Posts Tagged ‘investissement’

Les banques françaises au secours du pétrole, du gaz et du charbon

mai 18, 2021

Par Alexandre-Reza Kokabi

Les grandes banques françaises ont injecté près de 100 milliards de dollars dans les entreprises actives dans le charbon, le pétrole et le gaz, depuis début 2020. BNP Paribas, Société générale, Crédit agricole et BPCE ont « augmenté ces financements de 22,5 % ».

La suite sur : https://reporterre.net/Les-banques-francaises-au-secours-du-petrole-du-gaz-et-du-charbon

Or gris

février 22, 2018

par Martine Lozano

Les trusts de « l’or gris » (Orpéa, Korian…) se portent bien et leurs actionnaires aussi, tandis que leurs résidents ou leur famille doivent payer en moyenne 2 500 euros par mois. C’est plus du double de la pension moyenne qui est en France de 1 200 euros net et le triple de la pension moyenne des retraitées – à peine au dessus de 800 euros.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article37105

Sauver le climat ? Les banques qui accordent des crédits non durables doivent en payer le prix

novembre 29, 2017

Les banques et les gestionnaires de fonds peuvent jouer un rôle clé dans la lutte contre le changement du climat. Augmenter le coût des crédits à des projets polluants pour les banques qui les octroient, inciterait tous les secteurs à privilégier les investissements verts. La balle est aussi dans le camp de l’investisseur durable : la demande (logique) d’exclure tous les carburants fossiles de son portefeuille d’investissement constitue véritablement un moteur du changement. En effet, c’est l’argent qui fait tourner le monde : tous ensemble, nous devons simplement indiquer dans quel sens.

La suite sur : https://lacouleurdelargent.be/sauver-le-climat/?noredirect=fr_BE&utm_source=&utm_medium=email&utm_term=&utm_content=La-responsabilit%C3%A9-environnementale-des-banques&utm_campaign=171127-TBBE-FR-eNews-Particuliers

La participation de la Belgique à la Banque mondiale

août 16, 2016

Mobilisation

La politique devrait être une vocation. Mais pour le plus grand nombre, elle est un métier. Un métier qui ne rapporte pas aussi vite que beaucoup le souhaiterait et qui nécessite de grosses mises de fonds. Une campagne électorale coûte cher. Mais pour certaines grosses sociétés, c’est un placement amortissable en cinq ans. Et pour peu que le protégé se hisse à la présidence, alors là, le placement devient inespéré. Les financiers d’autrefois achetaient des mines à Djelizer ou à Bazoa. Et bien ceux d’aujourd’hui ont compris qu’il valait mieux régner à Matignon que dans l’Oubangui, et que de fabriquer un député coûtait moins cher que de dédommager un dictateur africain. (Michel Audiard)

mars 4, 2016

Ma banque 0% carbone

juin 16, 2015

Il ne reste plus beaucoup de temps pour agir et limiter le réchauffement climatique.
Une des solutions est de ne plus investir dans le secteur des énergies fossiles. Interpellez votre banque !
Les banques belges, à travers les soutiens financiers qu’elles apportent aux entreprises actives dans le secteur des énergies fossiles, ont leur part de responsabilité dans le réchauffement climatique.

Les campagnes de désinvestissement des énergies fossiles prennent de l’ampleur depuis 2010. Plus de 200 organisations à travers le monde ont déjà pris l’engagement de désinvestir des énergies fossiles. Récemment, le plus grand fonds de pension public au monde a lui aussi pris la décision de se désengager des entreprises qui exploitent le charbon.
Interpellez votre banque
Demandez-lui de mettre un terme à toute forme de soutien financier aux secteurs qui produisent des énergies fossiles et de réorienter ce soutien vers la production d’énergies renouvelables.

Pour agir : https://www.financite.be/fr/petition/ma-banque-0-carbone

Comment la finance « verte » détruit l’Amazonie

novembre 12, 2014

par Olivier Petitjean

Financer des projets peu polluants, investir dans des énergies renouvelables, ne pas contribuer au réchauffement climatique… De plus en plus d’investisseurs recherchent des placements profitables mais respectables. Les obligations « vertes », un nouvel outil financier présenté comme plus écolo, sont là pour les séduire. Mais peut-on vraiment s’y fier ? L’exemple de GDF Suez, de ses grands projets de barrages en Amazonie, et des critères plus que flous qui entourent ce type d’investissement, montrent que ces financements « responsables » pourraient servir à « tout et n’importe quoi ».

La suite sur : http://www.bastamag.net/Le-nouvel-outil-financier-vert

Vers une version marchande des soins de santé ?

mai 9, 2014

par Matthieu Cornélis

Presque secrètement, les États-Unis et la Commission européenne négocient un accord de libre-échange. Leur ambition : créer un marché commun pour favoriser le commerce et les investissements des deux côtés de l’Atlantique. Certains documents “fuitent” sur Internet. Leur contenu n’augure rien de bon pour la santé publique et reste opaque aux yeux des citoyens.

La suite à lire sur : http://enmarche.be/International/Enjeux%20internationaux/2014/20140501_vers_une_version_marchande_des_soins_de_sante.htm

Crise financière : comment des « fonds vautours » commencent à attaquer l’Europe

mars 26, 2014

par Olivier Petitjean

Plusieurs dizaines de fonds spéculatifs s’estiment lésés par la suppression d’aides publiques ou les restructurations de dettes souveraines menées en Europe. Au nom de la protection des investissements, ils attaquent donc les Etats devant des tribunaux commerciaux extranationaux. En jeu : des centaines de millions d’euros d’indemnités à empocher. Si leurs premières cibles sont l’Espagne, la Grèce et Chypre, d’autres pays pourront être concernés. Après l’austérité, les citoyens européens paieront-ils la facture de la crise une seconde fois ?

La suite sur : http://www.bastamag.net/Crise-financiere-comment-des-fonds

Lire aussi : http://gaetanpelletier.wordpress.com/2014/03/23/karen-hudes-lanceuse-dalerte-de-la-banque-mondiale-revele-comment-lelite-mondiale-dirige-le-monde/

L’arbitrage international, une pratique scandaleuse méconnue

mars 23, 2014

par Virginie De Romanet

Les organisations Transnational Institute (TNI) et Corporate Europe Observatory (CEO) ont publié conjointement un rapport sur l’arbitrage amplement documenté qui fera date |1|. En effet, il s’agit d’un enjeu international de taille pour les États qu’ils soient du Sud ou du Nord qui demeure largement méconnu.

La suite sur : http://michelcollon.info/L-arbitrage-international-une.html?lang=fr