Posts Tagged ‘industrie touristique’

Tourisme : Tristes tropismes

août 13, 2019

Tourisme : Plus loin, plus vite, plus rien «. Le tourisme est une industrie de la compensation »

septembre 23, 2018

par Sébastien Navarro

De « l’usage » à « l’usure » du monde…

Le sociologue Rodolphe Christin a produit un corpus critique dézinguant l’industrie touristique. Après L’Usure du monde (éditions L’échappée), son pamphlet Manuel de l’antitourisme (éditions Écosociété) s’offre une peau neuve avec une réédition revue et augmentée. Entretien.

La suite sur : http://cqfd-journal.org/Le-tourisme-est-une-industrie-de

« Le tourisme consiste à déplacer des gens qui seraient mieux chez eux vers des endroits qui seraient mieux sans eux. » (Ph. Meyer)

’un bateau de croisière émet en moyenne en une journée autant de particules fines qu’un million de voitures. 8 % des gaz à effet de serre sont produits par l’industrie touristique. »

Pas de loisirs « nature » sans passage au préalable d’un troupeau de bulldozers

novembre 15, 2014

La triste histoire du Center Parc des Chambarans, une autre ZAD urgente mais un peu oubliée

par Paul C.

Pour une majorité de nos concitoyens, les vacances « nature » c’est formidable, à condition qu’on n’ait pas à marcher dans la boue, à écarter les ronces, et à affronter d’horribles moustiques et de terrifiantes couleuvres. L’aventure moderne, c’est dormir dans un bungalow confortablement aménagé (les cabanes dans les arbres ou les yourtes mongoles c’est tendance aussi, mais c’est un peu cher). Après une bonne nuit de sommeil réparateur, un brunch familial dans la cafeteria climatisée… ensuite, on confie les enfants à une structure spécialisée et on peut s’adonner à quelques exercices sportifs revigorants : VTT sur piste aménagée en forêt, randonnée à dos d’âne, baignade prolongée dans une piscine chauffée ornée de quelques cactus mexicains authentiques, balade dans la canopée avec un équipement sécurité complexe et efficace… En soirée, on retrouve les enfants et l’on partage une délicieuse spécialité locale décongelée, en compagnie des nouveaux et néanmoins formidables amis que l’on s’est fait pendant la séance de sauna. Le cœur du dispositif est protégé par une immense bulle de verre ; on échappe du coup à ces maudites intempéries qui vous gâchent les vacances pour un oui ou pour un non. Tourisme de masse dans une ambiance « Robinson Crusoé seul sur son île déserte » garanti ou remboursé.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article27234