Posts Tagged ‘luttes’

Sur les réseaux sociaux, les combats des femmes passent au niveau supérieur

mars 6, 2020

Grâce aux hashtags les luttes féministes se font de plus en plus entendre.

Porte-voix des combats quotidiens, facilitateurs de relations et amplificateurs de doléances, les réseaux sociaux sont devenus un espace indispensable pour l’épanouissement des luttes sociales. Qu’on y parle politique, faits de société, orientation sexuelle, genre, droits populaires, critique des médias, liberté d’expression, chaque combat se munit désormais d’un hashtag comme étendard d’une cause précise sous lequel chacun pourra donner son avis. Il permet aux personnes intéressées de retrouver en un rien de temps tout ce qui s’est dit à ce sujet, les avis, les expertises, les photos, les vidéos et les commentaires de ceux qui prennent la discussion à cœur. Les réseaux sociaux permettent à une lutte de se propager à la vitesse de la lumière à travers le monde.

La suite sur : https://www.lalibre.be/lifestyle/magazine/sur-les-reseaux-sociaux-les-combats-des-femmes-passent-au-niveau-superieur-5e623648f20d5a31a4285f69

Elle était une fois…. le 8 mars

mars 5, 2020

par Elise Voillot

Chaque 8 mars, c’est la même chose. Le temps d’une journée entre Noël et la fête des Mères, des entreprises, avides d’une énième stratégie juteuse, célèbrent la « fête de la femme ». Oyez, oyez, à coup de promotions sur les aspirateurs (« stéréotypes » vous dites ?), de cadeaux empoisonnés et d’engagement rose bonbon, entendez la bonne parole : le 8 mars, les femmes (et leurs portefeuilles) le valent bien. Derrière cette appropriation marketing douteuse se cache pourtant une date essentielle. La journée internationale des droits des femmes (ou JIDF pour les intimes) nous rappelle chaque année que la lutte pour une société plus égalitaire doit perdurer. Aujourd’hui, on vous raconte comment elle est née.

La suite sur : http://www.femmes-plurielles.be/elle-etait-une-fois-le-8-mars/

Non, le 8 mars n’est pas « la journée de la femme » : http://www.femmes-plurielles.be/non-le-8-mars-nest-pas-la-journee-de-la-femme/

Quelques dates de l’histoire politique des femmes en Belgique : http://www.femmes-plurielles.be/quelques-dates-de-lhistoire-politique-des-femmes-en-belgique/

Bread and roses

Debout les femmes

A l’assaut des murs

mars 3, 2020

par C. M.

Où que l’on aille en France, ou presque, on les croise désormais sur notre chemin : des collages visant à dénoncer, en lettres capitales, les féminicides, les agressions sexuelles et sexistes, la domination masculine au quotidien. Une manière, pour les activistes anonymes qui les réalisent, de marquer l’espace public et l’esprit des passants et des passantes — au risque, la nuit tombée, de croiser les forces de l’ordre. L’une d’entre elles, impliquée au sein d’un collectif, raconte ici son expérience des collages. Sans ambition de généraliser ni de parler pour autrui, précise-t-elle.

La suite sur : https://www.revue-ballast.fr/assaut-murs/

« Tu veux dire qu’on a plus de chance de passer 24 heures au poste que le connard qui tape sa meuf ? »

Une mère sioux et sa fille racontent une vie de combat aux États-Unis

janvier 19, 2020

par Gaïa Mugler et Pascale Solana

Née dans une réserve sioux-lakota, en plein Midwest, Madonna Thunder Hawk a passé sa vie à défendre les droits des Amérindiens. Elle et sa fille, militante elle aussi, sont au centre d’un documentaire : « Warrior Women ». De passage en Europe, elles reviennent sur soixante ans de luttes, notamment contre les oléoducs qui détruisent leurs terres.

La suite sur : https://reporterre.net/Une-mere-sioux-et-sa-fille-racontent-une-vie-de-combat-aux-Etats-Unis

Tout ce que j’aime….

janvier 8, 2020

par Claude Guillon

https://lignesdeforce.wordpress.com/2020/01/05/tout-ce-que-jaime/

Maroc : Liberté immédiate pour Omar Radi journaliste et militant

janvier 3, 2020

par ATTAC/CADTM Maroc

Liberté immédiate pour Omar Radi journaliste et militant.
Non à la répression des voix libres et des formes d’expression qui refusent l’injustice et revendiquent la démocratie.
Solidarité avec tous les prisonniers d’opinion et des lutte populaires.

