Posts Tagged ‘journalisme’

Pourquoi et comment le « Classement mondial de la liberté de la presse » de Reporters sans frontières est une farce

avril 26, 2018

par Maxime Vivas

Régulièrement, les médias, les partis politiques, les associations de défense des droits de l’homme se réfèrent au « Classement mondial de la liberté de la presse » établi par Reporters sans frontières.
Cette année, le rapport de cette organisation est affecté d’un sous titre : « La haine du journalisme menace les démocraties ». Vous suivez mon regard vers un leader politique français ?

La suite sur : https://www.legrandsoir.info/pourquoi-et-comment-le-classement-mondial-de-la-liberte-de-la-presse-de-reporters-sans-frontieres-est-une-farce.html

Publicités

A propos d’argent et d’indépendance de la presse

février 17, 2018

Enquête : la presse mainstream gavée d’argent privé et public.

Alors que Médiapart dévoile les montants des aides publiques et privées astronomiques perçues par les médias dominants français détenus par une poignée de milliardaires, leur dépendance financière fait craindre le pire pour la liberté de la presse. D’autant que, certains journaux comme « Le Monde » ou « Libération », sont désormais tentés par des partenariats avec des multinationales comme Facebook…

La suite sur : https://mrmondialisation.org/enquete-la-presse-mainstream-gavee-dargent-prive-et-public/

Les dessous de l’empire Bolloré

février 9, 2018

L’empire Vincent Bolloré. Il contrôle Vivendi, Havas, le groupe Canal +, C8 et CNews, possède des journaux gratuits, il est une puissance en Afrique et est l’ami des présidents français. Ce patron emblématique des oligarques à la française multiplie aussi les poursuites contre les journalistes. Invités : Jean-Pierre Canet et Nicolas Vescovacci, qui publient Vincent tout-puissant, l’enquête que Bolloré a voulu empêcher aux éditions Jean-Claude Lattès.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article36975

Politique post-vérité ou journalisme post-politique ?

novembre 22, 2016

par Frédéric Lordon

Un système qui, le lendemain de l’élection de Donald Trump, fait commenter l’événement par Christine Ockrent — sur France Culture… — et le surlendemain par BHL interviewé par Aphatie, n’est pas seulement aussi absurde qu’un problème qui voudrait donner des solutions : c’est un système mort.

La suite sur : http://blog.mondediplo.net/2016-11-22-Politique-post-verite-ou-journalisme-post

« L’information est trop importante pour la laisser aux seuls journalistes » (interview 2/3)

mars 12, 2016

« Vous remarquerez d’ailleurs que les médias n’organisent jamais de vrais débats contradictoires entre leurs « experts ». Je ne demande qu’à ce qu’on m’invite pour discuter avec des gens du Pentagone, du lobby sioniste ou des grandes multinationales. Mais ils refusent ! »

La suite sur : http://michelcollon.info/L-information-est-trop-importante,5803.html

Y a encore du boulot !

mars 8, 2016

Médias : quelques ilots résistent …

octobre 31, 2015

par Serge Halimi  

Interrogée sur l’irruption fracassante de MM. Vincent Bolloré et Patrick Drahi dans l’univers des médias français, Mme Fleur Pellerin, ministre de la culture et de la communication, a eu une réponse apaisée : « Un mouvement de concentration dans les médias peut être bénéfique s’il permet d’accompagner la transition des modèles liés aux nouveaux usages numériques. Sur le plan économique, la France a besoin de groupes multimédias solides et dynamiques, des fleurons capables d’affronter la compétition internationale. Mais je veux aussi qu’il puisse y avoir des garanties sur le pluralisme et la liberté d’expression, ainsi que sur la bonne santé sociale du secteur (1) ».

Qui oserait douter un instant que le pluralisme, la liberté d’expression et l’emploi des journalistes soient l’unique objectif en vue duquel se démènent actuellement MM. Bolloré, Drahi et leurs amis milliardaires ?

La suite sur : http://www.monde-diplomatique.fr/2015/11/HALIMI/54154

La guerre par les médias et le triomphe de la propagande

décembre 9, 2014

par John Pilger

Pourquoi tant de journalisme a-t-il succombé à la propagande ? Pourquoi la censure et la distorsion sont-elles la pratique standard ? Pourquoi la BBC est-elle si souvent un porte-parole d’un pouvoir rapace ? Pourquoi le New York Times et le Washington Post trompent-ils leurs lecteurs ? Pourquoi n’enseigne-t-on pas aux jeunes journalistes à comprendre les programmes des médias et à contester la haute prétention et le faible objectif d’une objectivité truquée ? Et pourquoi ne leur enseigne-t-on pas que l’essence de beaucoup de ce qu’on appelle les médias dominants n’est pas de l’information, mais du pouvoir ?

La suite sur : http://michelcollon.info/La-guerre-par-les-medias-et-le.html?lang=fr

« L’essence des médias n’est pas l’information. C’est le pouvoir. »

novembre 30, 2014

par John Pilger

Aujourd’hui les médias sont, comme l’avait décrit le père de la propagande, Edward Bernays, « un gouvernement invisible ». Ils font partie du gouvernement. Ils défendent les intérêts du gouvernement. Le premier ministre est un chargé de relation publique de profession, et pas des meilleurs. C’est tout ce qu’il est. Il ne doit pas être pris au sérieux, c’est juste son rôle. Cette position lui confère certains aspects du pouvoir. Mais le véritable pouvoir réside dans la propagande et les médias. C’est aujourd’hui le cas sur la planète entière.

La suite sur : http://www.legrandsoir.info/l-essence-des-medias-n-est-pas-l-information-c-est-le-pouvoir.html

Les « vaches à lait » selon Le Point ou les vaches maigres du journalisme

novembre 14, 2014

par Julien Salingue

Après s’en être pris, il y a quelques semaines, aux « rentiers », Le Point entreprend, dans son numéro 2199 (du 6 au 12 novembre), de défendre les « vaches à lait ». Comprendre : « ceux qui paient toujours pour les autres ». À l’intérieur du magazine, 12 pages constituent un maigrelet « dossier » qui se fixe pour objectif, éléments chiffrés, graphiques et « études de cas » à l’appui, de démontrer que « notre État providence est déboussolé » et que « la surcharge fiscale qui pèse sur certaines catégories crée rancœur et incompréhension ». Une croisade contre les injustices fiscales ? Non. Un « dossier » caricatural qui présente comme une « enquête » un gros tract de défense des « classes moyennes », comme ils disent, sans que l’on sache où se situe la moyenne.

La suite sur : http://www.acrimed.org/article4501.html