Posts Tagged ‘ingérence’

Elections au Vénézuela, un tournant

novembre 20, 2021

Texte : Gabriel Vera Lopes et Thierry Deronne / Venezuelainfos

Source et traduction : Bernard Tornare

Le-Venezuela-dictature-où-il-n’y-a-pas-de-place-pour-les-opposants. La vieille antienne de l’internationale médiatique vise les militant(e)s de gauche du monde entier, pour les démobiliser, les neutraliser, éliminer toute velléité de solidarité.

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/2021/11/19/elections-au-venezuela-un-tournant/

« ….la mission de novembre 2021 est en partie discréditée par les déclarations du dirigeant européen Borrel pour qui « notre rôle est d’aider l’opposition » et « seul le rapport de l’UE validera ou non le résultat » (sic). En outre, espérant faire pression sur les électeur(trices)s, l’Union Européenne vient de reconduire « pour un an » ses sanctions illégales contre le Venezuela (dénoncées par l’ONU), à trois jours du scrutin… »

« Quand les Etats-Unis s’arrogent le droit de décider quels pays peuvent manger. »

octobre 18, 2021

Par Caitlin Johnstone

Les agences de presse AP et AFP, démultiplicateurs de propagande à l’échelle mondiale, ont toutes deux informé leurs lecteurs qu’un « fugitif » a été extradé vers les États-Unis.

« Un homme d’affaires fugitif proche de Maduro, le président vénézuélien, est extradé vers les États-Unis », titre l’AFP.

« Alex Saab, un fugitif proche du gouvernement socialiste du Venezuela, a été mis dans un avion à destination des États-Unis pour faire face à des accusations de blanchiment d’argent », a annoncé AP sur Twitter.

On peut se demander ce qui fait de cet homme un « fugitif » et ce que ce statut a à voir avec son extradition vers un gouvernement étranger dont les lois ne devraient avoir aucune incidence sur sa vie. Il se trouve qu’Alex Saab, citoyen vénézuélien d’origine colombienne, est un « fugitif » de l’autorité autoproclamée du gouvernement américain, qui décide quelles populations de notre planète sont autorisées à avoir un accès facile à la nourriture. Son crime est de travailler à contourner les sanctions américaines écrasantes qui ont fait mourir les civils vénézuéliens par dizaines de milliers.

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/2021/10/17/quand-les-etats-unis-sarrogent-le-droit-de-decider-quels-pays-peuvent-manger-par-caitlin-johnstone/

« « L’État voyou américain vient de bafouer toutes les lois internationales, après avoir emprisonné et maintenant extradé le DIPLOMAT vénézuélien Alex Saab. L’immunité diplomatique est morte ; l’empire américain l’a tuée. Désormais, tous les diplomates étrangers peuvent être kidnappés et emprisonnés, si Washington le souhaite », a tweeté le journaliste Ben Norton, ajoutant : « Les accusations américaines de ’blanchiment d’argent’ sont absurdes et politiquement motivées. Les États-Unis prétendent que toute personne qui viole leurs sanctions ILLÉGALES est un ’criminel’. » »

Pour rappel, entre autres

Jean Lavalasse: « Les États-Unis ont toujours eu un intérêt sinistre et macabre pour Haïti »

août 31, 2021

Par Frans De Maegd, Grégoire Lalieu

Onze ans après le terrible tremblement de terre qui avait coûté la vie à des milliers de victimes, Haïti a de nouveau été frappé par un séisme particulièrement meurtrier. Pourquoi ce pays des Caraïbes est-il si durement touché? Comment la misère persiste, malgré l’aide internationale? Qu’est-ce qui explique les tensions politiques et les manifestations, alors que les États-Unis cherchent à faire la pluie et le beau temps en Haïti? Quel espoir pour le peuple haïtien? Photographe et documentariste haïtien vivant à Bruxelles, Jean Lavalasse répond à nos questions.

La suite sur : https://www.investigaction.net/fr/jean-lavalasse-les-etats-unis-ont-toujours-eu-un-interet-sinistre-et-macabre-pour-haiti/

Et : http://www.cadtm.org/Haiti-Il-y-a-196-ans-la-dette-de-l-independance

Pompeo et la CIA contre les élections législatives au Venezuela, par Katu Arkonada (La Jornada, Mexique)

octobre 11, 2020

La semaine même où un rapport dénonçant le gouvernement vénézuélien pour « crimes contre l’humanité » a été rendu public par une « mission internationale indépendante » payée comme sous-traitante d’une Commission de l’ONU, mais qui n’a jamais mis les pieds dans le pays et qui s’est appuyée sur des témoignages.. de l’opposition de droite et des réseaux sociaux, le secrétaire d’État Mike Pompeo était au Brésil et en Colombie pour continuer à alimenter la rhétorique contre la révolution bolivarienne pendant la campagne présidentielle états-unienne, mais aussi en pleine campagne électorale pour les élections législatives qui se tiendront le 6 décembre au Venezuela.