L’État marocain restreint de plus en plus les libertés et harcèle les militant-e-s des contestations populaires. Il essaye de faire taire toutes les voix qui refusent des politiques sociales et économiques qui généralisent la misère et l’injustice sociale.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Maroc-Liberte-immediate-pour-Omar-Radi-journaliste-et-militant

Chili : Le cauchemar des retraités soumis à la finance

janvier 2, 2020

Retraite : refuser ce changement de société

Le cri des femmes chiliennes au reste du monde

décembre 13, 2019

par Aurélie Leroy

Entendue à Santiago le 25 novembre, à Bruxelles la semaine dernière, à Liège hier, et entre-temps aux quatre coins du monde, cette chorégraphie chantée sur le thème « le violeur c’est toi ! » bouscule, importune délibérément pour déchirer le silence, dénoncer les violences sexistes, l’impunité des agresseurs et l’immobilisme des autorités.

La suite sur : http://www.cadtm.org/Le-cri-des-femmes-chiliennes-au-reste-du-monde

« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ». (Simone de Beauvoir)

Un jour nous vaincrons

décembre 7, 2019

par Zehra Dogan

Le projet anticapitaliste porté par le mouvement révolutionnaire kurde reste méconnu — quand il n’est pas ignoré, y compris de la plupart des formations féministes et antiracistes européennes1. Il présente pourtant la singularité de placer l’émancipation des femmes au cœur de sa théorie et de sa pratique : « le principe fondamental du socialisme est de tuer le mâle dominant », c’est là son mot d’ordre le plus fameux. Zehra Doğan, 30 ans, est l’un de ses multiples visages. Née en Turquie, cette jeune artiste-peintre a été incarcérée en 2017. 50 mois de prison pour avoir réalisé un dessin évoquant la répression militaire du régime d’Erdoğan et diffusé le témoignage d’un enfant sur sa page Facebook. Sa correspondance avec la cofondatrice du magazine libertaire Kedistan a récemment paru aux Éditions des femmes : Nous aurons aussi de beaux jours. Nous en publions quelques extraits de notre choix.

La suite sur : https://www.revue-ballast.fr/un-jour-nous-vaincrons-par-zehra-dogan/

 » le jour où l’être humain tirera sa fierté, non pas de la différence des sexes, mais de la gloire et de la dignité d’une vie libre obtenue malgré mille difficultés, et seulement ce jour-là, la femme pourra considérer que son histoire, ses problèmes, ses doutes et espoirs sont les mêmes que ceux de l’humanité entière. »

La lutte continue en Grèce, ne les oublions pas

décembre 5, 2019

LE BRAS DE FER À EXARCHEIA S’ÉTEND À TOUTE LA GRÈCE !

Depuis son arrivée au pouvoir, début juillet, le nouveau premier ministre grec faisait une fixation sur Exarcheia qu’il voulait « nettoyer » au plus vite. Dans sa ligne de mire : migrants, anarchistes et autres révolutionnaires, et leurs locaux pour la plupart squattés. Mais devant la résistance du quartier (qui s’organise de plus en plus au fil des mois, après un été laborieux) et sa volonté d’essaimer un peu partout pour ne pas se laisser nasser, c’est maintenant dans toute la Grèce que le gouvernement a décidé de frapper.

La suite sur : http://blogyy.net/2019/12/04/le-bras-de-fer-a-exarcheia-setend-a-toute-la-grece/

et la flicaille agit comme toutes les flicailles http://blogyy.net/2019/11/18/lendemain-du-17-novembre-2019-a-athenes-un-gout-de-sang-dans-la-bouche/

https://www.lalibre.be/dernieres-depeches/afp/le-6-decembre-2008-quand-la-grece-s-embrasait-apres-une-bavure-policiere-5dea18d49978e272f95dc5e9
 » la police grecque est sur le pied de guerre et le ministère de la Protection du citoyen a ordonné « la tolérance zéro » pour les pilleurs et les casseurs. »
Mais les pilleurs et les casseurs ils sont au gouvernement !