Posts Tagged ‘La Deux’

Le Carnaval des animaux, de Saint-Saëns.

avril 25, 2011

La Deux – 22h45 – lundi 25/4  

Cette fantaisie zoologique de quatorze pièces musicales de Camille Saint-Saëns, compositeur français, fut jouée pour la première fois en 1886 à l’occasion du Mardi-Gras à Paris. Il s’agissait d’une séance privée, plusieurs pages étant des parodies musicales dans lesquelles il brocarda, avec humour, des compositeurs célèbres, voire leurs interprètes. En 1960, Malcolm Arnold, compositeur anglais, avec l’aide du dessinateur-humoriste Hoffnung, rajouta six espèces animales qui se retrouvèrent ainsi du voyage dans l’arche de Saint-Saëns. L’oeuvre, qui était au départ prévue pour treize instruments, pouvait désormais être jouée par un orchestre symphonique. Cette parade animale est racontée en alexandrins par Maureen Dor et mise en scène de manière interactive avec le public, par Michel Jaspar.

Enregistré dans le cadre de ‘L’Orchestre à la portée des enfants », en février 2011. Interprété par l’Orchestre philhamonique de Liège Wallonie Bruxelles, placé sous la direction de Nathalie Muspratt.

D6BELS : Alain Bashung.

avril 21, 2011

La Deux – 22h50 – jeudi 21/4  

Thierry Villeneuve a réalisé un documentaire sur Alain Bashung, disparu le 14 mars 2009. Il a cherché à mettre en lumière les différentes facettes de la personnalité du chanteur et a rencontré de nombreux artistes qui lui rendent hommage, à l’occasion de l’enregistrement d’un album : Keren Ann, BB Brunes, Matthieu Chedid, Christophe, Dionysos, Christophe Miossec, Mustang, Vanessa Paradis, mais aussi Gaetan Roussel. Ils parlent de l’influence d’Alain Bashung sur leur travail et de ce que ses chansons, aux textes d’une grande poésie, leur inspirent. Le dernier album du chanteur, «Bleu pétrole», est sorti en mars 2008. Gaëtan Roussel, ancien chanteur de Louise Attaque, a beaucoup travaillé sur cette dernière oeuvre.

André-Modeste Grétry, un musicien dans la tourmente.

avril 11, 2011

La Deux – 22h30 – lundi 11/4  

André-Modeste Grétry, né à Liège en 1741, a vu sa carrière liée à l’histoire européenne de son époque, pleine de péripéties et de bouleversements. Le portrait du musicien s’élargit donc à celui d’une période pendant laquelle la musique change ses modes de création, d’écoute, en harmonie avec la société nouvelle engendrée par les Lumières, la Révolution française et les réactions qu’elle a suscitées. Des commandes royales à celles de la République naissante, de la fin de la Tragédie lyrique à l’Opéra comique, du professeur particulier à la création du Conservatoire, du statut de maître de musique employé par les puissants à celui d’artiste indépendant, l’époque que vit Grétry invente l’univers musical contemporain.

Hôtel Rwanda.

mars 29, 2011

La Deux – 20h – mardi 29/3      

http://www.cinemovies.fr/fiche_multimedia.php?IDfilm=6570

Kigali 1994. Paul Rusesabagina est floor manager au Sabena Hotel Milles Collines. Il est Hutu mais a épousé une Tutsi. Alors qu’il reçoit de nombreux signaux d’alarme de son ethnie quant à la radicalisation de la communauté Hutu, Paul ne peux pas croire que le Rwanda va connnaître de graves problèmes. Début avril 1994, les choses commencent à tourner au drame. Les Tutsis sont massivement pourchassés. Paul aidera plus de 1000 fuyards en les abritant dans l’hôtel. Ils sont gardés par les soldats de l’ONU. Mais l’ONU décide soudain de se retirer… Que s’est-il passé… lorsque le monde a décidé de ne plus regarder?

www.cinemovies.fr

D6BELS : Simon & Garfunkel.

mars 24, 2011

La Deux – 22h50 – jeudi 24/3                 

Le 19 septembre 1981, onze ans après un différend, le duo Simon and Gafunkel s’est reformé pour un concert exceptionnel à Central Park, à New York. Un demi million de personnes étaient présentes pour entendre un florilège de leurs meilleures chansons. Impérissables, leurs morceaux prennent une autre dimension dans ce concert, qui fut le dernier du duo. Du tube «Mrs Robinson», qui ouvre le show en beauté, à leur dernier succès conjoint, «Bridge Over Troubled Waters», aux arrangements quasi symphoniques, en passant par l’ultra-mélodieux «Scarborough Fair», Simon and Garfunkel tissent leurs harmonies vocales dans un mélange de folk électrifié à la Dylan et de pop réjouissante. Ils ressuscitent la magie et la candeur des années 60.

www.rtbf.be/ladeux

Une place au village.

