Posts Tagged ‘intrans’

L’agriculture bio produit autant et rapporte plus aux agriculteurs

juin 30, 2016

Une étude à long terme menée par l’Institut de recherche suisse de l’agriculture biologique (FiBL) au Kenya a clairement montré que non seulement l’agriculture biologique produit des récoltes comparables mais qu’elle génère également des revenus supérieurs pour les agriculteurs par rapport aux méthodes traditionnelles.

La suite sur : http://trends.levif.be/economie/entreprises/l-agriculture-bio-produit-autant-et-rapporte-plus-aux-agriculteurs/article-normal-518367.html

Rases campagnes

mars 31, 2015

par Yann Fiévet

Cela fait beau temps que les campagnes se vident de leur substance humaine. Malgré tout ce qu’elles subissent, elles parviennent à vivre encore. La vie qu’il leur reste pourrait cependant à jamais disparaître sous le coup d’accélérateur donné à l’industrialisation de l’agriculture. Les fermes-usines – mille vaches, douze mille porcs, cent mille poules – qui défraient la chronique et émeuvent une partie de l’opinion publique depuis quelques années ne sont en réalité que les pointes visibles – certes de plus en plus nombreuses – de la colonisation massive des activités agricoles par les groupes industrialo-financiers. Ainsi, la grande presse est peu prolixe à propos de l’envahissant groupe français Sofiprotéol, récemment rebaptisé Avril pour de nouvelles aventures, dont le dévoilement de l’emprise tentaculaire révèlerait au grand public tant de surprises. Et notamment celle-ci : le patron de cet empire agro-industriel n’est autre que le Président de la puissante FNSEA ! Mélanges des genres ? À voir…

Lire la suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article14691

« Printemps silencieux » – Rachel Carson – Editions Wildproject

« Nous sommes ce que nous mangeons » – Jane Goodall – Babel, Actes Sud

L’impasse de l’agriculture productiviste

juillet 4, 2014

Les nuisances sociales, écologiques et humaines sont particulièrement marquantes dans le domaine agricole. L’accumulation du capital, soutenue par l’idéologie du productivisme, a joué un rôle majeur dans la destruction de la paysannerie dès le milieu du XIXème siècle, processus qui s’est accéléré après la Seconde Guerre mondiale. Et pourtant aujourd’hui, les paysans ne sont toujours pas morts, Silvia Pérez-Vitoria dans « Les paysans sont de retour », aux Éditions Actes Sud, parle même d’un retour des paysans.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article26248

L’agriculture biologique peut-elle nourrir l’humanité ?

avril 9, 2013

par Jacques Caplat

L’un des principaux obstacles au changement est le fatalisme. Or, ce dernier est particulièrement prégnant en matière agricole, et fortement encouragé par les acteurs de l’agro-industrie. En toute bonne foi, de nombreux agriculteurs et consommateurs sont persuadés que le système technique et économique actuel est « le seul possible ». Pour entretenir cette résignation, l’appareil agro-industriel s’acharne à promouvoir le mythe d’une agriculture biologique marginale et incapable de nourrir l’humanité : il faut à tout prix nier l’existence d’alternatives. Pourtant, les solutions basées sur les savoirs paysans, l’adaptation au milieu naturel et les techniques agro-écologiques ouvrent des perspectives d’autant plus encourageantes qu’elles sont particulièrement efficaces dans les régions les plus pauvres et les plus peuplées de la planète.

La suite à lire sur : http://ecorev.org/spip.php?article948

« Le livre noir de l’agriculture » d’Isabelle Saporta

« Toxic » de William Reymond

« Printemps silencieux » de Rachel Carson

Lettre ouverte de Bhaskar H. Save

mars 30, 2013

par Fabrice Nicolino

La lettre qui suit m’a été envoyée par un ami lointain, très proche pourtant. Laurent Fournier, que je salue, vit en effet en Inde. Ce courrier public d’un vieil homme qui se se penche sur le passé et le futur d’un seul mouvement m’a beaucoup touché. Il date de 2006, mais il est surtout de notre temps. Les interrogations de Bhaskar H. Save devraient être discutées dans les écoles, elles devraient être dans tous les journaux et sur toutes les lèvres.

A lire sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article22609

Elle n’est pas belle la vie, pour l’agriculture et l’élevage, intensifs s’entend.

janvier 24, 2013

Par Claude-Marie Vadrot

Les 55 milliards d’euros distribués par la Politique agricole commune bénéficient essentiellement à 15 % des agriculteurs.

La suite à lire sur : http://www.politis.fr/La-nouvelle-PAC-adoptee-oublie-le,20738.html