurance, les pièges – les exclus

janvier 26, 2014

A regarder sur : http://www.rtbf.be/video/detail_questions-a-la-une?id=1887937

Banksters : Dexia balance les copains

mars 8, 2013

par Woodward et Newton

Sous assistance respiratoire publique depuis son sauvetage à 6,4 milliards d’Euros en 2008, la franco-belge DEXIA tente de se refaire la cerise sur le dos des copains.

Chez DEXIA, où l’on n’en finit pas de ruminer l’ échec d’une stratégie financière rétrospectivement suicidaire, on a pris l’habitude d’essayer de faire payer ses erreurs par les membres de la confrérie.

Après avoir successivement lancé des actions judiciaires pour fraudes et tromperie sur la marchandise contre Countrywide Financial, puis contre la Deutsche Bank en juillet 2011, c’est au tour de JP MORGAN de subir sa vindicte.

La suite à lire sur : http://www.bakchich.info/international/2013/03/04/banksters-dexia-balance-les-copains-62237

La poupée Barbie aurait-elle des penchants esclavagistes ?

décembre 3, 2012

Par Ivan Du Roy, Nolwenn Weiler    

Salaires de misère, heures supplémentaires excessives, exposition à de multiples produits toxiques… Les conditions de travail dans les usines chinoises fabriquant des jouets pour le groupe Mattel – Barbie ou Fisher Price – sont jugées indignes par des organisations chinoises et européennes, qui ont enquêté sur place. Ce qui n’empêche pas le leader mondial du secteur de prétendre que ses produits sont conçus dans des conditions socialement responsables. Visite virtuelle dans une usine chinoise.

La suite à lire sur : http://www.bastamag.net/article2811.html

Adidas fuit ses responsabilités mais court derrière les médailles !

juin 7, 2012

La marque allemande refuse d’indemniser des travailleurs indonésiens.

L’industrie du sport a montré ces derniers mois et en particulier en Indonésie, une réelle volonté d’enfin créer un cadre sectoriel de respect des droits des travailleurs. La signature d’un protocole historique entre marques internationales, industriels et syndicats indonésiens pour garantir l’exercice de la liberté syndicale, tout comme le paiement soutenu par Nike d’1 million de dollars d’arriérés d’heures supplémentaires aux travailleurs d’un de ses fournisseurs constituent des progrès importants auxquels ont contribué les mobilisations citoyennes. Mais les travailleurs de l’industrie du sport ne sont pas au bout de leurs efforts. Le dernier rapport Fair Games publié par l’alliance Play Fair montre que de graves violations des droits des travailleurs se perpétuent de manière systémique, notamment en Chine, au Sri Lanka et aux Philippines, et notamment chez des fournisseurs d’Adidas.

Et d’Adidas il en est encore question dans un cas concret qui concerne les travailleurs d’un de ses fournisseurs indonésiens. Alors que la marque allemande dépense sans compter pour les JO de Londres et l’Euro 2012 de foot, elle refuse de contribuer aux indemnités dues aux 2800 travailleurs de son fournisseur PT Kizone, suite à la fermeture de l’usine, début 2011.  

Lire plus et agir : http://www.achact.be/news-info-50.htm

Europe : le travail c’est la santé…………………. du portefeuille.

octobre 26, 2011

 Déjà grassement payés, certains parlementaires n’hésiteraient pas à profiter du système pour arrondir largement leur fin de mois.

En 2008, la chaine allemande RTL diffusait un reportage remettant en question le système salariale des parlementaires européens.

La suite à lire sur : http://www.lalibre.be/societe/insolite/article/696000/scandale-quand-les-parlementaires-europeens-abusent-du-systeme.html

Lire aussi : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article18131

Nouvel article paru le 18-11-2011 : http://www.lalibre.be/societe/zappingvideo/article/700833/un-buzz-faisande-fait-son-retour-sur-le-net.html

Pour lui tout va bien merci !

juillet 16, 2009

 L’ex-PDG de General Motors Rick Wagoner va partir à la retraite le 1er août prochain avec plus de 10 millions de dollars (7 millions d’euros) en pensions, bonus et indemnités diverses, selon des documents transmis mardi à la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme de la bourse américaine.

Rick Wagoner, 56 ans, a démissionné le 30 mars dernier sous la pression de l’administration Obama, qui estimait que sous sa direction, le constructeur automobile n’avait pas fait suffisamment d’efforts pour se restructurer. GM a déposé son bilan le 1er juin. C’était la plus grosse faillite de l’histoire industrielle américaine.

Après ses 32 ans au sein de l’entreprise, Rick Wagoner va toucher 1,64 million de dollars (1,16 million d’euros) d’allocations chaque année pendant cinq ans, en plus de sa pension annuelle de 74.030 dollars (52.420 euros) pour le reste de sa vie. Il peut en outre décider d’encaisser les 2,6 millions de dollars (1,8 million d’euros) de l’assurance-vie payée par la compagnie. AP

http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?num=1019065243bef1ae7b1dac2a34c7853a

 

« Aide à la réinsertion professionnelle » !

mars 30, 2009

 l’heure où les « parachutes dorés » des grands patrons font polémique un peu partout en Europe, la Commission européenne a été contrainte lundi de défendre le généreux régime d’indemnités de départ en vigueur pour les commissaire européens.

En vertu des règles en place, un commissaire européenne qui quitte ses fonctions à Bruxelles continue à toucher durant trois années une « indemnité transitoire » variant de 40 et 65% de son salaire de base, et ce même s’il retrouve immédiatement un autre emploi.

Le salaire de base d’un commissaire européen est actuellement de 19.909 euros mensuels avant impôt, montant auquel s’ajoute une indemnité de résidence ainsi que des indemnités de représentation. « Ce sont les Etats membres qui ont fixé cette durée ainsi que le niveau de salaire », s’est défendue lundi Valérie Rampi, porte-parole de la Commission européenne en charge des questions administratives. « Nous ne faisons qu’appliquer les règles ».

http://www.lalibre.be/actu/europe/article/492249/la-commission-defend-les-indemnites-de-depart-des-commissaires.html