mars 18, 2011

La Deux – 23h35 – vendredi 18/3             

Un village ardennais où se côtoient des vieux cultivateurs et des « néo-ruraux »,Traditions et utopies écologistes. Un monde pris entre déclin agricole, extension des banlieues-dortoirs et projets saugrenus. Ce film relate la chronique en quatre saisons d’un village en mutation avec, phénomène de plus en plus fréquent, la migration des  » néo-ruraux  » et les contrastes qu’elle engendre.
www.rtbf.be/ladeux

Contrats.

mars 11, 2011

La Deux – 22h50 – vendredi 11/3            

Manon Gary, 32 ans, est réalisatrice et chômeuse. Dans «Contrats», elle aborde le sujet de la précarité de l’emploi chez les jeunes, un thème qu’elle connaît bien. Elle brosse le portrait sensible, non dénué d’humour, d’une génération qui doit faire face à ces questionnements sur l’avenir, les difficultés d’insertion sociale et le sens du travail. Des gens, de générations et de milieux socioculturels différents, livrent leurs visions et leurs espoirs quant au travail. Travailleurs, chômeurs ou exclus, ils traversent ou observent une conjoncture professionnelle plus que critique en ce début de XXIe siècle.

www.rtbf.be/ladeux

Nomades Land, Roumanie.

mars 5, 2011

La Deux – 22h50 – samedi 5/3               de J. Offre

Le voyage de ce nouvel explorateur commence à Dumbraveni, ville située en plein centre de la Transylvanie. Au marché de la ville, Christophe Cousin y rencontre Super, un commerçant, qui va lui faire découvrir le campement familial. Sa famille voyage de ville en ville et vit de la vente de chevaux. Mais les campements de ces populations ne sont pas toujours les bienvenus. Christophe Cousin en fera lui-même l’expérience en assistant à un départ précipité de tout le campement durant la nuit. Il poursuivra son voyage à quelques dizaines de kilomètres de là dans une autre petite ville, à la rencontre de commerçants itinérants, dont Pista, par exemple, un fabricant de gouttières. Notre globe-trotter, l’accompagne dans sa route, de maison en maison pour essayer de vendre leur marchandise. Mais les portes se ferment au fur et à mesure de leur avancée. Pour finir son voyage, Christophe Cousin a rendez-vous avec un groupe de musique tzigane avec qui il partagera, pour finir son voyage en beauté, la célébration d’un mariage.
www.rtbf.be/ladeux

L’or bleu.

mars 4, 2011

La Deux – 23h – vendredi 4/3              

Marrakech concentre dans un espace réduit toute la problématique de l’eau : contraste entre les infrastructures touristiques qui entretiennent des piscines et des golfs et les paysans locaux qui subissent la sécheresse de plein fouet ; privatisation de la distribution d’eau ; augmentation des inégalités Nord / Sud.. À partir de ce cas particulier, le réalisateur s’interroge sur ce qui sera l’un des grands enjeux de notre siècle : l’accès à l’eau.
www.rtbf.be/ladeux

L’homme à tête de chou.

février 28, 2011

La Deux – 22h50 – lundi 28/2        

 Chorégraphie de Jean-Claude Gallotta en hommage à Gainsbourg décédé le 2 mars 1991. Paroles et musiques originales Serge Gainsbourg Version enregistrée pour ce spectacle par Alain Bashung Une production Jean-Marc Ghanassia et le Centre chorégraphique national de Grenoble A la façon des films noirs américains, l’histoire est construite en un long flash back. Mi-homme mi-légume « l’Homme à tête de chou » revit l’histoire tragique de son amour fatal pour Marilou qui l’aura conduit à la folie et au crime. Sur un plateau nu, sans meuble ni décor, Jean-Claude Gallotta met en scène cette histoire en différents tableaux chorégraphiques interprétés par une troupe de 14 danseurs. Les chansons de Serge Gainsbourg sont chantées sur bande par Alain Bashung avec de nouvelles orchestrations et des musiques additionnelles de Denis Clavaizolle. Une danse. Violente et bourrée d’amour, douloureuse parfois, sex-symboliquement pas très correcte, et qui marche au seul carburant qui vaille : le désir. Une musique. Originelle, de Gainsbourg, augmentée de clavecins, congas, guitares, trompette, violons et violoncelles, nourrie de Ravel comme de Steve Reich, des Doors comme de Debussy. Des mots. Du même Gainsbourg. Joueurs, virtuoses, érotisés, voire lubriques, dont chaque syllabe pénètre délicieusement oreilles et sens. Une voix. Celle de Bashung, chaude, profonde, poignante, voire déchirante, si présente. Sous la fable de la petite garce Marilou, insaisissable shampouineuse qu’un homme  » aveuglé par sa beauté païenne  » fera disparaître sous la mousse, la belle histoire d’un compagnonnage et de complicités artistiques. En douze tableaux, avec quatorze interprètes, un hommage à la vie flamboyant et noir.

www.rtbf.be/ladeux

^