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/2020/10/10/pompeo-et-la-cia-a-la-manoeuvre-contre-les-elections-legislatives-au-venezuela-par-katu-arkonada-la-jornada-mexique/

https://venezuelainfos.wordpress.com/2020/10/11/lettre-de-nicolas-maduro-aux-peuples-du-monde/

Elections, déconfinement, “monde d’après” : les initiatives du président Maduro

juin 15, 2020

par Thierry Deronne

Appuyé depuis plusieurs années par des médiateurs comme l’espagnol José Luis Rodriguez Zapatero, le gouvernement bolivarien a instauré le dialogue avec une partie importante des leaders de l’opposition vénézuélienne. Il existe en effet au Venezuela une opposition démocratique (qu’occultent ou dénigrent les grands médias). Elle est de plus en plus nombreuse à rejeter le putschisme, la déstabilisation violente et la corruption de Juan Guaido, hologramme médiatique jamais élu président mais autoproclamé comme tel par les Etats-Unis. L’incapacité de ce dernier à faire autre chose que d’exiger “plus de sanctions pour chasser Maduro”, s’emparer d’actifs de l’Etat vénézuélien ou préparer en solitaire la privatisation générale du pays en faveur des amis de Donald Trump lui a fait perdre la majorité de ses alliés au sein de l’Assemblée Nationale, dont la majorité des députés appartient à l’opposition.

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/2020/06/14/elections-deconfinement-monde-dapres-les-initiatives-du-president-maduro/

La perspective manquante dans les médias : les liens entre l’Iran et le Venezuela ne concernent pas les États-Unis, par Gregory Shupak (Fair.org)

juin 14, 2020

par Gregory Shupak

L’État états-unien n’étouffe pas seulement des vies en pressant des genoux sur des cous à l’intérieur de son territoire. Il cherche également à asphyxier des pays entiers comme l’Iran et le Venezuela. Lorsque les ennemis de l’empire états-unien défient les injonctions de Washington, les médias privés participent volontiers à l’émergence d’une crise, même lorsque l’enjeu est quelque chose d’apparemment aussi banal qu’un échange de biens. Cela est évident dans la couverture médiatique des livraisons de pétrole iranien au Venezuela, qui a présenté ces livraisons comme un problème à résoudre, plutôt que comme une transaction commerciale qui ne concerne en rien une tierce partie.

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/2020/06/14/la-perspective-manquante-dans-les-medias-les-liens-entre-liran-et-le-venezuela-ne-concernent-pas-les-etats-unis-par-gregory-shupak-fair-org/

Les manoeuvres américaines pour empêcher Jeremy Corbyn de gagner les élections

juin 13, 2019

Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a fait savoir qu’il empêcherait Jeremy Corbyn, le leader travailliste britannique d’arriver au pouvoir. En Grande-Bretagne, on apprécie très moyennement ce genre d’ingérence…

La suite sur : http://europalestine.com/spip.php?article291

Blocus criminel contre le Vénézuela

avril 6, 2018

par Pascualina Curcio

Les sanctions économiques imposées par le gouvernement des Etats-Unis, auxquelles se sont joints certains pays européens et qui sont célébrées par différents pays d’Amérique latine peuvent être qualifiées de génocidaires.

La suite sur : https://www.investigaction.net/fr/blocus-criminel-contre-le-venezuela/

Lire aussi : https://venezuelainfos.wordpress.com/2018/04/04/tous-nous-sommes-le-venezuela-par-issa-ndiaye/

Aveu

février 26, 2018

Les Etats-Unis reconnaissent publiquement que les sanctions cherchent l’effondrement du Venezuela

février 3, 2018

Le Secrétaire d’État états-unien Rex Tillerson a suggéré la possibilité d’un coup d’État au Venezuela pour chasser le président élu Nicolas Maduro et l’exiler à Cuba : « parfois en Amérique Latine l’armée peut être un acteur de changement quand les choses vont trop mal« a-t-il précisé le jeudi 1 février.

La thèse est assez souvent répétée mais elle ajoute plus de réalisme au scénario actuel : plus les partis d’opposition rendent visible leur incapacité à diriger le front intérieur de l’opération de changement de régime, plus les puissances occidentales se font les porte-paroles d’actions contre le Venezuela et agissent. De façon de plus en plus agressive et brutale.

La suite sur : https://venezuelainfos.wordpress.com/2018/02/02/les-etats-unis-reconnaissent-publiquement-que-les-sanctions-cherchent-leffondrement-du-venezuela/