Posts Tagged ‘libéralisme’

“Le Parlement est à la botte de Macron qui va mettre en place la purge sociale exigée par l’UE”: entretien avec Frédéric Farah

juillet 4, 2017

par Vincent Ortiz

On l’aura compris : députés et sénateurs sont acquis à la politique que souhaite mener Emmanuel Macron. Pendant cinq ans, Macron aura les mains libres pour « réformer » l’économie française, « libérer les énergies » et « mettre fin aux entraves » qui bloquent la société. Derrière cette novlangue technocratique fourre-tout, on trouve un projet néolibéral cohérent, mûrement pensé et réfléchi. Il s’agit pour Emmanuel Macron d’appliquer en France les réformes que l’Union Européenne et les grandes puissances économiques réclament depuis des années, et que les gouvernements successifs ont eu du mal à mettre en oeuvre du fait de la forte mobilisation du peuple français. C’est l’analyse que propose Frédéric Farah, économiste, auteur d’Europe, la grande liquidation démocratique, paru en février 2017.

La suite dur : http://lvsl.fr/parlement-a-botte-de-macron-va-mettre-place-purge-sociale-exigee-lue-entretien-frederic-farah

Publicités

On peut encore étonner la catastrophe

juin 9, 2017

par Le Partageux

http://yetiblog.org/index.php?post/2492

Le néolibéralisme est un fascisme

avril 27, 2017

La carte blanche de Manuela Cadelli, présidente de l’Association syndicale des magistrats (Belgique)

Le temps des précautions oratoires est révolu ; il convient de nommer les choses pour permettre la préparation d’une réaction démocrate concertée, notamment au sein des services publics. Le libéralisme était une doctrine déduite de la philosophie des Lumières, à la fois politique et économique, qui visait à imposer à l’État la distance nécessaire au respect des libertés et à l’avènement des émancipations démocratiques. Il a été le moteur de l’avènement et des progrès des démocraties occidentales. Le néolibéralisme est cet économisme total qui frappe chaque sphère de nos sociétés et chaque instant de notre époque. C’est un extrémisme.

La suite sur : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article34448

« Il faut tuer TINA » : http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article34449

Raoul Hedebouw clashe les dogmes libéraux de la Commissaire européenne

avril 21, 2017

« Baisser des salaires, une mesure sociale ? » C’est la question que Raoul Hedebouw a posée à la commissaire européenne Marianne Thyssen (CD&V) lors de son audition à la Chambre. La commissaire est devenue fort nerveuse…

La suite sur : http://ptb.be/articles/raoul-hedebouw-clashe-les-dogmes-liberaux-de-la-commissaire-europeenne

Douze millions de pauvres : l’échec du « modèle allemand » ?

mars 12, 2017

Le « modèle allemand » est souvent présenté comme un idéal à suivre : faible taux de chômage, exportations records, plus gros PIB européen…mais que cache vraiment ce « modèle » ? Selon une association allemande d’aide sociale, la barre record des douze millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté vient d’être franchie. Pauvreté, inégalités, bas salaires, services publiques atrophiés, de nombreux allemands sont obligés de cumuler deux emplois pour boucler leurs fins de mois. Explications.

La suite sur : https://mrmondialisation.org/douze-millions-de-pauvres-lechec-du-modele-allemand/

L’allocation universelle : une voie rapide vers la précarité

février 20, 2017

par Alex Anfruns

L’allocation universelle serait-elle la réforme miracle qui permettrait de réduire les inégalités sociales et sortir des millions de personnes de la précarité ? À droite comme à gauche, le projet séduit. Candidat du Parti socialiste, Benoît Hamon a fait de l’allocation universelle une proposition phare de son programme pour les prochaines présidentielles. Manuel Valls et Marine Le Pen s’étaient également montrés favorables à cette idée. Étonnant ? Pour mieux comprendre ce que cache l’allocation universelle et les enjeux d’une proposition en apparence progressiste, nous nous sommes entretenus avec Mateo Alaluf, auteur du livre « Allocation Universelle. Nouveau label de précarité« , et co-directeur du livre collectif « Contre l’allocation universelle« .

La suite sur : http://www.investigaction.net/lallocation-universelle-une-voie-rapide-vers-la-precarite/

Manuel Valls, un primate chez les primaires

décembre 4, 2016

Maintenant que François Hollande a renoncé à la resucée élyséenne, une voie royale s’ouvre devant le répliquant Manuel Valls.

La suite sur : http://rodolediazc.blogspot.be/2016/12/manuel-valls-un-primate-chez-les.html

À propos du CETA : quand les parlementaires prennent les citoyens pour des cons

juillet 28, 2016

par Raoul Marc Jennar

Un parlementaire vient d’adresser à une citoyenne hostile au CETA (accord UE-Canada déjà négocié) comme au TAFTA (accord UE-USA encore en négociation) une lettre qui se veut rassurante à tous égards et qui affirme que CETA et TAFTA n’ont rien en commun. Voici le modèle de réponse que j’ai proposé à cette citoyenne qui m’a contacté. Libre à chacun de s’en inspirer.

La suite sur : http://altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article31934

Loi travail en France : le Sénat adopte une version durcie par 185 voix contre 156

juin 29, 2016

Le Sénat a voté en faveur de la loi Travail, lundi 28 juin, après avoir rendu son contenu plus «libéral» au cours des travaux. Le même jour, dans l’après-midi, 64 000 personnes ont défilé en France contre cette loi. Le texte a été adopté grâce au vote des sénateurs de droite, majoritaires au Sénat.

La suite sur : http://www.wikistrike.com/2016/06/loi-travail-en-france-le-senat-adopte-une-version-durcie-par-185-voix-contre-156.html

La fin de la fin de l’histoire

juin 28, 2016

par françois Ruffin

C’est en 1992 que Francis Fukuyama publiait « La Fin de l’histoire et le dernier homme ».
La même année, le 7 février 1992, était signé le Traité de l’Union européenne – que le très libéral Alain Madelin vantait ainsi : « Le traité de Maastricht agit comme une assurance-vie contre le retour à l’expérience socialiste pure et dure. »
En 1992 toujours, le 17 décembre, en Amérique cette fois, était signé l’Accord de libre-échange nord américain entre les Etats-Unis, le Mexique et le Canada.
Le très influent, et fort libéral, prix Nobel d’économie Gary Becker applaudissait : « Le droit du travail et la protection de l’environnement sont devenus excessifs dans la plupart des pays développés. Le libre-échange va réprimer certains de ces excès en obligeant chacun à rester concurrentiel face aux importations des pays en voie de développement » (Business, 9/08/93).
Ses espérances étaient comblées l’année suivante, le 15 avril 1994, avec les accords de Marrakech : des pays du sud rejoignaient le Gatt puis l’OMC, les tarifs douaniers étaient encore réduits, l’agriculture entrait dans la danse.
Ils ont voulu en finir avec l’histoire.
La geler.
« Graver le libéralisme dans le marbre », comme ils le diront, dix années plus tard, en 2005, au moment du Traité constitutionnel européen.

La suite sur : http://www.fakirpresse.info/la-fin-de-la-fin-de-l-histoire-848